MembresCharte FAQFAQ RechercherRechercher MembresMembres Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Vérifier ses messages privésVérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

[Bh] à [Bok] comme Binette, Biomasse, Boisage, etc.
Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Index du Forum Plante Intérieur -> Lexique des termes utilisés en horticulture
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Gilbert
Modérateur
Modérateur


Inscrit le: 15 Jan 2006
Messages: 11245
Localisation: Mirabel, P. Q. Canada

MessagePosté le: Dim Fév 21, 2010 5:38 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Bois Biologie. Organe osseux ramifié sur la tête des Cervidés.
Chez la plupart des Cervidés, seul le mâle porte des bois.
Ils tombent et repoussent chaque année pour atteindre leur plein développement durant la période de rut. Ils jouent un rôle de caractère sexuel secondaire.
Du point de vue anatomique, les bois sont très différents des cornes : il s'agit d'organes osseux vascularisés et caducs, qui tombent et repoussent chaque année, et non de gaines cornées recouvrant une cheville osseuse. La croissance se déroule de façon continue sur un an.

Bois Botanique. Tissu conducteur de la sève brute, formé de vaisseaux ornés de lignine, dans un emballage de petites cellules de parenchyme. Il joue un double rôle chez les plantes vasculaires : conducteur de la sève brute et tissu de soutien qui donne leur résistance aux tiges.

Le tissu bois, au sens botanique, est désigné plus correctement par le terme xylème.
Le bois primaire est formé de tissus conducteur de la sève brute avec vaisseaux ornés de lignine emballés dans du parenchyme, le bois secondaire forme des files rayonnantes de vaisseaux ligneux et de fibres scléreuses tout en perdant graduellement son activité de transport de sève. Il faut lui préférer le mot xylème.

Le bois est composé de différents types de tissu végétaux :
- fibres : faisceaux de cellules résistantes, disposées dans le sens axial, qui assurent la rigidité et la résistance mécanique du bois. Il s'agit d'un bio composite constitué de cellulose, d'hémicellulose et de lignine.
- tissu vasculaire : formé de vaisseaux, cellules creuses qui servent à conduire la sève brute depuis les racines jusqu'aux feuilles. Chez les résineux ces vaisseaux sont des trachéides. Ces vaisseaux sont souvent associés à des cellules parenchymateuses (aussi appelés parenchyme) qui contribue au transport des nutriments. Ces parenchymes, associés aux vaisseaux, donnent des motifs particuliers à chaque essence (particulièrement les essences tropicales) sur la coupe transversale (perpendiculaire à l'axe du tronc).
- rayons ligneux : cellules de réserve (parenchymateuses) à parois épaissies et lignifiées, qui accompagnent le tissu vasculaire. Ces cellules participent en outre à la fonction de soutien. Leur orientation est transversale et rayonnante en partant de l'axe longitudinal de l'arbre. La photo de droite montre quelques rayons ligneux qui partent du centre du tronc.
La disposition des tissus, la forme et la taille des cellules sont appelées plan ou rayon ligneux.
Celui-ci est caractéristique de chaque essence.
L'orientation générale des cellules et des fibres est dans le sens axial, qui détermine le « fil du bois ».

Le bois est constitué principalement de matières organiques (cellulose et lignine) et d'un faible pourcentage (de 1 à 1,5%) d'éléments minéraux. Il contient également une part d'humidité variable.
- cellulose (40 à 50%)
- lignine (20 à 30%)
- hémicellulose (15 à 25%)
- autres substances organiques : polysaccharides, pentosanes, hexosanes, résines, tannins, colorants, cires, alcaloïdes, etc.
- humidité.
Pour le bois on parle généralement de taux d'humidité noté H%, dite humidité sur sec (par rapport au bois anhydre). On peut aussi parlé de siccité, dite humidité sur humide. Le taux d'humidité varie de 50 à 100% pour le bois saturé (bois vert), de 10 à 20% pour le bois séché à l'air, et 10% et moins pour le bois séché artificiellement (par air chaud climatisé, pompe à chaleur ou vide principalement).


