MembresCharte FAQFAQ RechercherRechercher MembresMembres Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Vérifier ses messages privésVérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

[Ce] à [Cg] comme Cédrat, Centrifuge, Cespiteux, etc.
Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Index du Forum Plante Intérieur -> Lexique des termes utilisés en horticulture
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Gilbert
Modérateur
Modérateur


Inscrit le: 15 Jan 2006
Messages: 11245
Localisation: Mirabel, P. Q. Canada

MessagePosté le: Mer Fév 17, 2010 2:37 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Centre de stockage de déchets (CSD) Écologie. Installations qui remplacent les décharges, permettant le stockage et le traitement des déchets et la valorisation énergétique du biogaz.

Centre de transfert Écologie. Les déchets collectés par les camions bennes sont regroupés sur cette installation de transit pour être ensuite acheminés par camions semi-remorques vers les unités de traitement.
Il s’agit donc ici d’optimiser le transport des déchets.

Centre de tri Écologie. Installation industrielle où les emballages (flaconnages plastiques, boîtes et barquettes en métal, boîtes en carton et briques alimentaires) et les journaux-magazines collectés sélectivement sont triés et conditionnés en vue de leur recyclage.

Centre d'expédition Gestion. Lieu du dépôt des produits avant leur expédition vers les clients.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Gilbert
Modérateur
Modérateur


Inscrit le: 15 Jan 2006
Messages: 11245
Localisation: Mirabel, P. Q. Canada

MessagePosté le: Mer Fév 17, 2010 2:38 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Centre d’origine Agronomie. Selon le Traité international sur les ressources phytogénétiques pour l'alimentation et l'agriculture, « zone géographique où une espèce végétale, cultivée ou sauvage, a développé pour la première fois ses caractères distinctifs ».
Ces régions sont la source la plus probable de variation génétique naturelle, et elles représentent les milieux idéaux pour la conservation in situ.

Centre d’origine Taxonomie. Lieu d’émergence d’un taxon.
Zone géographique où une espèce végétale, cultivée ou sauvage, a développé pour la première fois ses caractères distinctifs.
Ces régions sont la source la plus probable de variation génétique naturelle, et elles représentent les milieux idéaux pour la conservation in situ.

Centre quiescent Botanique. Groupe de cellules peu actives mitotiquement mais très résistantes incluses dans le méristème apical radiculaire de certaines espèces végétales.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Gilbert
Modérateur
Modérateur


Inscrit le: 15 Jan 2006
Messages: 11245
Localisation: Mirabel, P. Q. Canada

MessagePosté le: Mer Fév 17, 2010 2:38 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Centrifugation Agronomie. Séparation des éléments d’un mélange par la force centrifuge.
Séparation des molécules selon la taille ou la densité en utilisant les forces centrifuges engendrées par la rotation d’un rotor.
Des champs de plus de centaines de milliers de fois g sont engendrés dans les ultracentrifugeuses.

Technique utilisée dans l'industrie alimentaire, par exemple pour séparer la crème du lait ou au laboratoire pour récupérer un précipité, ou pour séparer les éléments figurés du sang (globules rouges, globules blancs, plaquettes en suspension dans le plasma).

La centrifugation peut être utilisée pour clarifier rapidement les vins après fermentation alcoolique ou avant filtration de finition en vue d'une mise en bouteilles. Elle permet d'éliminer rapidement une grande partie des particules et des micro-organismes en suspension responsables de faux-goûts éventuels (odeurs soufrées) et de déviations microbiologiques.

Centrifugation différentielle Biologie. Méthode de séparation de particules subcellulaires selon leurs coefficients de sédimentation proportionnels à leurs tailles. Les extraits cellulaires sont soumis à une succession de centrifugations à des vitesses de rotation de plus en plus rapides. Les grosses particules, comme le noyau et les mitochondries, seront précipitées à des vitesses relativement basses; de plus grandes forces de gravitation seront nécessaires pour différencier les petites particules, comme les ribosomes.

