MembresCharte FAQFAQ RechercherRechercher MembresMembres Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Vérifier ses messages privésVérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

[Bol] à [Bz] comme Bordure, Bouquet, Bulbille, etc.
Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Index du Forum Plante Intérieur -> Lexique des termes utilisés en horticulture
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Gilbert
Modérateur
Modérateur


Inscrit le: 15 Jan 2006
Messages: 11245
Localisation: Mirabel, P. Q. Canada

MessagePosté le: Dim Fév 21, 2010 1:16 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Brucellose Biologie. Maladie infectieuse, contagieuse, chronique, due à la multiplication d'une bactérie du genre Brucella et affectant l'homme et divers animaux (bovins, ovins, caprins, porcins, équidés, carnivores, oiseaux).
Maladie contagieuse chronique due à l'une des trois variantes principales de Brucella.
Quelques particularités cliniques et épidémiologiques conduisent à décrire séparément les brucelloses bovines, équines, ovines, caprines, porcines et humaines. On distingue en fait la brucellose bovine (ou avortement épizootique; maladie de Bang; fièvre de Bang), la brucellose canine, propre aux carnivores domestiques, la brucellose équine, la brucellose humaine, la brucellose ovine et caprine et la brucellose porcine.

Brucine Botanique. Alcaloïde à saveur amère fortement apparenté à la strychnine, elle n'est pas si toxique.
On peut le trouver dans certaines espèces végétales, dont Strychnos nux-vomica, un arbre que l'on trouve en Asie du Sud-est et qui produit la noix vomique.
Elle est utilisée pour la régulation de la pression sanguine.

Bruchidés Taxonomie. Famille de petits (4 mm en moyenne, quoique certaines espèces peuvent atteindre 25 mm) Coléoptères Phytophages (64 genres, 1700 espèces) dont la plupart des représentants, appelés bruches, vivent aux dépens de graines de Fabacées (Légumineuses).
Ils sont présents sur tous les continents (hormis l’Antarctique), en particulier dans les régions chaudes du globe.
Les œufs sont pondus sur la gousse, la jeune larve en traverse la paroi et pénètre dans une graine, où tout le développement s'effectuera, jusqu'à l'éclosion de l'adulte.
Transportées avec les stocks de graines, beaucoup de bruches sont devenues cosmopolites et certaines sont des ravageurs économiquement très importants.
Cette famille est maintenant incluse (sous-famille des Bruchinés) dans la famille des Chrysomélidés, superfamille des Chrysoméloidés.

Brugnon Arboriculture. Variété de pêche (nectarine) à peau lisse dont le noyau adhère à la chair.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Gilbert
Modérateur
Modérateur


Inscrit le: 15 Jan 2006
Messages: 11245
Localisation: Mirabel, P. Q. Canada

MessagePosté le: Dim Fév 21, 2010 1:18 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Bruine Climatologie. Pluie fine, serrée et ordinairement froide qui tombe lentement.
Brouillard en voie de condensation, formant une petite pluie très fine.
Précipitation prenant naissance dans les stratus et constituée de fines gouttelettes d'eau, très rapprochées les unes des autres, qui semblent rester en suspension dans l'atmosphère.
Le diamètre des gouttelettes de bruine (diamètre inférieur à 0,5 mm) est nettement inférieur à celui des gouttes de pluie.
On dit aussi crachin.

Bruit Physique. Tout son indésirable qui peut endommager les nerfs auditifs.
Phénomène acoustique produisant une sensation auditive considérée comme gênante ou désagréable.
Signal acoustique, électrique ou électronique constitué d'un mélange incohérent de longueurs d'onde.
Vibrations erratiques intermittentes ou statistiquement aléatoires.
Ce terme s'emploie pour désigner tout son jugé inopportun qui, de ce fait, constitue un altéragène.

