MembresCharte FAQFAQ RechercherRechercher MembresMembres Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Vérifier ses messages privésVérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

[Cons] à [Cot] comme Conteneur, Corolle, Corymbe, etc.
Aller à la page 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Index du Forum Plante Intérieur -> Lexique des termes utilisés en horticulture
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Gilbert
Modérateur
Modérateur


Inscrit le: 15 Jan 2006
Messages: 11245
Localisation: Mirabel, P. Q. Canada

MessagePosté le: Sam Fév 17, 2007 11:39 am    Sujet du message: [Cons] à [Cot] comme Conteneur, Corolle, Corymbe, etc. Répondre en citant

Page 1 Consanguinité à Constitutive
Page 2 Constriction à Contrat de vente d'herbes
Page 3 Contrat d’intégration à Conversion
Page 4 Conversion de gènes à Cordaïtes
Page 5 Corde à Corporation
Page 6 Corps à Corymbiforme
Page 7 Coryneum à Co-transformation
Page 8 Cotret à Cotylédon


Consanguinité Biologie. Situation réciproque (parenté) d'individus descendant de mêmes parents, spécialement lorsque cela dure depuis plusieurs générations.
Dans les croisements entre consanguins, la fréquence des manifestations de caractères récessifs, latent chez les parents, s'accroît. Il peut aussi en résulter la conservation de caractères avantageux pour l'espèce.

Consanguinité Botanique. Lien de parenté par descendance d’un ancêtre immédiat commun.
Exemple : tous les semis descendant d'un même arbre

Consanguinité Génétique. Méthode génétique d'accouplement entre parents, c'est-à-dire entre individus plus étroitement apparentés que la moyenne.
La consanguinité permet l'obtention d'une lignée pure qui se reproduira ultérieurement toujours identique à elle-même; mais les sujets choisis pour l'application de la consanguinité doivent être exempts de tous défauts cachés (condition difficile à remplir en fait) sinon le résultat des premières générations fait apparaître quantité d'anomalies et de défauts.
Si pourtant la consanguinité peut être poursuivie on aboutit à une lignée pure.

Consanguinité de position Biologie. Dans une population autochtone, consanguinité due à la fécondation préférentielle (d'un arbre, par exemple) par ses voisins immédiats.


Dernière édition par Gilbert le Sam Oct 16, 2010 6:21 pm; édité 5 fois
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Gilbert
Modérateur
Modérateur


Inscrit le: 15 Jan 2006
Messages: 11245
Localisation: Mirabel, P. Q. Canada

MessagePosté le: Sam Fév 17, 2007 11:41 am    Sujet du message: Répondre en citant

Conseil Généralité. Ce qui tend à diriger et inspirer la conduite, les actions et par extension la personne auprès de laquelle on prend avis.

Conseil d'administration Gestion. Comité élu par les actionnaires d'une société, agissant pour leur compte et chargé de la gestion de la société.
Les administrateurs sont habituellement élus chaque année, lors de l'assemblée annuelle.
Le conseil d'administration est notamment responsable d'adopter les règlements généraux d'ordre administratif et d'approuver les conventions collectives de même que les états financiers vérifiés.


Organe de direction des Sociétés Anonymes de France constituées selon la loi de 1967.
En France, la gestion d'une société anonyme est confiée soit à un conseil d'administration, soit à deux organismes appelés directoire et conseil de surveillance. Les membres du directoire, obligatoirement des personnes physiques, sont nommés par le conseil de surveillance et leur nombre peut aller jusqu'à cinq selon la taille des sociétés (sept si la société est cotée en Bourse). Le directoire est investi de pouvoirs étendus pour agir au nom de la société, mais ces pouvoirs lui appartiennent en tant qu'organe collectif, ce qui n'exclut pas que ses membres puissent se répartir entre eux les tâches de direction.