Centrifugation en gradient de densité Biologie. Centrifugation à grande vitesse afin de séparer les molécules sur la base de leurs densités différentes en utilisant un gradient de concentration de chlorure de césium ou de sucrose.
Le gradient de densité peut être formé avant la centrifugation en mélangeant deux solutions de densités différentes (comme les gradients de densité du sucrose) ou bien par le processus de centrifugation même (comme les gradients de densité de CsCl et Cs2SO4).

Centrifugation en gradient de densité à l'équilibre Biologie. Procédure employée pour séparer des macromolécules, se basant sur leur densité (masse par unité de volume).

Centrifugation en gradient de densité de sucrose Biologie. Processus utilisé pour fractionner les acides nucléiques en fonction de leur taille.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Gilbert
Modérateur
Modérateur


Inscrit le: 15 Jan 2006
Messages: 11245
Localisation: Mirabel, P. Q. Canada

MessagePosté le: Mer Fév 17, 2010 2:39 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Centrifuge Botanique. Qui va du centre vers la périphérie ; se développant à partir du centre.
Exemple : la croissance du xylème est centrifuge dans une tige.

S'applique à une évolution régulière dans laquelle la fleur centrale de chaque degré de ramification fleurit toujours avant celles qui terminent les rameaux nés au-dessous d'elle ; de sorte que dans les cas où des fleurs sont rapprochées, la fleuraison va du centre à la circonférence, comme on peut le voir dans Sedum, Drosera, et toutes les plantes dont les fleurs sont disposées en cime.

Centrifugeuse Agronomie. Appareil permettant de développer, grâce à un mouvement de rotation extrêmement rapide, une force centrifuge suffisante pour séparer deux produits de densité différente.

L'essoreuse à salade en est une : sous l'effet de la rotation, il existe une accélération, dans le référentiel relatif tournant avec le panier, due à une force centrifuge (axifuge en langage de physicien plus précis) : on bloque les feuilles de salade, et l'eau est collée aux parois : on a ainsi séparé corps dense et moins dense. À l'arrêt, l'eau tombe et est récupérée au fond du panier.

Centriole Biologie. Corpuscule cylindrique formé de microtubules présent dans de nombreuses cellules animales qui paraît être impliqué dans la formation du fuseau durant la mitose, constituant du centrosome et de la base des flagelles et cils vibratiles.
Durant la division cellulaire, les deux centrioles se déplacent vers les pôles opposés du noyau pour former les extrémités du fuseau.

Centripète Botanique. Qui se dirige vers le centre ; se développant vers le centre.
Exemple : la croissance du xylème est centripète dans une racine

On qualifie de centripète toute évolution ou développement, notamment la floraison, qui débute en périphérie et progresse en direction de centre.

S'applique à une évolution régulière dans laquelle les fleurs extérieures ou inférieures s'épanouissent les premières, comme dans les ombelles, les épis.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Gilbert
Modérateur
Modérateur


Inscrit le: 15 Jan 2006
Messages: 11245
Localisation: Mirabel, P. Q. Canada

MessagePosté le: Mer Fév 17, 2010 2:40 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Centrolépidacées Taxonomie. Famille de plantes monocotylédones, ordre des Restionales qui comprend 40 espèces réparties en 5 genres : Aphelia, Brizula, Centrolepis, Gaimardia, Pseudalepyrum.
Ce sont des plantes herbacées ou à l'aspect de mousses des zones tempérées à tropicales de l'Asie du Sud-est et de l'Australasie. On trouve Gaimarda en Amérique du Sud.

La classification phylogénétique APG II (2003) situe cette famille dans l'ordre des Poales.

Centromère Biologie. Point d'attache d'un chromosome sur le fuseau, le réseau mitotique, généralement marqué par une constriction, et qui prend le chemin des pôles au moment de l'anaphase d'une mitose ou d'une méiose.
Structure particulière du chromosome dont la fonction est d'en assurer la ségrégation lors des divisions cellulaires.
Au cours d'autres phases, le centromère rattache les deux chromatides dont est composé le chromosome.
Il est composé d’ADN hautement répétitif.
Un chromosome ne possède qu'un seul centromère et donc, dans une cellule, le nombre de centromères est égal au nombre de chromosomes.