Dans le langage commun, le bois est une masse dure contenue dans le tronc des arbres en distinguant successivement sous l’écorce, l’aubier puis le duramen (cœur de l’arbre).
Le bois constitue la plus grande partie du tronc des plantes ligneuses.

C'est un matériau apprécié pour ses propriétés mécaniques, pour son pouvoir calorifique et une matière première pour l'industrie chimique, que l'on tire principalement du tronc des arbres et des bambous. Il a de nombreux usages dans le bâtiment et l'industrie et en tant que combustible.

Bois Horticulture. Catégorie de bâtons de golf à long manche, à tête large et à angle fermé, utilisés pour frapper des balles sur de longues distances.
Les principaux bois utilisés sont le bois no 1, lors du coup de départ, et les bois no 3, 5, 7 et 9 qui sont des bois d'allée; les angles d'ouverture des bois varient généralement entre 8 et 24 degrés.
Autrefois fabriqués avec diverses essences de bois dur dont l'érable, le noyer et le plaqueminier, d'où leur nom, beaucoup de bois sont maintenant faits en acier inoxydable, en titane, en graphique ou en divers alliages, autant pour la tête que pour le manche du bâton.
Les bois que nous appelons aujourd'hui les bois nos 1, 2, 3, 4 et 5 portaient autrefois les noms de driver, brassie, spoon, cleek et baffy respectivement.

Bois Sylviculture. Lieu planté d’arbres et entouré (le plus souvent) de terres en culture, généralement de petite superficie (par opposition à une forêt, qui désigne une grande étendue boisée).
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Gilbert
Modérateur
Modérateur


Inscrit le: 15 Jan 2006
Messages: 11245
Localisation: Mirabel, P. Q. Canada

MessagePosté le: Dim Fév 21, 2010 5:39 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Bois abattu Sylviculture. Bois d'arbres couchés sur le sol après y avoir été amenés volontairement par l'homme.

Bois adulte Botanique. Ensemble de bois qui se trouve à l'extérieur de la partie centrale du bois de jeunesse, et dont les cellules ont, d'une façon générale, atteint leurs dimensions maximales et leur plein développement structural.

Bois amélioré Sylviculture. Bois ayant subi divers traitements en vue de réduire ou de retarder d'éventuelles déformations et d'accroître sa résistance.

Bois à pâte Sylviculture. Bois en billes utilisés pour la fabrication de pâte, par opposition à celles qui servent à la production de bois d'œuvre (billes de sciage).
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Gilbert
Modérateur
Modérateur


Inscrit le: 15 Jan 2006
Messages: 11245
Localisation: Mirabel, P. Q. Canada

MessagePosté le: Dim Fév 21, 2010 5:40 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Bois à pores diffus Botanique. Bois dans lequel les cernes présentent des pores de taille et de répartition relativement uniforme ou avec des modifications progressives.
On dit aussi bois à pores épars.

Bois à zone poreuse Botanique. Bois dans lequel les pores du bois initial sont manifestement plus gros que ceux de bois final et forment une zone ou un anneau bien marqué.

Bois blanc Sylviculture. Se dit au singulier, de bois clair comme le peuplier, le sapin, le frêne, le pin dont on fait les meubles et des objets vendus sans peinture ni vernis.

Bois blanc-blanc Sylviculture. Bois de papeterie entièrement écorcé.

Bois blancs Sylviculture. Se dit au pluriel, d’essences forestières à bois clair et de valeur médiocre comme le bouleau et le tremble.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Gilbert
Modérateur
Modérateur


Inscrit le: 15 Jan 2006
Messages: 11245
Localisation: Mirabel, P. Q. Canada

MessagePosté le: Dim Fév 21, 2010 5:42 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Bois d'automne Botanique. Dans les anneaux concentriques, on reconnaît le bois d'automne par la zone foncée car les vaisseaux sont très petits car la circulation de la sève est moins importante à cette période.