Conseil et direction Gestion. Les codes de gouvernance d’entreprise préconisent qu’un organe (conseil d’administration ou conseil de surveillance), présentant une certaine indépendance par rapport au management, définisse la stratégie de l’entreprise et exerce un certain rôle de contrôle sur la gestion de l'entreprise.
Cependant, la forme même de l’organisation du pouvoir au sein de l’entreprise reste largement débattue. Le système français est aujourd’hui le plus flexible en proposant trois types d’organisations : un conseil d’administration avec un président-directeur général : une grande partie des pouvoirs est alors concentrée entre les mains d’une seule personne qui à la fois préside le conseil d’administration et assure la direction générale de l’entreprise. Cette structure, dite moniste, est celle adoptée par environ la moitié des groupes français. Il existe aussi l'organisation autour d'un conseil d’administration avec un président (non exécutif) et un directeur général séparé (structure adoptée par environ un quart des groupes français), ainsi que la structure duale du conseil de surveillance et du directoire qui a la faveur du dernier quart des groupes français.

Conseil national de la comptabilité (CNC) Économie. En France, le conseil national de la comptabilité est un organisme professionnel chargé de débattre des grandes questions comptables.
Il émet ses avis au comité de la réglementation comptable. Il est doté d'un comité d'urgence pour répondre aux soucis immédiats des entreprises.


Dernière édition par Gilbert le Dim Fév 14, 2010 11:46 am; édité 3 fois
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Gilbert
Modérateur
Modérateur


Inscrit le: 15 Jan 2006
Messages: 11245
Localisation: Mirabel, P. Q. Canada

MessagePosté le: Sam Fév 17, 2007 11:43 am    Sujet du message: Répondre en citant

Conseiller en investissements financiers (CIF) Économie. Intermédiaire exerçant une activité de conseil sur différents instruments et services financiers.
Le statut de CIF caractérise les conseillers en gestion de patrimoine indépendants.

Conseiller en placement Économie. Conseiller financier auprès d'un fonds commun de placement; il peut aussi être un administrateur de fonds communs de placement.
On dit aussi gestionnaire.

Conseiller financier Économie. Entreprise ou particulier qui vend ses conseils en placement en échange d'honoraires.


Dernière édition par Gilbert le Dim Fév 14, 2010 11:48 am; édité 4 fois
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Gilbert
Modérateur
Modérateur


Inscrit le: 15 Jan 2006
Messages: 11245
Localisation: Mirabel, P. Q. Canada

MessagePosté le: Sam Fév 17, 2007 11:44 am    Sujet du message: Répondre en citant

Consensus Généralité. Accord de plusieurs personnes, de plusieurs textes sur un sujet déterminé.
Acceptation générale signifiant l'absence d'opposition ferme d'une partie importante des intéressés à l'encontre de l'essentiel du sujet.

Consensus génique Génétique. Courte séquence d’ADN retrouvée dans différents gènes et différents êtres vivants.

Consensus scientifique Généralité. Position sur laquelle la plupart des scientifiques spécialisés dans un domaine se mettent d'accord, à un moment donné.
Un consensus scientifique ne signifie pas que :
- tous les scientifiques ont un point de vue unanime, des désaccords peuvent survenir et être nécessaires pour faire progresser la science ;
- la position est définitive, le consensus peut progresser avec des résultats d'autres recherches et d'opinions contraires.
Le consensus scientifique n'est donc pas synonyme de "vérité certaine".
Mais lorsque l'on manque de connaissances expertes pour évaluer une prise de position scientifique, le meilleur choix est de faire appel au consensus.


Dernière édition par Gilbert le Dim Fév 14, 2010 11:50 am; édité 4 fois
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Gilbert
Modérateur
Modérateur


Inscrit le: 15 Jan 2006
Messages: 11245
Localisation: Mirabel, P. Q. Canada

MessagePosté le: Sam Fév 17, 2007 11:46 am    Sujet du message: Répondre en citant

Consentement Droit. Assentiment formel d'un groupe représentatif de personnes (association, conseil, comité, etc.) à des propositions, des décisions, des accords qui lui sont soumis.
On dit aussi approbation.

Consentement à payer Écologie. Consentement observé à payer le prix de divers avantages non marchands, souvent employé pour les biens environnementaux ; cette notion donne une indication des ressources mobilisables et de la sensibilisation de l'opinion à un moment donné par exemple pour la qualité de l'environnement.