Centrosome Biologie. Organite situé près du noyau dans la plupart des cellules.
Il est constitué de deux parties (centrioles) perpendiculaires entre elles. Il intervient dans la division cellulaire et dans les battements des cils vibratiles et des flagelles (un cil vibratile est un flagelle court).

Centrospermée Botanique. Position des ovules dans l'ovaire.
Se dit d'une fleur dont les ovules sont insérés au centre de l'ovaire directement sur le réceptacle.
Exemple : Stellaria holostea

Centrospermie Botanique. Désigne un ensemble à placentation centrale.
Les Caryophyllales étaient justement nommées Centrospermales pour cette raison.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Gilbert
Modérateur
Modérateur


Inscrit le: 15 Jan 2006
Messages: 11245
Localisation: Mirabel, P. Q. Canada

MessagePosté le: Mer Fév 17, 2010 2:41 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Cep Viticulture. Pied de vigne Vitis vinifera.
Il formé de 2 parties : le porte-greffe (vigne choisie pour la qualité de développement de ses racines dans le sol) et la partie aérienne, le greffon (vigne donnant de bons raisins).
Ne pas confondre avec sep (pièce du bâti d'une charrue).

Cépacé Botanique. Qui a rapport à l'oignon Allium cepa.

Cépage Viticulture. Variété de plant de vigne, Vitis vinifera considéré dans sa spécificité et caractérisé par la forme de ses feuilles et de ses grappes.
Au niveau botanique, c'est un cultivar c'est-à-dire une variété de population composée d'individus génétiquement différents mais qui présentent des caractéristiques proches, plutôt qu'une variété de vigne au sens botanique . Le cépage ne peut être multiplié que par voie végétative (bouture, marcottage ou greffe).

La production du vignoble dépend principalement du cépage, du sol et du climat.
On distingue les cépages de cuve, destinés à la production de vin, et des cépages de table, destinés à la production de raisin de table.
Le même cépage se retrouve dans diverses régions sous des noms différents.
Il est rare qu'un vin soit obtenu à partir d'un seul cépage, sauf pour le vin de Bourgogne.
L'étude des cépages s'appelle l'ampélographie.
Exemple : Aramon, Cabernet, Sauvignon, Traminer
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Gilbert
Modérateur
Modérateur


Inscrit le: 15 Jan 2006
Messages: 11245
Localisation: Mirabel, P. Q. Canada

MessagePosté le: Mer Fév 17, 2010 2:42 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Cèpe Cryptogamie. Appellation réservée aux bolets du groupe de Boletus edulis (mais, souvent employé d'une manière abusive pour n'importe quel bolet).

Cépée Botanique. Ensemble des rameaux formant une touffe et provenant de la souche d’un végétal taillé à ras le sol.

Cépée Arboriculture. Arbre à tronc multiple crée à partir du recépage d'une tige unique

Cépée Horticulture. Ensemble des tiges ligneuses issues d'une même souche après recépage et, par extension, d'un même système de rhizomes (notamment pour les bambous).
On appelle souvent cépée, un ensemble de plantes serrées pour donner l'impression d'une touffe.

Se dit aussi pour les palmiers qui n'ont pas qu'un seul stipe (tronc) mais plusieurs tiges partant du sol.

Cépée Sylviculture. Touffe de tiges (ou de rejets de bois) sortant de la souche d’un arbre qui a été coupé ; ensemble de rejets se développant à partir d'une souche d'arbre.
Exemple : cépée de charme Carpinus betulus
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Gilbert
Modérateur
Modérateur


Inscrit le: 15 Jan 2006
Messages: 11245
Localisation: Mirabel, P. Q. Canada

MessagePosté le: Mer Fév 17, 2010 2:43 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Céphalanthe Botanique. Inflorescence formée de fleurs sessiles serrées les unes contre les autres ; qui a les fleurs réunies en tête.

Céphalée Biologie. Douleur de la tête, y compris la migraine.
La céphalée peut être un symptôme d'une autre affection ou une maladie en soi. Le plus souvent bénignes, les céphalées peuvent aussi comporter un caractère d'urgence.
Au sens étymologique, le terme désigne des douleurs affectant l'extrémité céphalique, c'est-à-dire le crâne et le visage.
Dans l'usage, cependant, il désigne plus spécifiquement les sensations douloureuses provenant de la région de la voûte crânienne.