Bois de charpente Sylviculture. Bois d'œuvre destinés à constituer des charpentes, c'est-à-dire des structures et assemblages de pièces de bois (ou de métal) qui doivent pouvoir supporter des charges relativement importantes; ces bois sont par conséquent essentiellement choisis en fonction de leur résistance.
Les principales pièces de charpente en bois pour la construction d'une maison sont : arbalétrier, cale, chanlatte, chantier, chevron, contrefiche, entrait, faîtage, linteau, longrine, moise, panne, poinçon, poteau, sablière, semelle, sole.

Bois de chauffage Sylviculture. Arbres utilisés pour la production de bûches de chauffage.
Bois rond, ou fendu, ou scié (souvent considéré comme rebut), coupé en bûches, quartiers ou rondins de petite longueur, ou déchiqueté en bûchettes, et destiné à être brûlé pour produire de la chaleur.
On dit aussi combustible-bois, bois-énergie, bois de feu et bois à brûler.

Bois de fer Sylviculture. Nom commercial donné à des bois très durs, et à des bois dont le contact ne rouille pas le fer, tel le teck.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Gilbert
Modérateur
Modérateur


Inscrit le: 15 Jan 2006
Messages: 11245
Localisation: Mirabel, P. Q. Canada

MessagePosté le: Dim Fév 21, 2010 5:44 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Bois de feu Sylviculture. Bois non traité (comme les copeaux, la sciure de bois et les granulés) utilisé pour la production d’énergie.
Désigne aussi le bois de chauffage.

Bois de fructification Arboriculture. Bois qui porte les boutons à fruits.

Bois de papeterie Sylviculture. Rondins destinés à la fabrication des pâtes à papier mécaniques ou chimiques, des panneaux de fibres.

Bois de printemps Botanique. Dans les anneaux concentriques, on le distingue par la zone claire car les vaisseaux sont très gros car la sève circule abondamment.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Gilbert
Modérateur
Modérateur


Inscrit le: 15 Jan 2006
Messages: 11245
Localisation: Mirabel, P. Q. Canada

MessagePosté le: Dim Fév 21, 2010 5:45 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Bois de racine Sylviculture. Bois pris dans les racines ou le collet d'un arbre pour en faire des marqueteries.

Bois de refend Sylviculture. Bois scié en long.

Bois de résonance
Sylviculture. Bois à cernes particulièrement minces et réguliers ; parfois disposition ondulée des cernes annuels.
On les rencontre en stations de montagne à climat rude expliquant un accroissement très lent.
Bois fin recherché pour la lutherie.

Bois de rose Sylviculture. Plante arbustive Acrodiclidium chrysophyllum, de la famille des Lauracées originaire de la Guyane.
On dit aussi bois amer.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Gilbert
Modérateur
Modérateur


Inscrit le: 15 Jan 2006
Messages: 11245
Localisation: Mirabel, P. Q. Canada

MessagePosté le: Dim Fév 21, 2010 5:47 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Bois de sciage Sylviculture. Arbres, grumes, ou billes dont le bois est apparemment apte à produire des sciages.
Bois destiné à la fabrication de madriers, de planches, de poutres, etc.

Bois d’été Botanique. Xylème secondaire formé suite à l’activité saisonnière du cambium libéro-ligneux, présentant des trachéides ou vaisseaux étroits.

Bois de trituration Sylviculture. Bois destiné à être déchiqueté ou dissous pour la fabrication de pâte à papier ou de panneaux de particules ou de fibres. Bois résultant souvent des déchets de scierie qui sera transformé en panneaux, papier, etc.

Bois d’industrie Sylviculture. Bois destiné à la fabrication de bois de mine, de poteaux de lignes électriques ou téléphoniques, de piquets, pieux, échalas, etc. (autres que le bois de trituration).
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Gilbert
Modérateur
Modérateur


Inscrit le: 15 Jan 2006
Messages: 11245
Localisation: Mirabel, P. Q. Canada

MessagePosté le: Dim Fév 21, 2010 5:49 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Bois d'œuvre Sylviculture. Bois transformé en scierie par l’homme afin de faire des meubles et de la construction.
Bois destiné à être travaillé et apte au sciage, au déroulage ou au tranchage.