Consentement éclairé Droit. Consentement donné en connaissance de cause.
Accord qu'un patient doit donner au médecin après avoir été informée des complications et des risques éventuels que présente une intervention.
Cet accord est signé sur un document écrit.
Le consentement éclairé est également recueilli dans le cadre d'une participation à un essai thérapeutique.


Dernière édition par Gilbert le Dim Fév 14, 2010 11:51 am; édité 3 fois
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Gilbert
Modérateur
Modérateur


Inscrit le: 15 Jan 2006
Messages: 11245
Localisation: Mirabel, P. Q. Canada

MessagePosté le: Sam Fév 17, 2007 11:48 am    Sujet du message: Répondre en citant

Conservation Écologie. Protection et maintien, par un ensemble de mesures d’intensité variable de la diversité génétique, des espèces, des écosystèmes et des phénomènes évolutifs auxquels ils sont soumis
La conservation se définit comme l'utilisation judicieuse des ressources à des fins industrielles et non commerciales (comme les loisirs ou la recherche). Elle repose sur une gestion réfléchie en vue de maintenir la productivité et la diversité des ressources de la planète. Le concept de la conservation rejoint celui de l'environnementalisme, mais l'éventail de ses considérations est plus large. Auparavant axée sur les ressources naturelles, le concept de la conservation englobe maintenant l’énergie, les espaces urbains, les œuvres d'art, les objets historiques, les édifices d'intérêt patrimonial, les langues et les cultures.

Conservation de l’eau Écologie. Diminution de la quantité d’eau utilisée, ou utilisation plus efficace de l’eau, afin de réduire la pollution et les risques qu’elle comporte pour la santé, d’abaisser les coûts et de prolonger la durée de vie utile des installations existantes d’approvisionnement et d’épuration des eaux.

Conservation de la faune Écologie. On entend par conservation et aménagement de la faune la protection et l'exploitation des populations d'animaux sauvages ainsi que du territoire nécessaire à leur maintien, en vue d'assurer à perpétuité la multiplication des espèces et l'équilibre écologique, sans renoncer aux avantages sociaux qu'ils procurent.
L'activité humaine est devenue l'un des facteurs clés qui influe sur l'abondance et le bien-être de la faune.

Conservation des embryons Biologie. Conservation cryogénique d’embryons animaux, permettant l’implantation embryonnaire ou toutes autres manipulations, longtemps après la formation de l’embryon.


Dernière édition par Gilbert le Dim Fév 14, 2010 11:53 am; édité 3 fois
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Gilbert
Modérateur
Modérateur


Inscrit le: 15 Jan 2006
Messages: 11245
Localisation: Mirabel, P. Q. Canada

MessagePosté le: Sam Fév 17, 2007 11:50 am    Sujet du message: Répondre en citant

Conservation des gamètes et des embryons Biologie. Conservation des ovules, du sperme ou des embryons fécondés, à l’extérieur de leur source d’origine.

Conservation des graines Agronomie. La conservation des graines a toujours été entreprise par les agriculteurs au cours des siècles.
Autrefois, ils avaient leur propre moyen de préserver les graines afin de les réutiliser plus tard, notamment au cours du semis.
Maintenant les causes de conservation se sont multipliées: les scientifiques préservent toujours les graines pour les semer l'année suivante; de plus, ceux intéressés par la conservation des plantes sauvages récoltent principalement des graines de plantes menacées d'extinction afin d'empêcher leur complète disparition. Ils récoltent aussi les espèces de plantes sauvages pour réaliser de futures restaurations de sites. En effet la pression de l'Homme sur l'environnement a réduit considérablement le nombre et la distribution de beaucoup d'espèces végétales.

Il y a deux approches pour conserver les plantes:
- conservation in-situ : les plantes sont conservées dans des réserves et des parcs nationaux. C'est l'outil le plus important pour conserver des plantes car il protège des écosystèmes entiers dans lesquels les espèces interagissent et dépendent les unes des autres pour leur survie et leur développement. Cependant, même lorsque ces espèces sont dans des aires protégées, il se peut qu'elles soient toujours sensibles aux décisions politiques et aux catastrophes naturelles.