Céphalique Biologie. Qui a rapport à la tête.
Produit qui possède des propriétés sédatives qui soulagent spécialement les maux de tête.

Céphalisation Entomologie. Différenciation et individualisation d'une tête avec les fonctions sensorielles et nourricière.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Gilbert
Modérateur
Modérateur


Inscrit le: 15 Jan 2006
Messages: 11245
Localisation: Mirabel, P. Q. Canada

MessagePosté le: Mer Fév 17, 2010 2:44 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Céphalium Botanique. Proéminence couverte de poils laineux ou sétacés, se formant sur certains Cactacées et où se forment les fleurs.
Exemple : Cephalocereus

Le terme désigne aussi parfois une inflorescence dans laquelle les fleurs, dépourvues de pédoncule, se pressent en grand nombre à l'apex d'une tige.

Céphalométrie Biologie. Mensuration méthodique de la tête.
Science des mesures de la tête, utilisée en orthodontie et en chirurgie esthétique du visage.

Céphalopodes Taxonomie. Classe de mollusques qui environ 700 espèces.
Les céphalopodes sont les plus évolués des mollusques.
Ce sont des animaux à corps mou, caractérisés par une bouche entourée d'un nombre plus ou moins grand de bras charnus ou tentacules qui, chez la plupart des espèces vivantes, sont pourvus de suçoirs.
Les céphalopodes actuels sont marins et carnivores.
Ce sont des prédateurs de crustacés, d'autres mollusques et de poissons, qu'ils capturent et amènent à leur bouche à l'aide de leurs tentacules.
Ils ferment à volonté leur cavité palléale, en chassant l'eau sous pression et nagent ainsi par réaction.
Exemple : seiche, nautile, calmar, pieuvre

Céphalosporiose Parasitologie. Maladie provoquée par les champignons du genre Cephalosporium.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Gilbert
Modérateur
Modérateur


Inscrit le: 15 Jan 2006
Messages: 11245
Localisation: Mirabel, P. Q. Canada

MessagePosté le: Mer Fév 17, 2010 2:45 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Céphalotacées Taxonomie. Famille de plantes dicotylédones, ordre des Rosales qui comprend une seule espèce : Cephalotus follicularis.
C’est une plante carnivore passive du sud-ouest de l'Australie qui utilise un système d'urnes semblable aux urnes de Népenthacées mais contrairement à celles-ci, elle produit également des feuilles ordinaires à seul but photosynthétique.

La classification phylogénétique APG II (2003) situe cette famille dans l'ordre des Oxalidales.

Céphalotaxacées Taxonomie. Famille de plantes gymnospermes, (conifères), ordre des Pinales qui comprend 20 espèces réparties en 3 genres : Amentotaxus, Cephalotaxus, Torreya.
Ce sont arbres originaires d’Asie du Sud-est.

Cette famille est parfois incluse dans les Taxacées.

Céphalothorax Entomologie. Partie antérieure du corps, regroupant la tête et le thorax à l’intérieur d’une seule carapace.
Il porte les organes visuels, les pattes ambulatoires (au nombre de huit), les pattes-mâchoires (qui, chez les mâles, portent les organes d'accouplement), les chélicères (qui presque chez toutes les espèces permettent à l'araignée d'injecter son venin), la bouche et les ganglions céphaliques.
Chez les autres arachnides, le céphalothorax et l'abdomen peuvent être fusionnés comme chez les opilions ou les acariens.
On dit aussi prosome.

Céphidés Taxonomie. Famille d’Insectes Hyménoptères Symphytes qui comprend 5 genres.
Les larves, apodes, vivent en foreuses dans les tiges, les chaumes, les troncs.
L'adulte, élancé, possède un prothorax remarquable, volumineux et articulé avec le mésothorax.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Gilbert
Modérateur
Modérateur


Inscrit le: 15 Jan 2006
Messages: 11245
Localisation: Mirabel, P. Q. Canada

MessagePosté le: Mer Fév 17, 2010 2:47 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Céracé Cryptogamie. Qui a l'aspect de la cire d’abeille par sa consistance ou son toucher.