Bois d’ossature Sylviculture. Bois utilisé pour les éléments de structure d'une maison ou d'un autre bâtiment.

Bois énergie Sylviculture. Bois destiné à la combustion ou à la carbonisation.
On dit aussi bois de feu ou bois de chauffage.

Bois figuré Sylviculture. Bois dont les fibres sont enchevêtrées (suivant la disposition des fibres, on a des bois ronceux, tortillards, chanvreux, frisés, lamés, pommelés, rubanés, drapés, flammés, etc.).
Division des axes entraînant la déviation et l'enchevêtrement des fibres aux fourches, naissances de branches, empattements. Parfois généralisé, surtout dans les bois coloniaux.
Ne conviennent pas pour certains travaux mais recherchés par contre pour la lutherie, l'ébénisterie, le placage et l'aviation
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Gilbert
Modérateur
Modérateur


Inscrit le: 15 Jan 2006
Messages: 11245
Localisation: Mirabel, P. Q. Canada

MessagePosté le: Dim Fév 21, 2010 5:50 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Bois franc Sylviculture. Bois dont la densité est égale ou supérieure à 0,5.
Le terme bois franc est plus fréquent au Canada qu'en Europe, où on emploie surtout le terme bois dur.

Les termes bois de feuillus et bois franc sont souvent considérés à tort comme synonymes. Il est vrai que la majorité des feuillus offrent des bois francs et que la plupart des conifères produisent des bois mous. Toutefois, l'emploi du terme bois franc au sens de bois de feuillus peut porter à confusion, car le bois de quelques espèces de feuillus, notamment le peuplier et le balsa, est plus mou que le bois de certains conifères.

Bois hétéroxylé Botanique. Chez les Angiospermes, tissu hétérogène composé de vaisseaux, de parenchyme lignifié et de fibres.

Bois homoxylé Botanique. Chez les Gymnospermes, tissu homogène composé de trachéides et de parenchyme lignifié.

Bois imprégné Horticulture. Bois dont les parois cellulaires ont été imprégnées de résines synthétiques de sorte que la rétractibilité et le gonflement en sont considérablement réduits.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Gilbert
Modérateur
Modérateur


Inscrit le: 15 Jan 2006
Messages: 11245
Localisation: Mirabel, P. Q. Canada

MessagePosté le: Dim Fév 21, 2010 5:51 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Bois initial Sylviculture. Partie d'un cerne dont le bois est le moins dense, à cellules plus grosses et le premier formé.
On dit aussi bois de printemps.

Bois intermédiaire Botanique. Couches les plus internes de l'aubier, qui forment transition entre l'aubier et le bois parfait par la couleur et les propriétés.

Bois lamellé-collé Sylviculture. Technique de fabrication qui permet la réalisation de pièces de bois de grandes tailles à partir de lamelles de plus faibles dimensions. Lors du collage, le sens des fibres est alterné pour offrir une plus grande résistance et une meilleure tenue dans le temps.
On a très souvent recours aux poutres lamellées-collées pour soutenir les toitures de gymnases, bâtiments industriels ou publics de grandes superficies.
De plus en plus, les constructeurs utilisent le bois lamellé-collé pour construire des murs en bois massif.

Bois luné Botanique. Bois anormal inclus dans le bois parfait ou duramen, et qui conserve l'apparence et les propriétés de l'aubier.
Contrairement à l'aubier normal il ne subsiste plus de cellules vivantes, mais il peut rester des matières de réserve. Le défaut s'appelle lunure.
On dit aussi aubier inclus.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Gilbert
Modérateur
Modérateur


Inscrit le: 15 Jan 2006
Messages: 11245
Localisation: Mirabel, P. Q. Canada

MessagePosté le: Dim Fév 21, 2010 5:53 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Bois madré Sylviculture. Disposition ondulée des fibres dans la direction longitudinale de l'arbre.
Se traduit sur les bois débités par l'apparition de taches ou zones moirées. N'enlève généralement aucune qualité au bois; parfois recherchée pour la lutherie et l'ébénisterie.
On dit aussi madrure, bois ondulé, croissance madrée.