- conservation ex-situ : les plantes (souvent sous forme de graines) sont conservées loin de leur site d'origine. La conservation des graines est une activité complémentaire in situ et offre de gros avantages. Cette technique représente en effet un moyen efficace pour conserver les espèces individuelles: les graines occupent peu d'espace et elles demandent relativement peu d'attention. De plus, les collections de graines représentent aussi une source pour la recherche.
Cependant, la conservation ex-situ peut prendre d'autres formes que celles des graines: les banques de germplasmes peuvent en effet contenir des spores, pollen, embryons, bourgeons, organes ou tissus. Faire pousser une espèce particulière dans un jardin botanique peut aussi être considéré comme de la conservation ex situ.

Après avoir stocké le matériel dans une banque de germplasme, les plantes de taille adulte peuvent être cultivées à l'extérieur en utilisant certains protocoles. À condition que les facteurs responsables de l'extinction soient supprimés, ces plantes peuvent être réintroduites dans leur habitat originel (ou habitat similaire) plusieurs années après que le matériel ait été collecté. Par ce moyen, l'extinction de l'espèce peut être évitée.

Conservation des ressources génétiques Biologie. Conservation des espèces, des populations, des individus ou de parties d’individus par les méthodes in situ ou ex situ, afin de maintenir une diversité du matériel génétique disponible pour les générations présentes et futures.

Conservation des tubercules et des racines Agronomie. Toutes les racines avant d'être rentrées doivent être exposées à l'air, pour qu'elles évaporent leur excès d'humidité.
Les fruits, racines, tubercules, que l'on désire conserver en parfait état, doivent être placés de manière à éviter tout contact entre eux.
Un local à température régulière, froide et sèche leur convient plus spécialement. La lumière ne doit y pénétrer que très modérément.


Dernière édition par Gilbert le Dim Fév 14, 2010 11:57 am; édité 3 fois
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Gilbert
Modérateur
Modérateur


Inscrit le: 15 Jan 2006
Messages: 11245
Localisation: Mirabel, P. Q. Canada

MessagePosté le: Sam Fév 17, 2007 11:51 am    Sujet du message: Répondre en citant

Conservation des sols Agronomie. Ensemble des techniques ayant pour objectif de maintenir la productivité des terres en réduisant notamment l'emprise de l'érosion.
Tout système de travail du sol et de semis qui consiste à laisser un couvert végétal (résidus de récolte) sur au moins 30 % de la surface du sol après le semis, en vue de réduire l’érosion par l'eau.

Conservation ex-situ Écologie. Conservation des composants de la diversité biologique en dehors de leur habitat naturel.
Conservation d'une plante loin de son habitat originel ou naturel, par exemple dans une banque de gènes (endroit où la température et l'humidité sont artificiellement contrôlées) ou un jardin botanique, et son entreposage dans son intégralité ou sous forme de semence, de tissu ou de pollen.
On dit aussi conservation des banques de gènes.

Conservation in situ Écologie. Conservation des écosystèmes et des habitats naturels et maintenance et rétablissement des populations d’espèces viables dans leur milieu naturel et, dans le cas d’espèces domestiquées ou cultivées, dans les milieux où ils ont développé leurs propriétés distinctives.
On dit aussi conservation en milieu réel ou à la ferme.


Dernière édition par Gilbert le Dim Fév 14, 2010 11:58 am; édité 3 fois
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Gilbert
Modérateur
Modérateur


Inscrit le: 15 Jan 2006
Messages: 11245
Localisation: Mirabel, P. Q. Canada

MessagePosté le: Sam Fév 17, 2007 11:53 am    Sujet du message: Répondre en citant

Console Cryptogamie. Basidiome ligneux ou subéreux qui rappelle la forme d'une tablette horizontale ; certains carpophores, particulièrement chez les polypores et les croûtes, prennent cette forme.

Console Horticulture. Pièce en saillie sur un mur, destinée à porter une charge (balcon, corniche, etc.).