Cérambycidés Taxonomie. Famille d’Insectes Coléoptères Polyphages, qui comprend plus de 25.000 espèces.
On les appelle souvent capricornes ou longicornes parce qu'ils sont munis de longues antennes ("cornes"), parfois plus longues que le corps, surtout chez les mâles.
Les larves cylindriques plus ou moins aplaties, charnues, blanchâtres, possèdent des pattes thoraciques très réduites et sont munies de tubercules dorsaux et ventraux sur l'abdomen. Elles se nourrissent de tissus ligneux, où elles creusent des galeries de section ovale.
La nymphe complètement blanche et couverte d'une cuticule délicate, ressemble beaucoup à l'adulte.
La nymphose a lieu à l'intérieur d'une chambre excavée sous les souches (espèces xylophages), ou au sol, à l'intérieur d'un cocon de matériaux végétaux agglutinés (espèces rhizophages).
Certains longicornes, capables de se développer dans des sujets sains, sont des ravageurs importants des arbres forestiers, de la vigne.

Cératophyllacées Taxonomie. Famille de plantes dicotylédones, ordre des Nymphaeales qui comprend une dizaine d'espèces du genre Ceratophyllum.
Ce sont des plantes aquatiques entièrement immergées, sans racines, des étangs et rivières à faible courant. Les feuilles sont en verticilles, les tiges présentent de nombreuses ramifications et sont très cassantes. La floraison a lieu dans l'eau qui assure la pollinisation.
Plante à croissance rapide, grosse productrice d'oxygène, l'espèce Ceratophyllum demersum est utilisée en aquariophilie.

Selon la classification phylogénétique APG II (2003) cette famille, ordre des Cératophyllales, fait partie des ordres de divergence ancienne et ne sont pas de vraies dicotylédones.

Cératophyllales Taxonomie. Ordre de plantes Angiospermes.
L'ordre est très proche des dicotylédones vraies, mais ne fait pas partie de ce clade.
En classification classique (Cronquist, 1981), il comprend une seule famille : les Cératophyllacées.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Gilbert
Modérateur
Modérateur


Inscrit le: 15 Jan 2006
Messages: 11245
Localisation: Mirabel, P. Q. Canada

MessagePosté le: Mer Fév 17, 2010 2:50 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Cercaire Biologie. Larve de parasite qui vit dans un hôte intermédiaire (comme un mollusque, par exemple, ce qui est le cas pour plusieurs parasites pathogènes pour l'homme).
L'enkystement d'une cercaire à la sortie de son hôte intermédiaire et qui s'est fixée sur un végétal, par exemple, s'appelle une métacercaire.

Nom donné au stade larvaire aquatique des vers de la classe des Trématodes parasites des poissons, avant leur enkystement chez l'hôte.

Cercidiphyllacées Taxonomie. Famille de plantes dicotylédones, ordre des Hamamelidales qui comprend 2 espèces du genre Cercidiphyllum.
Ce sont des arbres proviennent essentiellement d'Asie orientale, du Japon et de Chine.
C’est le genre du katsura (Cercidiphyllum japonicum), un grand arbre à feuilles caduques, des régions tempérées de l'est de l'Asie, cultivé comme source de bois d'œuvre et comme arbre d'ornement.

La classification phylogénétique APG II (2003) situe cette famille dans les
Saxifragales.

Cercle Généralité. Petit groupe de personnes partageant certains intérêts ou certains goûts ; ainsi, par essence, un cercle est un lieu d'endogamie.

Cercle Viticulture. Cerceau de bois ou de fer ayant pour objet de maintenir les douves d'un tonneau.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Gilbert
Modérateur
Modérateur


Inscrit le: 15 Jan 2006
Messages: 11245
Localisation: Mirabel, P. Q. Canada

MessagePosté le: Mer Fév 17, 2010 2:51 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Cercle Arctique Généralité. Trait circumterrestre fixé au 66e degré, 33 minutes de latitude nord et, théoriquement, marquant, le 22 décembre, la limite sud de la nuit polaire et, le 21 juin, la limite sud du jour polaire.
L'inclinaison et la rotation de la terre sur son axe sont responsables de telles variations saisonnières.
Le sens astronomique d'arctique ne correspond pas au sens climatique de ce mot ; à ce point de vue, le Cercle Arctique traverse des régions non arctiques du tout, par exemple, l'Atlantique Nord et le Nord de l'Europe.
Par opposition, on parle de Cercle Antarctique.