Bois marchand Sylviculture. Partie de l'arbre qui sera considérée pour sa valeur commerciale. On en tirera généralement du bois d'œuvre ou de placage.
Un diamètre d'au moins dix centimètres est habituellement nécessaire pour que la partie de l'arbre soit retenue, de même que sa qualité.

Bois mort Botanique. Bois dont la structure ligneuse est modifiée par l'effet de la sénilité.

Bois mort Sylviculture. Bois d'arbres (ou de parties d'arbres) qui ont cessé de vivre et sont encore sur pied ou sont naturellement tombés sur le sol, ce qui fournit une source d'éléments nutritifs et d'humidité pour que d'autres espèces puissent apparaitre et croître.
Le bois de l'arbre mort sur pied subit une dessiccation exceptionnelle accompagnée de la disparition des matières des réserves. Il est généralement plus poreux et plus léger que le bois normal. Il paraît plus fragile, moins élastique, moins flexible, moins tenace, moins durable et moins rétractile. Toutefois, si la mort remonte à un certain temps, on peut constater tous les phénomènes accompagnant la décrépitude: fentes au cœur, cadranure, cœur coloré, pourritures diverses et décomposition.
Ces débris, qu'on appelle plus techniquement débris ligneux grossiers, peuvent aussi servir d'abris pour plusieurs types d'animaux, d'insectes et de plantes.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Gilbert
Modérateur
Modérateur


Inscrit le: 15 Jan 2006
Messages: 11245
Localisation: Mirabel, P. Q. Canada

MessagePosté le: Dim Fév 21, 2010 5:56 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Bois mou Sylviculture. Bois dont la densité est inférieure ou égale à 0,4.
Le terme bois mou est plus fréquent au Canada qu'en Europe, où on emploie surtout le terme bois tendre.
Les termes bois de conifères et bois mou sont souvent considérés à tort comme synonymes. Il est vrai que la majorité des feuillus offrent des bois francs et que la plupart des conifères produisent des bois mous. Toutefois, l'emploi du terme bois mou au sens de « bois de conifères » peut porter à confusion, car le bois de quelques espèces de feuillus, notamment le peuplier et le balsa, est plus mou que le bois de certains conifères.

Bois noble Sylviculture. Les bois nobles comprennent principalement, des bois tropicaux dont:
- le camphrier (Cinnamomum camphora), dont on fait des paravents, des coffres d'apparat ;
- le teck (Tectona grandis) : meubles, immeubles, bateaux ; on en tire également l'huile de teck qui protège efficacement (comme l'huile de lin) le bois de l'eau et toute une série de ces régions tempérées :
- le buis (Buxus sp.) : toutes petites pièces ;
- les châtaigniers (Castanea sativa) : charpentes ;
- les chênes européens (Quercus sp.): meubles et bois d'œuvre (constructions) ;
- l'olivier (Olea europaea), le merisier (Prunus avium), le noyer (Juglans sp.), le sycomore (Acer pseudoplatanus): meubles, etc.
On dit aussi bois semi-précieux.

Bois parfait Botanique. Dans l'arbre vivant, couches internes du bois qui ne contiennent plus de cellules vivantes et dans lesquelles les matières de réserve (par ex. l'amidon) ont disparu ou ont été transformées en substances du bois parfait.
Généralement plus coloré que l'aubier, bien qu'il n'en soit pas toujours bien différencié.
On fait quelquefois une distinction entre le bois parfait de teinte foncée et celui qui ne présente pas de différence de couleur appréciable avec l'aubier; le terme duramen est employé en français pour désigner le bois parfait des essences où sa coloration est plus marquée ; le terme ripewood est parfois employé dans le Commonwealth pour désigner le bois parfait des essences où sa coloration n'est pas marquée.
On dit aussi bois de cœur.