Consolidation Économie. La consolidation résulte de l'obligation légale faite à toute entreprise détenant le contrôle d'autres entreprises ou exerçant sur elles une influence notable d'établir des comptes consolidés et un rapport sur la gestion du groupe.
L'objet des comptes consolidés est de présenter la situation financière d'un groupe de sociétés comme si celles-ci ne formaient qu'une seule et même entité.
Cette consolidation, qui peut être effectuée selon différentes méthodes, par intégration globale, par intégration proportionnelle et par mise en équivalence, obéit toutefois à des règles très strictes.

Consolidé Biologie. Étroitement serré.
Composé de particules qui ne sont pas facilement séparées.

Consolidé Économie. Se dit d'un état comptable qui présente de façon synthétique le bilan ou les résultats d'activité d'un ensemble d'entreprises appartenant à un même groupe.


Dernière édition par Gilbert le Dim Fév 14, 2010 12:00 pm; édité 3 fois
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Gilbert
Modérateur
Modérateur


Inscrit le: 15 Jan 2006
Messages: 11245
Localisation: Mirabel, P. Q. Canada

MessagePosté le: Sam Fév 17, 2007 11:54 am    Sujet du message: Répondre en citant

Consommateur Écologie. Être vivant incapable de produire sa nourriture par lui-même.
Toute personne physique ou morale qui acquiert ou utilise à des fins excluant tout caractère professionnel des produits ou des services mis sur le marché.
Renvoie à l’un des trois types fondamentaux d’organismes existant dans un écosystème.
Les producteurs, qui font de la nourriture, forment le premier type.
Le deuxième est celui des consommateurs. Les consommateurs primaires se nourrissent de producteurs; ils peuvent, à leur tour, servir d’aliment à un consommateur secondaire. Ainsi, le lapin est un consommateur primaire et le renard, qui s’en nourrit, est un consommateur secondaire.
Le troisième type d’organismes présents dans un écosystème est le décomposeur. Les décomposeurs, qui sont surtout des bactéries et des champignons, dégradent le cadavre des consommateurs et des producteurs.

Consommateur Économie. Personne qui utilise un produit ou un service acheté pour son usage personnel en vue de satisfaire directement un besoin.

Consommation Économie. Action d’acheter et d’utiliser des produits, des services ou de l’énergie pour combler différents besoins.
Valeur totale des biens et des services achetés par les consommateurs au cours d'une période donnée.
Flux d'achat de biens et services dont la durée de vie est faible sinon ultracourte (lorsque leur usage implique leur destruction).
Emploi d'un bien ou d'un service à la satisfaction d'un besoin, impliquant la destruction de ce bien ou de ce service.
Utilisation d'un produit qui entraîne sa transformation ou sa disparition.

Deux caractéristiques de la consommation méritent de retenir l'attention : son niveau absolu tout d'abord, qui est une indication du revenu disponible des consommateurs; sa composition ensuite (alimentaire, non alimentaire, loisir), qui est non seulement un indice du niveau de développement de l'économie mais également une indication sur les préférences des consommateurs. Toute étude de marché passe par la description et l'analyse de ces deux composantes. Elle doit aussi tenir compte des habitudes de consommation, c'est-à-dire des préférences collectives revenant à une tendance marquée à résister au changement.

Consommation corrigée Agronomie. Consommation énergétique corrigée des effets de température et autres facteurs (hydraulicité, activité économique des jours ouvrables).


Dernière édition par Gilbert le Dim Fév 14, 2010 12:02 pm; édité 3 fois
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Gilbert
Modérateur
Modérateur


Inscrit le: 15 Jan 2006
Messages: 11245
Localisation: Mirabel, P. Q. Canada

MessagePosté le: Sam Fév 17, 2007 11:56 am    Sujet du message: Répondre en citant

Consommation de luxe Agronomie. Absorption de nutriments par un organisme en plus de ce qui est requis pour une croissance et une productivité optimales.
Absorption d'un élément nutritif par une plante en quantité bien supérieure à ses besoins.
C'est un phénomène fréquent pour N, K et Cl mais qui peut aussi apparaître pour Zn. Du point de vue de l'agriculteur, cela représente une perte car l'excédent d'éléments nutritifs absorbé ne provoque pas d'augmentation du rendement.
La consommation de luxe réduit l'efficacité physiologique des éléments nutritifs même si elle augmente l'assimilation des éléments nutritifs apportés.