Le bruit est une vibration de l’air qui se propage. Il varie en fonction du lieu et du moment de la journée. Il se caractérise par sa fréquence (grave ou aiguë) et par son niveau (faible ou fort).
La gamme des fréquences audibles pour l’homme va de 10 à 16 000 Hz environ et varie suivant l’âge de la personne. La plupart des bruits de l’environnement se situent entre 500 et 2000 Hz, tout comme les fréquences de la parole.

Bruit ambiant Physique. Désigne les sons extérieurs non désirés ou nocifs résultant des activités humaines, notamment le bruit émis par les moyens de transport, le trafic routier, ferroviaire et aérien, et les sites d'activités industrielles.

Bruit industriel Physique. Bruit produit par les sites d’activités industrielles.

Bruit professionnel Physique. Désigne les sons auxquels les travailleurs sont exposés sur leur lieu de travail.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Gilbert
Modérateur
Modérateur


Inscrit le: 15 Jan 2006
Messages: 11245
Localisation: Mirabel, P. Q. Canada

MessagePosté le: Dim Fév 21, 2010 1:19 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Brûlage Agronomie. Opération consistant à brûler les herbes sèches, les mauvaises herbes, les broussailles.

Brûlage dirigé Ecologie. Activité qui consiste à mettre le feu de façon intentionnelle à des combustibles naturels avec l’intention de confiner l’incendie à une zone prédéterminée.

Brûlage dirigé Sylviculture. Mise à feu effectuée dans des conditions atmosphériques et d'humidité du sol, à un moment de la journée et dans toutes autres conditions propres à donner à l'incendie le degré de chaleur et une étendue permettant, selon toute probabilité, la réalisation d'objectifs précis en ce qui concerne la sylviculture, la faune, le pâturage ou la réduction des risques d'incendie accidentel.
Brûlage intentionnel de combustibles forestiers, confiné à une étendue prédéterminée, (la zone en question est un brûlis contrôlé).

Brûlant Cryptogamie. Se dit d'une saveur très âcre, laissant une sensation de brûlement dans la bouche.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Gilbert
Modérateur
Modérateur


Inscrit le: 15 Jan 2006
Messages: 11245
Localisation: Mirabel, P. Q. Canada

MessagePosté le: Dim Fév 21, 2010 1:21 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Brûle-queue Agronomie. Fer qui était appliqué chaud sur la queue coupée d'un cheval.

Brulure Biologie. Plaie des tissus provoquée :
- par des agents physiques, soleil, chaleur excessive, froid ;
- par des agents chimiques, acides, caustiques, alcalins ;
- par le courant électrique traversant une partie du corps dont la brûlure peut être plus grave qu'elle ne le paraît.
Lésion plus ou moins superficielle due au contact avec un corps à haute température ou au rayonnement d'un tel corps.
Lésion de la peau ou d'une muqueuse provoquée par un frottement, une chaleur excessive ou l'application d'un courant électrique ou d'un produit caustique.

On distingue trois degrés d'atteinte :
- brûlure du premier degré : simple érythème douloureux ;
- brûlure du second degré : bulles circonscrites ou surélèvements phlycténulaires étendus sur une surface rouge et œdémateuse; brûlure du second degré profond : même aspect, mais tout l'épiderme est atteint, y compris la couche muqueuse de Malpighi ;
- brûlure du troisième degré : carbonisation des téguments et des tissus sous-jacents.
Si l'action se prolonge, les lésions commencent par un érythème, puis des phlyctènes, enfin c'est l'escarrification et la carbonisation. La gravité des brûlures dépend de l'étendue de la brûlure, de son siège et de sa profondeur.
Il se produit dans les brûlures étendues un choc traumatique, avec intoxication, arrêt de la thermorégulation centrale; viennent ensuite des complications infectieuses.

Par extension, altération sur quelque autre matière provoquée par le feu, un corps brulant, un acide, etc.