Cercle azimutal Géologie. Instrument de géodésie d'une grande précision, destiné à la mesure des angles dans un plan horizontal.

Cercle des fées Botanique. Dans les prairies ou les gazons, bande circulaire où l'herbe est exubérante et d'un vert intense, en liaison avec la présence dans le sol du mycélium de certains champignons qui se développent en cercle.
Phénomène naturel, consiste en une colonie de champignons pérennants alignés en une formation plus ou moins circulaire.
Tous les Hygrophores des sous-genres Limacium et Camarophyllus, la plupart des psalliotes et des hébélomes, la majorité des tricholomes et des clitocybes, beaucoup de cortinaires et de rares amanites peuvent produire cette formation.
De fait, on voit souvent l'herbe dépérir sur cette zone dénudée où apparaîtront, en saison, les nouveaux champignons. Fait plus curieux, l'intérieur du cercle montre une végétation languissante, alors qu'à l'emplacement du cercle de l'année précédente, l'herbe forme un anneau luxuriant d'un vert magnifique.
L'explication de leur origine est très simple : à la manière d'une colonie bactérienne sur un milieu de culture, une unique spore, ayant germé, émet son mycélium dans toutes les directions, et les différents rayons du cercle se développent à vitesse sensiblement égale. Quand le sol est épuisé, le mycélium colonise une nouvelle bande de terrain Il s'ensuit année après année une progression de la colonie en un cercle de plusieurs dizaines de mètres de diamètre, voire plusieurs centaines de mètres pour les plus anciens.

La distance franchie annuellement par le cercle des fées étant connue, il est facile de calculer son âge. Les ronds d'une dizaine d'années sont les plus courants mais les ronds de sorcières de plus d'un siècle ne sont pas rares.
Quant au phénomène de variation de couleur de l'herbe et du comportement de la végétation, le dépérissement s'explique par l'épuisement des substances nutritives du sol au profit du mycélium et la production de toxiques sécrétés par ce dernier, notamment une quantité excessive de nitrates et de substances antibiotiques.
L'anneau de végétation luxuriante a été expliqué par les mêmes nitrates (sels ammoniacaux) qui, dilués par les pluies et atteignant un taux comparable à celui aux engrais horticoles, perdent leur nocivité et deviennent bienfaisants pour ces plantes dont ils favorisent la croissance.
On dit aussi rond de sorcière et mycélium annulaire.

Cercle oculaire Biologie. Anneau charnu, coloré ou blanc, qui entoure l'œil de certaines espèces d’Oiseaux.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Gilbert
Modérateur
Modérateur


Inscrit le: 15 Jan 2006
Messages: 11245
Localisation: Mirabel, P. Q. Canada

MessagePosté le: Mer Fév 17, 2010 2:53 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Cercosporidiose Parasitologie. Maladie provoquée par les champignons du genre Cercosporidium.

Cercosporiose Parasitologie. Maladie foliaire provoquée par les champignons du genre Cercospora (rebaptisé Mycosphaerella).
Cercospora beticola provoque la cercosporiose de la betterave ;
Mycosphaerella musicola provoque la cercosporiose jaune du bananier.

Céréale Agronomie. Une céréale est une plante cultivée en premier lieu pour ses graines qui sont utilisées dans l'alimentation de l'homme et des animaux domestiques.
Les céréales font partie de la famille des Poacées (Graminées) dont on consomme les grains riches en amidon (féculents).
Les céréales produites à grande échelle sont le blé, l'orge, l'avoine, le seigle, le maïs et le riz. On trouve également, à plus petite échelle, le triticale (hybride entre le blé et le seigle), le millet et le sorgho en culture.