Consommation de matières Économie. La consommation de matières représente ce que l'entreprise a effectivement employé comme matières pour réaliser l'ensemble de sa production.
La consommation de matières diffère donc des achats effectués pendant un exercice par le jeu de variation des stocks de matières.

Consommation d'énergie Agronomie. Somme de la production primaire (toute extraction d'énergie puisée dans la nature) et des importations nettes d'énergie (importations - exportations).

Consommation d’énergie (pour la fixation de N) Agronomie. Quantité d'énergie nécessaire pour transformer l'azote (N2) en ammoniac (NH3).
Elle est de 85 Kcal pour la fixation biologique d'une mole de NH4+.
La consommation d'énergie pour chaque kg d'azote fixé industriellement est de 11,2 kW.


Dernière édition par Gilbert le Dim Fév 14, 2010 12:04 pm; édité 3 fois
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Gilbert
Modérateur
Modérateur


Inscrit le: 15 Jan 2006
Messages: 11245
Localisation: Mirabel, P. Q. Canada

MessagePosté le: Sam Fév 17, 2007 11:57 am    Sujet du message: Répondre en citant

Consommation durable Économie. Désigne l'ensemble des actions sur les filières de distribution ainsi que sur l'évolution des comportements d'achat des consommateurs qui concourent à limiter les prélèvements de ressources et les rejets solides, liquides ou gazeux.
Lors de l'acquisition d'un bien ou d'un service, le consommateur durable choisira de préférence un produit qui soit solide (longévité), économe en énergie, en ressources (notamment en emballages) et en consommables, démontable, réparable, sans substances toxiques, contenant des matériaux recyclés, qui soit lui-même recyclable.
On dit aussi consommation éco-responsable.

Consommation finale Agronomie. Quantité d'énergie disponible pour l'utilisateur final.
Elle ne comprend pas les pertes de distribution et les énergies consommées en tant que matière première.

Consommation indigène brute (CIB) Agronomie. La consommation indigène brute de viande dans un pays est obtenue par calcul à partir des abattages, augmentés des importations et diminués des exportations totales de viandes (y c. produits à base de viandes, charcuteries, graisses). Pour certaines espèces (bovins essentiellement), on tient compte en plus des variations des stocks d’intervention.
La CIB s’exprime en tonnes-équivalent-carcasse uniquement. Elle diffère de la CIC (consommation indigène contrôlée) par un redressement appliqué aux abattages contrôlés pour tenir compte de l’ensemble des animaux abattus y compris hors abattoirs (abattages à la ferme pour autoconsommation, ventes directes).
C’est une consommation apparente mesurée par bilan.

Consommation intérieure Économie. Consommation à l'intérieur d'un territoire national.
Le terme consommation intérieure désigne le concept de « consommation à l'intérieur des frontières d'un État, d'un pays », par opposition à la consommation qui s'exerce à l'extérieur du territoire national.
Dans ce sens, le calque consommation domestique est moins approprié, parce qu'il ferait plutôt référence au concept de « consommation d'un ménage ».

Consommation intérieure Physique. La consommation intérieure est la quantité annuelle totale d'énergie électrique appelée par la consommation.
Elle est égale à la somme des énergies électriques nettes produites (thermique et hydraulique), augmentée des quantités importées de l'étranger et diminuée des quantités exportées vers l'étranger et de celles absorbées par le pompage.


Dernière édition par Gilbert le Dim Fév 14, 2010 12:07 pm; édité 4 fois
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Gilbert
Modérateur
Modérateur


Inscrit le: 15 Jan 2006
Messages: 11245
Localisation: Mirabel, P. Q. Canada

MessagePosté le: Sam Fév 17, 2007 11:59 am    Sujet du message: Répondre en citant

Consommation intérieure brute Agronomie. Quantité d'énergie nécessaire pour satisfaire la consommation intérieure (énergie primaire) calculée en additionnant les importations, la production primaire et les mouvements de stocks et en soustrayant les pertes et les exportations.