Brulure Botanique. Zone altérée de couleur jaune, brune ou noire sur les tissus des feuilles ou des tiges, et résultant de la destruction des cellules sous l'action d'un produit phytotoxique.
Altérations produites sur les végétaux au printemps, soit par l’action du soleil, soit par l’effet de la gelée ou du vent.
Brunissement ou du noircissement rapide du feuillage suivi de la mort de ce dernier causé par une détérioration des tissus en croissance.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Gilbert
Modérateur
Modérateur


Inscrit le: 15 Jan 2006
Messages: 11245
Localisation: Mirabel, P. Q. Canada

MessagePosté le: Dim Fév 21, 2010 1:22 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Brume Climatologie. Suspension dans l'atmosphère de microscopiques gouttelettes d'eau ou de particules hygroscopiques humides, réduisant la visibilité à la surface du globe.
Ce phénomène est identique au brouillard, mais la concentration est moins forte et l'atmosphère n'est pas saturée.
En météorologie, le terme brume correspond à une visibilité inférieure à 2 km, mais supérieure à 1 km.

Brume Horticulture. Particules fines de liquide en suspension dans l’air, telles que, par exemple, l’eau dans une chambre de brumisation employée pour acclimater de jeunes transplants ex-vitro.

Brume sèche Climatologie. Brume constituée de particules de poussière ou de sel, sèches et si petites qu'il est impossible de les sentir ou de les voir à l'œil nu, mais qui, dans leur ensemble, donnent à l'air un aspect trouble et opalescent.
Le phénomène est qualifié de brume sèche lorsqu'il est constitué par une accumulation d'aérosols solides en suspension : il s'agit de poussière ou de sable arraché à la surface du sol par le frottement de l'air et dispersé dans les basses couches atmosphériques par la turbulence.

Brumisation Horticulture. Opération qui consiste à créer de la brume artificielle.
Procédé consistant à réaliser un brouillard dans un local ou sous un abri contenant le plus souvent des boutures, pour éviter leur dessiccation et favoriser leur reprise.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Gilbert
Modérateur
Modérateur


Inscrit le: 15 Jan 2006
Messages: 11245
Localisation: Mirabel, P. Q. Canada

MessagePosté le: Dim Fév 21, 2010 1:22 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Brunelliacées Taxonomie. Famille de plantes dicotylédones, ordre des Rosales qui comprend 45 espèces du genre Brunellia.
Ce sont des arbres à feuilles persistantes d'Amérique tropicale.

La classification phylogénétique APG II (2003) situe cette famille dans les Oxalidales.

Bruniacées Taxonomie. Famille de plantes dicotylédones, ordre des Rosales qui comprend 75 espèces réparties en 12 genres : Audouinia, Berzelia, Brunia, Linconia, Lonchostoma, Mniothamnea, Nebelia, Pseudobaeckea, Raspalia, Staavia, Thamnea, Tittmannia.
Ce sont des arbustes, parfois des arbres, à petites feuilles persistantes (ressemblant aux bruyères) endémiques d'Afrique du Sud.

La classification phylogénétique APG II (2003) situe la divergence de cette famille à la base des Campanulidées.

Brunissement Botanique. Décoloration des surfaces fraîchement coupées d’un tissu végétal due à l’oxydation phénolique.
Dans une culture tissulaire végétale, elle peut indiquer un problème nutritionnel ou pathogénique, menant généralement à la nécrose.

Brunoise Agronomie. Légumes épluchés, taillés en dés réguliers de 3 mm.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Gilbert
Modérateur
Modérateur


Inscrit le: 15 Jan 2006
Messages: 11245
Localisation: Mirabel, P. Q. Canada

MessagePosté le: Dim Fév 21, 2010 1:24 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Brunoniacées Taxonomie. Famille de plantes dicotylédones, ordre des Campanulales qui comprend une seule espèce : Brunonia australis.
Ce sont des plantes herbacées pérennes, à rosette, à inflorescence terminale dense endémique d'Australie.
C'est une espèce cultivée fréquemment comme plante ornementale.

En classification phylogénétique APG (2003) cette famille n'existe pas ; cette espèce est placée dans les Goodéniacées, ordre des Astérales.