Bois passé Sylviculture. Modification légère de la composition chimique se produisant dans le bois en grume ou récemment débité.
Changement accentué de consistance, accompagné de changement de coloration entraînant une modification marquée des propriétés.
On dit aussi échauffure.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Gilbert
Modérateur
Modérateur


Inscrit le: 15 Jan 2006
Messages: 11245
Localisation: Mirabel, P. Q. Canada

MessagePosté le: Dim Fév 21, 2010 6:00 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Bois pelard Sylviculture. Bois dont on a ôté l'écorce pour faire du tan.

Bois précieux Sylviculture. Les bois précieux peuvent être des bois tropicaux utilisés en ébénisterie, lutherie, marqueterie sous forme de bois massif, feuillets ou bois de placage. Le caractère précieux fait référence à leur prix et à leur rareté.
Ils comprennent principalement les essences suivantes :
- acajou (genre Khaya et Swietenia) ;
- bois de violette (Dalbergia cearensis),
- bois de rose (genre Dalbergia, Swartzia et Pterocarpus),
- ébène à bois noir (Diospyros sp.) ;
- palissandre (Dalbergia sp.).

Dix années ont suffi pour amputer la forêt tropicale d’une surface équivalant à trois fois celle de la France. A l’origine de ce massacre, le commerce des bois précieux, destinés aux marchés internationaux, dont la France. 80% des forêts originelles de la planète ont déjà disparu et la forêt tropicale ne couvre plus que 2% de la surface du globe.
La planète compte plus de 60 000 espèces d’arbres, mais 8 000 sont d’ors et déjà menacées de disparition. À l’état sauvage, très peu sont réellement protégées : sur les 28 000 espèces végétales dont le commerce est réglementé par la CITES (Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d'extinction), seule une trentaine concerne des arbres.
Par exemple, au Cameroun et dans le bassin du Congo, le WWF évalue à 50 % le bois illégal exporté. En Indonésie, selon Les Amis de la Terre, le problème est chronique et concernerait 90 % de la production. Pour lutter contre ce fléau écologique et social, c’est à la fois aux gouvernements locaux d’agir, à l’Union européenne, aux importateurs mais aussi aux consommateurs d’être vigilants. Et de préférer des bois non précieux ou mieux, issus de leur propre continent !

Bois raméal fragmenté (BRF) Horticulture. Rameaux, branches d’arbres et d’arbustes verts à l’état de broyat.
Ce broyat vivant est répandu sur les terrains cultivés (potager, jardin d’agrément) où il agit en restructurant et en fertilisant le sol.
Ce matériau mis en œuvre selon une technique culturale adéquate a été largement étudié et expérimenté au Canada où il donne des résultats spectaculaires. Il est aussi appliqué avec beaucoup de succès dans des pays à fort déficit d’eau et aux sols peu fertiles : Inde, Afrique noire, Madagascar.
Il s’agit donc d’une démarche sérieuse et vérifiée dont on aurait tort de se priver.
Le BRF n’est ni du mulch, ni du paillis.

Tous les feuillus peuvent être utilisés. Coupes de haie (troène, laurier, escallonias, éléagnus), arbres et arbustes d’ornements divers (forsythia, deutzia, prunus, saules, érable), arbres de la forêt d’à coté (chêne, hêtre, châtaignier, noisetier).
Il est même très recommandé de mélanger les essences le plus possible.
Toutefois, les résineux ne sont pas recommandés et il faut limiter leur apport à 20% de la masse du broyat.

L’inspiration du BRF repose sur l’observation de la formation et de la vie des sols de forêt, sols extrêmement fertiles où les végétaux croissent et se multiplient à foison.
En répandant ce broyat de rameaux ligneux, sur un sol, on le fertilise, on le nourrit et on le restructure (pédogenèse).
On couvre le sol d’une couche de 2 à 3 cm de BRF et à partir de là, ça démarre !
Après quelques jours, des champignons apparaissent et si l’on observe l’intérieur du broyat, on découvre la présence de petits filaments blanc-gris (le mycélium), preuve que le processus de pédogenèse est enclenché.