Consommation intermédiaire (CI) Économie. Valeur des biens (autres que de capital fixe) et des services consommés au cours de la période dans le processus courant de production.

Consommation primaire Agronomie. Cumulation de la consommation d'énergie finale, de la consommation de la branche énergie et de l'énergie consommée comme matière première.

Consommation réelle Agronomie. Consommation énergétique observée avant toute correction.

Consommation unitaire Agronomie. Consommation énergétique d'une unité de consommation donnée.
Exemple : consommation énergétique moyenne d’un foyer français (hors chauffage et eau chaude) :
- réfrigérateur / congélateur : 32 % ;
- éclairage : 14 % ;
- sèche-linge : 14 % ;
- lave-vaisselle : 14 % ;
- audiovisuel : 12 % ;
- lave-linge : 7 % ;
- autres : 7 %.


Dernière édition par Gilbert le Dim Fév 14, 2010 12:06 pm; édité 3 fois
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Gilbert
Modérateur
Modérateur


Inscrit le: 15 Jan 2006
Messages: 11245
Localisation: Mirabel, P. Q. Canada

MessagePosté le: Sam Fév 17, 2007 12:02 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Consomption Biologie. Amaigrissement et perte de force qui s'observent dans toutes les maladies graves et prolongées.
Ancienne appellation de la phtisie ou tuberculose pulmonaire avancée.

Consortium Économie. Ensemble d'entreprises ou d'investisseurs qui se réunissent pour entreprendre ensemble une action ponctuelle : acquisition d'une entreprise, réalisation d'un investissement, réponse à un appel d'offre, etc.

Consortium Gestion. Regroupement d'organismes de recherche et d'institutions participant à la recherche dans le but de coordonner, d'animer et de réaliser un projet de recherche commun.

Constante de Svedberg Physique. Paramètre mesurant la vitesse de migration des particules dans un champ gravitationnel créé par une centrifugation.


Dernière édition par Gilbert le Dim Fév 14, 2010 12:09 pm; édité 3 fois
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Gilbert
Modérateur
Modérateur


Inscrit le: 15 Jan 2006
Messages: 11245
Localisation: Mirabel, P. Q. Canada

MessagePosté le: Sam Fév 17, 2007 12:03 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Constation Droit. Fait d'établir l'état d'une chose, d'un lieu, pour le communiquer par écrit ou même verbalement à un juge ou un tribunal.
La mission de procéder à des constations est confiée souvent à un technicien.
Elle est exercée contradictoirement.

Constellation Généralité. Dessin d'étoiles aléatoire dans le ciel nocturne produit par des alignements d'étoiles de différentes luminosités, et située à des distances différentes.
On dénombre 88 constellations, qui portent les noms de personnages religieux ou mythologiques, d’animaux ou d’objets. En astronomie, le terme désigne la région, délimitée sur la sphère céleste, contenant un regroupement donné d’étoiles.

Les constellations sont des constructions imaginaires élaborées depuis plus de 4 000 ans par les hommes, permettant de définir une cartographie du ciel afin de repérer et de localiser les étoiles et les objets astronomiques (du ciel).
Cette représentation du ciel se traduit par une projection à deux dimensions, où les objets d’une même constellation ne sont pas, a priori, situés à une même distance. Ainsi, les constellations ne sont pas physiquement liées, mais se situent sur une même ligne de visée.

Consternation Généralité. Stupéfaction, abattement, causé par un évènement malheureux.

Constitutive Génétique. Expression d'un gène sans aucune nécessité d'induction.


Dernière édition par Gilbert le Dim Fév 14, 2010 12:11 pm; édité 3 fois
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Index du Forum Plante Intérieur -> Lexique des termes utilisés en horticulture Toutes les heures sont au format GMT
Aller à la page 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivante
Page 1 sur 8

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum



phpBB © 2001, 2005 phpBB Group

Design © 2004 Hersandesign Contenu © 2005 : Plante-interieur.com

Vente en ligne de Plantes d'intérieur, Cactées, Bonsaï, Graines etc.




Partenaires: Clic Enter |