Brut Viticulture. se dit d'un vin effervescent ne contenant pas ou peu de liqueur de dosage, sa teneur en sucre résiduel devant être inférieure à 15 grammes par litre.

Bruyère Horticulture. Nom vernaculaire collectif regroupant diverses Éricacées : Calluna, Erica, Daboecia.

Désigne aussi des plantes d'aspect similaire, telle la bruyère du Cap, Fabiana imbricata, d'origine chilienne, et diverses Epacris australiennes.

Bruyère Pédologie. Région, sur sol siliceux ou acide, où dominent les bruyères.
On nomme familièrement terre de bruyère un substrat acide et pauvre, proche des sols maigres et battus par les vents, sur lesquels poussent la plupart des bruyères.

Bruyère colorée Horticulture. Rien de très naturel là !
Un coup de peinture dorée, verte, violette ou turquoise appliquée en septembre par pulvérisation (mélange de pigments, eau et résine) dans les champs des producteurs où les conteneurs s'étirent à perte de vue et ce sont des milliers de callunes qui revêtissent d'un coup leur pellicule colorée d'apparat pour mieux vous séduire en automne-hiver, à l'approche des fêtes.
La variété utilisée (Calluna vulgaris 'Montblanc') a été choisie pour ses clochettes blanches qui fixent bien le pigment. Toute la plante est colorée, mais les parties vertes (feuillage écailleux), elles, restent bien vertes. Cultivées en potées bisannuelles, ces plantes terminent généralement à la poubelle en fin de saison de décoration, mais ce sont avant tout des vivaces qui peuvent reprendre au jardin.
Cultivez-les à l'extérieur, d'abord en pots (effet moins kitsch si le côté festif et artificiel est clairement affirmé avec des contenants rose vif, dorés ou argentés), puis essayez de les faire reprendre en les installant en pleine terre, dans une terre acide. Au printemps, si tout va bien, leurs repousses non teintées ne porteront que des fleurs blanches (en accord avec la variété).
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Gilbert
Modérateur
Modérateur


Inscrit le: 15 Jan 2006
Messages: 11245
Localisation: Mirabel, P. Q. Canada

MessagePosté le: Dim Fév 21, 2010 1:27 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Bryologie Cryptogamie. Branche de la botanique (cryptogamie) consacrée à l'étude des bryophytes (mousses).
La véritable naissance de la bryologie est due au travail de Johannes Hedwig qui clarifia le système reproducteur des mousses (Fundamentum historiae naturalist muscorum) et en dressa la première taxonomie.

Les recherches incluent leur systématique, l'étude des mousses en tant que bio indicateur, le séquençage de l'ADN, et leur interdépendance avec d'autres espèces végétales ou animales. C'est ainsi que l'on a découvert le régime carnivore de certaines espèces de mousses.

Bryologiste Cryptogamie. Botaniste spécialisé dans l'étude des mousses.
On dit aussi bryologue.

Bryophyle Botanique. Vivant sur ou avec des bryophytes.

Bryophytes Taxonomie. Embranchement du règne végétal comprenant principalement les mousses, les hépatiques et les sphaignes, et dont les individus, sans racines ni vaisseaux, vivent généralement dans les milieux humides et se reproduisent en deux phases, l'une à partir de spores, l'autre de gamètes.
Les Bryophytes au sens strict renferment uniquement les mousses. Les mousses présentent un axe feuillé qui ne comporte pas réellement de tissus conducteur. Cet appareil végétatif archaïque représente la partie haploïde (à n chromosomes) de la plante.
Les plantes de cet embranchement sont des végétaux terrestres caractérisés par l’absence de système vasculaire.
Elles ne disposent pas de racines, mais de structures appelées rhizoïdes qui ne servent qu’à l’adhésion au substrat ; les rhizoïdes peuvent aussi absorber de l’eau.
Cormophytes non vasculaires dont le gamétophyte est très dominant par rapport au sporophyte, ce dernier étant porté par le gamétophyte.
Du fait de leur pouvoir d’absorption de certaines substances, elles sont utilisées pour connaître la pollution qui a transité dans un milieu durant les derniers mois.
Elles accumulent les métaux et l’iode.
On dit aussi muscinées.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Gilbert
Modérateur
Modérateur