Elles sont réparties en deux groupes : les céréales de printemps, qui arrivent à maturation en une saison, et les céréales d'automne, qui nécessitent une période d'hivernage. Parmi les céréales d'automne, le seigle d'hiver est le plus résistant au froid, suivi du triticale d'hiver et du blé d'hiver, et ensuite de l'orge d'hiver. L'avoine d'hiver est la moins résistante. Il n'existe pas de variété hivernale de millet ou de maïs.
Le blé, l'avoine, l'orge, le seigle et le triticale sont considérés comme des cultures de saison fraîche. Leurs variétés printanières sont habituellement semées entre la mi-avril et la mi-mai et elles arrivent à maturité après 80 à 100 jours dans les conditions climatiques normales. Les variétés hivernales, semées en septembre, passent l'hiver à l'état de semis et arrivent à maturité en juillet.
Les autres céréales sont des cultures de saison chaude. Le maïs est planté au cours des trois premières semaines de mai et nécessite une saison complète de croissance pour sa maturation. Le millet est planté en mai ou en juin et arrive à maturité en 90 jours environ.
Le seigle, le maïs et le sorgho sont des espèces à pollinisation croisée, les autres céréales se reproduisent par autopollinisation.

On considère généralement que les hommes ont vraiment inclus les céréales à leur alimentation il y a environ 10.000 ans, au moment de la domestication de ces plantes. Leur consommation demande du travail, pour les transformer, les cuire ou les réduire en farine.
La plus ancienne preuve reconnue de l’usage des céréales (blé et orge) date de 23.000 ans, en Israël.
Mais des chercheurs de l’Université de Calgary, Canada, ont découvert en 2008, au Mozambique, des traces de sorgho Sorghum bicolor (graminée aujourd’hui très consommée en Afrique qui ressemble au maïs) sur des outils de pierres datant d’environ 100.000 ans !

Céréale de printemps Agronomie. Variété de céréale (blé, orge, avoine, etc.) qui se sème au printemps.

Céréale d’hiver Agronomie. Variété de céréale (blé, orge, avoine, etc.) qui se sème à l’automne, et qui doit subir des périodes de froid pour produire des grains.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Gilbert
Modérateur
Modérateur


Inscrit le: 15 Jan 2006
Messages: 11245
Localisation: Mirabel, P. Q. Canada

MessagePosté le: Mer Fév 17, 2010 2:56 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Cérébelleux Cryptogamie. Contourné comme une cervelle.

Cérébriforme Cryptogamie. Ayant l’aspect d’une cervelle, tourmenté, pourvu de circonvolutions.
Exemple : chapeau du gyromitre comestible Gyromitra esculenta

Céréiforme Botanique. Dont le port rappelle celui d'un cactus droit (Cereus).
On dit aussi céréoïde.

Cérium Ce Chimie. Métal gris, (nombre atomique 58, poids atomique 140,13) malléable, faisant partie du groupe des terres rares. Son point de fusion est 630 °C et sa densité 6,9. Il a une grande affinité pour l'oxygène et brûle dans l'air avec formation de lumière et de chaleur.
Il est obtenu par traitement des sables à monazite de l'Inde, de l'Afrique du Sud et du Brésil, dans lesquels il est associé à des métaux du même groupe ayant des propriétés identiques. Pour cette raison, au lieu de l'élaborer pur, par des procédés coûteux, on se contente d'un alliage moins cher connu sous le nom de Mishmétal lequel contient 54 à 60 % de cérium. Sous cette forme, il est utilisé pour la fabrication des fontes à graphite sphéroïdal dites ductiles.
Le plus ancien et encore le principal usage du cérium est celui des alliages pyrophoriques (pierre à briquet au ferro- cérium). Dans les alliages légers, il affine le grain et augmente les caractéristiques mécaniques. Il améliore notablement le comportement à chaud des alliages ultralégers.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Index du Forum Plante Intérieur -> Lexique des termes utilisés en horticulture Toutes les heures sont au format GMT
Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4  Suivante
Page 3 sur 4

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum



phpBB © 2001, 2005 phpBB Group

Design © 2004 Hersandesign Contenu © 2005 : Plante-interieur.com

Vente en ligne de Plantes d'intérieur, Cactées, Bonsaï, Graines etc.




Partenaires: Clic Enter |