Bois rétifié Sylviculture. Bois chauffé à haute température ce qui permet de modifier ses propriétés, d'augmenter sa durabilité et sa stabilité.
Le bois ainsi transformé acquiert des propriétés proches de celles des bois exotiques.
Il est particulièrement utilisé en extérieur pour les fenêtres, les murs ou les abris temporaires. D'un point de vue environnemental, le bois rétifié n'utilise aucun produit chimique ou toxique et il est transformé à partir de bois locaux.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Gilbert
Modérateur
Modérateur


Inscrit le: 15 Jan 2006
Messages: 11245
Localisation: Mirabel, P. Q. Canada

MessagePosté le: Dim Fév 21, 2010 6:01 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Bois rond Sylviculture. Tout produit de l'exploitation forestière.
Tous les bois abattus ou façonnés en grumes, billes, rondins, ou bûches avant leur première conversion industrielle.
En particulier, sections rondes de tiges d’arbres avec ou sans écorce, comme les billes et les poteaux.
L'Organisation des Nations Unies pour l'Alimentation et l'Agriculture inclut dans cette catégorie : bois de feu, bois à pâte sur coupe, bois de mine, bois à traverses, poteaux, pieux, grumes de sciage, grumes de tranchage, grumes de déroulage, etc.

Bois scié Sylviculture. Bois scié en longueur ou équarri avec ou sans sa surface ronde naturelle, avec ou sans écorce.

Bois sous rails Sylviculture. Bois utilisés pour la fixation des rails de chemin de fer. Ce groupe comprend les traverses et les appareils de voie.

Bois sur pied Sylviculture. Matière ligneuse récoltable dans un peuplement forestier.
On dit aussi bois debout.

Bois traité Horticulture. Généralement il s'agit d'un composé fongicide dont le bois est imprégné pour le protéger de l'action des champignons.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Gilbert
Modérateur
Modérateur


Inscrit le: 15 Jan 2006
Messages: 11245
Localisation: Mirabel, P. Q. Canada

MessagePosté le: Dim Fév 21, 2010 6:02 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Boisage Horticulture. Technique de menuiserie destinée à retenir les terres lors de creusement de tranchées ou de galeries de mine.
Consolidation en sous-œuvre pour éviter les affaissements ou le flambage pendant les travaux.

On parle aussi de boisage pour la décoration intérieure d'une pièce d'habitation.

Boisage Sylviculture. Action de boiser, c'est-à-dire de garnir une paroi avec du bois, notamment par exemple une paroi latérale (éponte) ou un toit de galerie de mine.

Boisage Viticulture. Phénomène par lequel le vin stocké dans des barriques (de chêne) prend le goût du bois.
Par extension c'est aussi un procédé artificiel qui consiste à utiliser des morceaux de bois de chêne ou « copeaux » dans des cuves de vin pour obtenir un goût boisé. Cette pratique œnologique est autorisée uniquement sur Vin de Table et Vin de Pays.

Boisé Sylviculture. Ensemble d'arbres dont la densité du couvert varie entre 20 et 60% (au-dessus de 60%, c’est une forêt).
Les boisés sont constitués d'un mélange d'arbres et d'espèces végétales de sous-étage, selon leur stade de développement (de récentes à matures), leurs besoins d'humidité et de type de sol.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Index du Forum Plante Intérieur -> Lexique des termes utilisés en horticulture Toutes les heures sont au format GMT
Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivante
Page 7 sur 8

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum



phpBB © 2001, 2005 phpBB Group

Design © 2004 Hersandesign Contenu © 2005 : Plante-interieur.com

Vente en ligne de Plantes d'intérieur, Cactées, Bonsaï, Graines etc.




Partenaires: Clic Enter |