Inscrit le: 15 Jan 2006
Messages: 11245
Localisation: Mirabel, P. Q. Canada

MessagePosté le: Dim Fév 21, 2010 1:28 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Bryozoaires Taxonomie. Groupe zoologique comprenant des organismes coloniaux et généralement constructeurs où l'on peut distinguer des individus (zoécies) non segmentés, présentant, autour de l'orifice buccal, une couronne de tentacules et de cils (lophophore), sécrétant une loge calcaire.
La prolifération régulière des zoécies forme une colonie ou zoarium, de forme cylindrique branchue, ou lamellaire. A côté des zoécies normales, on trouve parfois des zoécies différenciées (hétéro zoécies) contenant des organes à rôle particulier (vibraculaires, aviculaires).
Les Bryozoaires sont des animaux des mers chaudes et peu profondes où ils abondent parfois.
On les trouve fréquemment fossilisés, notamment dans les sédiments calcaires.

B.t. Bacillus thuringiensis Parasitologie. Bactérie se rencontrant naturellement dans le sol.
Le plus important insecticide en agriculture biologique.
Bactérie qui produit une toxine contre certains insectes, en particulier Coléoptères et Lépidoptères.
Des techniques du génie génétique permettent d'introduire ce gène bactérien dans une plante, conférant ainsi à la plante le caractère de résistance désiré.

B.t.k. Bacillus thuringiensis var. kurstaki Parasitologie. Insecticide biologique utilisé contre les larves de lépidoptères (papillons) et reconnu comme étant sécuritaire pour la santé humaine, la faune, la flore et l'environnement.

BTU Métrologie. Unité anglo-saxonne, d'énergie ou de quantité de chaleur. (British thermal unit)
Quantité de chaleur nécessaire pour élever la température d'une livre d'eau de 1 °F, sous la pression atmosphérique normale.
Une BTU est égale à 1055,06 joules.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Gilbert
Modérateur
Modérateur


Inscrit le: 15 Jan 2006
Messages: 11245
Localisation: Mirabel, P. Q. Canada

MessagePosté le: Dim Fév 21, 2010 1:29 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Bubon Biologie. Mot désignant toutes les tuméfactions ganglionnaires ; surtout au niveau de l'aine et de l'aisselle, typique de la peste bubonique et de certaines infections vénériennes.
Tuméfaction inflammatoire d'un ganglion inguinal sous-cutané, d'origine infectieuse (chancre mou, peste).

Bubuler Agronomie. Pousser son cri, en parlant du hibou.
On dit aussi huer, ululer, boubouler.

Buccal Biologie. Qui est relatif à la bouche.
Les pièces buccales sont des appendices qui entourent la bouche des insectes.
L’ensemble des pièces buccales constitue l’appareil buccal dont la forme varie beaucoup selon les insectes.

Buccin Agronomie. Mollusque gastéropode dont la coquille univalve a la forme d'un cornet enroulé en spirale.
Coquillage souvent squatté par un pagure.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Gilbert
Modérateur
Modérateur


Inscrit le: 15 Jan 2006
Messages: 11245
Localisation: Mirabel, P. Q. Canada

MessagePosté le: Dim Fév 21, 2010 1:32 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Buche Agronomie. Bâtiment (bateau de pêche) dont on se sert pour la pêche des harengs dans les mers de Hollande et d'Angleterre.
Il est fort renflé de l'avant pour mieux résister aux coups de mer, étant obligé de mettre à la cape pour jeter les filets et d'amener le grand mât et le mât de misaine sur le pont.
Ces bâtiments ont trois mâts perpendiculaires et trois voiles carrées.

Buche Arboriculture. Tige des orangers étêtés qui viennent de Provence et de Gênes.

Buche Sylviculture. Morceau de bois taillé pour le chauffage ; rondin de bois servant à alimenter un feu dans une cheminée.

L'orthographe sans accent sur buche est maintenant devenue l'orthographe officiellement recommandé.

Buche de Noël Agronomie. Gâteau en forme de buche, fait d'une génoise fourrée de crème au beurre, servi durant la période de Noël.
En France, en Belgique, au Canada, au Liban, et généralement dans les pays francophones, le repas de Noël se termine en dégustant la buche de Noël : cette tradition culinaire reproduit, en fait, un autre rite lié à la célébration du solstice d'hiver.

Buche écologique Écologie. Une buche écologique est composée à 100% de sciure de bois recyclé (aucune colle, paraffine ou additifs chimiques n’y sont ajoutés).
De la sciure de bois est chauffée à une température très élevée pour ensuite être compressée afin lui donner sa forme finale permettant ainsi de la manipuler comme une bûche de bois traditionnelle.
Son pouvoir énergétique (35% supérieur au bois de chauffage traditionnel) combiné à son faible taux d’humidité (6 à 8% comparativement à 30 à 35% pour le bois de chauffage traditionnel) propose un produit 4 fois moins volumineux pour la même efficacité énergétique.
Issue du recyclage de sous-produits de l'industrie forestière ces produits suivent intelligemment la gestion des déchets tout en évitant de couper d'autres arbres.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Gilbert
Modérateur
Modérateur


Inscrit le: 15 Jan 2006
Messages: 11245
Localisation: Mirabel, P. Q. Canada

MessagePosté le: Dim Fév 21, 2010 1:34 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Buchement Sylviculture. Hachement sommaire d'une pièce de bois au ciseau pour réduire l'épaisseur.

Buché Sylviculture. Partie de territoire plus ou moins d'un seul tenant coupée en une année par un utilisateur.
On dit aussi assiette de coupe.

Bucher Généralité. Amas de bois sur lequel on plaçait ceux qui avaient été condamnés au supplice du feu.

Bucher Sylviculture. Lieu où l’on serre le bois à brûler.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Gilbert
Modérateur
Modérateur


Inscrit le: 15 Jan 2006
Messages: 11245
Localisation: Mirabel, P. Q. Canada

MessagePosté le: Dim Fév 21, 2010 1:36 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Bucheron Sylviculture. Personne dont le métier est d'abattre du bois, des arbres dans une forêt ; c’est un professionnel de l'abattage (coupe) des arbres.
Ouvrier forestier qui abat les arbres sur pied, ou procède à une ou plusieurs opérations de façonnage.
Il abat les arbres, les scie en billes et s'acquitte d'autres travaux de bûcheronnage : identifie les arbres à abattre d'après les marques qui y ont été faites ou selon les instructions reçues, et enlève les broussailles; abat les arbres en se servant d'une hache, d'une scie mécanique ou d'une scie à main, enlève les branches et scie les troncs en billes; choisit, ébranche et écime les arbres qui doivent servir d'ancres pour le débardage, fixe aux arbres les palans de halage et met en place le matériel de débardage; attache aux billes le nœud coulant du câble de halage ou du câble du treuil, et exécute d'autres travaux pour haler ou traîner les billes jusqu'au lieu de chargement.

Bucheron-débusqueur Sylviculture. Ouvrier forestier qui évacue les bois sans l'aide d'animaux ou de machines.

Bucheron de haute futaie Sylviculture. Ouvrier forestier qui coupe les branches maîtresses et la cime des arbres qui doivent servir d'ancrage lors du halage des billes de bois : monte aux arbres à l'aide de crampons et équipé d'une ceinture de sûreté, coupe les branches maîtresses et la cime des arbres au moyen d'une scie à main et d'une cognée.
Il peut avoir à fixer aux arbres les palans de halage.

Bucheronnage Sylviculture. Regroupe les opérations d'abattage et de façonnage.
Selon certaines sources, le terme bucheronnage comprend l'empilage et selon d'autres ne le comprend pas.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Gilbert
Modérateur
Modérateur


Inscrit le: 15 Jan 2006
Messages: 11245
Localisation: Mirabel, P. Q. Canada

MessagePosté le: Dim Fév 21, 2010 1:37 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Buddléjacées Taxonomie. Famille de plantes dicotylédones, ordre des Scrophulariales qui comprend environ 150 espèces réparties en 9 genres dont : Androya, Buddleja, Emorya, Gomphostigma, Nicodemia, Peltanthera.
Ce sont des arbres, des arbustes, des lianes des régions tempérées à tropicales.
Le genre Buddleja donne un arbuste aux grandes inflorescences en épis : l'arbre aux papillons (Buddleja davidii) originaire de Chine.

La famille était acceptée par la classification APG (1998) mais n'existe plus en classification APG II (2003) ; les espèces sont situées dans les Scrofulariacées.

Budget Économie. État prévisionnel et limitatif, sanctionné par une décision le rendant exécutoire et l'assortissant de force contraignante, des dépenses et des recettes à réaliser au cours d'une période donnée par un individu ou par une collectivité.
Expression quantitative et financière d'un programme d'action envisagée pour une période donnée.
Les entreprises en distinguent quatre principaux : le budget financier, le budget des investissements, le budget de production et le budget des ventes.

Budget Gestion. Plan d'opérations exprimé en termes monétaires et comprenant de ce fait une prévision de recettes et de dépenses, de revenus et de coûts, pour une période déterminée, généralement l'année.
Plan d'action fondé sur une analyse critique des performances passées et l'évaluation des influences probables des facteurs pouvant agir sur les résultats.

Budget de trésorerie Économie. Le budget de trésorerie enregistre, non seulement les flux de trésorerie existants, mais aussi toutes les recettes et toutes les dépenses dont l'entreprise prévoit la perception ou l'engagement, qu'il s'agisse de dépenses et recettes liées au processus d'investissement, au processus d'exploitation, ou à la politique de financement de l'entreprise.
Le budget de trésorerie est un tableau de bord prévisionnel de l'offre et de la demande de liquidités de l'entreprise.
Il permet au trésorier d'optimiser le résultat financier de l’entreprise, en mettant en concurrence les différentes banques ainsi que les marchés financiers.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Gilbert
Modérateur
Modérateur


Inscrit le: 15 Jan 2006
Messages: 11245
Localisation: Mirabel, P. Q. Canada

MessagePosté le: Dim Fév 21, 2010 1:39 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Buée Généralité. Ancien nom de la lessive jusqu'au début du XXe siècle.
Jusqu'au début du XXe siècle, la "grande buée" était un jour de l'année où les habitants d'un même village lavaient tous leurs draps.

Buée Physique. Produit de la condensation de la vapeur d'eau sur une surface froide par rapport au milieu ambiant humide.

Buffet Généralité. Meuble de salle à manger ou de cuisine où l'on expose des pièces de vaisselle.
On dit aussi crédence, desserte, dressoir et vaisselier.

Désigne aussi :
- une table dressée dans un lieu de réunion ou de manifestation publique et où sont présentés des mets et des boissons ;
- l’endroit où sont servis les mets pour convives debout ;
- un snack, bar restaurant installé dans les gares de chemins de fer où les voyageurs trouvent soit un repas préparé, soit des provisions à emporter.

Buffetage Agronomie. Technique de chasse typique du faucon pèlerin Falco peregrinus.
Se dit des rapaces qui percutent leur proie avec le bréchet.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Index du Forum Plante Intérieur -> Lexique des termes utilisés en horticulture Toutes les heures sont au format GMT
Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivante
Page 8 sur 9

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum



phpBB © 2001, 2005 phpBB Group

Design © 2004 Hersandesign Contenu © 2005 : Plante-interieur.com

Vente en ligne de Plantes d'intérieur, Cactées, Bonsaï, Graines etc.




Partenaires: Clic Enter |