MembresCharte FAQFAQ RechercherRechercher MembresMembres Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Vérifier ses messages privésVérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

[Cu] à [Cz] comme Cultivar, Cuticule, Cyme, etc.
Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Index du Forum Plante Intérieur -> Lexique des termes utilisés en horticulture
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Gilbert
Modérateur
Modérateur


Inscrit le: 15 Jan 2006
Messages: 11245
Localisation: Mirabel, P. Q. Canada

MessagePosté le: Ven Fév 12, 2010 4:32 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Cycle de développement Génétique. Succession de phases nucléaires et de générations morphologiques dont l'alternance est en rapport avec la caryogamie et la méiose.

Cycle de l’azote Biologie. Circulation de l'azote et de ses composés dans la nature.
Succession des processus et spéciations biochimiques par laquelle l’azote est utilisé par les organismes vivants, puis libéré au moment de la mort et de la décomposition de ces organismes, puis enfin ramené à son état initial d’oxydation.
Transformation que subissent les composés azotés dans la nature ; synthèse des protides (azote organique des végétaux, puis des animaux) ; dislocation des grosses molécules de protides (animales ou végétales), par une série de fermentations et retour à l’azote minéral.
C’est un cycle biogéochimique qui décrit la succession des modifications subies par les différentes formes de l'azote : diazote, nitrate, nitrite, ammoniac, azote organique (protéines).
L'atmosphère est la principale source d'azote, sous forme de diazote, puisqu'elle en contient 78 % en volume.

Des processus sont nécessaires pour transformer l'azote atmosphérique en une forme assimilable par les organismes. L'azote atmosphérique est fixé par des bactéries présentes dans le sol, telles qu’Azobacter vinelandii, grâce à une enzyme, la nitrogénase.
Certaines de ces bactéries, comme Rhizobium sp., vivent en symbiose avec des plantes, produisant de l'ammoniac et puisant des glucides. L'ammoniac peut aussi provenir de la décomposition d'organismes morts par des bactéries saprophytes sous forme d'ions ammonium NH4+.
Dans les sols bien oxygénés, des bactéries transforment l'ammoniac en nitrite NO2-, puis en nitrates NO3-, au cours du processus de nitrification.
Les végétaux absorbent grâce à leurs racines les ions nitrate NO3- et, dans une moindre mesure, l'ammoniac présent dans le sol, et les incorporent dans les acides aminés et les protéines. Les végétaux constituent donc la seule source d'azote assimilable par les animaux.

Dans la biosphère ce cycle est ininterrompu.
Dans un écosystème naturel, il existe généralement un équilibre qui limite la quantité de nitrates entraînés par les eaux de ruissellement. Cependant, l'intervention de l'homme dans le cycle de l'azote peut entraîner une diminution de la quantité d'azote recyclé ou, au contraire, une surcharge du système. La culture, le défrichement des forêts ont provoqué une baisse importante de la quantité d'azote dans le sol.

Cycle de Krebs Biologie. Voie métabolique participant au métabolisme des glucides, des lipides et des protéines et au cours de laquelle l'acétyl-CoA est oxydé en gaz carbonique (CO2), en même temps que du NADH, du FADH2 et du GTP sont produits.
Cette voie catabolique et anabolique génère de l'énergie.

C’est un cycle enzymatique qui a lieu dans les mitochondries chez les eucaryotes. Il constitue l’étape finale du catabolisme oxydatif des carbohydrates, acides gras et acides aminés et assure la plus grande part des besoins énergétiques de la cellule.

Cycle de pâture Agronomie. Période écoulée entre le début d'une phase de paissance et le début de la suivante (période de paissance plus période de repos).
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Gilbert
Modérateur
Modérateur


Inscrit le: 15 Jan 2006
Messages: 11245
Localisation: Mirabel, P. Q. Canada

MessagePosté le: Ven Fév 12, 2010 4:33 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Cycle de vie Biologie. Séquence d’événements à partir d’un stade de développement donné d’une génération jusqu’au même stade de développement de la génération suivante.
Chez les organismes à reproduction sexuée, le point de départ est la fusion des gamètes menant à la formation du zygote.

Cycle de vie Écologie. Succession d'étapes liées à l'évolution des ventes d'un produit dans le temps (lancement, croissance, maturité et déclin) comparables au cycle de vie de l'homme.

Cycle de vie Gestion. Période de temps entre le lancement d'un nouveau produit et son retrait de la chaîne de production et de commercialisation.

Cycle de vie client Gestion. Le cycle de vie du client est marqué par des évènements (mariage, accès à la propriété, naissances, retraites) qui influencent la structure et le comportement de consommation de certains produits.
Les produits bancaires ou financiers ou le secteur de l'automobile sont des secteurs ou la prise en compte d'un cycle de vie client est important.

Cycle de vie d’un produit Écologie. Le cycle de vie est généralement illustré comme une série d'étapes, depuis la production (extraction et récolte des matières premières) jusqu'à l’évacuation finale (élimination ou valorisation), en passant par la fabrication, l'emballage, le transport, la consommation par les ménages et les industries et le recyclage ou élimination.
Il prend en compte toutes les activités qui entrent en jeu dans la fabrication, l'utilisation, le transport et l'élimination de ce produit.
C'est la base de l'éco-conception.
L'analyse du cycle de vie d'un produit permet de réaliser les écobilans.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Gilbert
Modérateur
Modérateur


Inscrit le: 15 Jan 2006
Messages: 11245
Localisation: Mirabel, P. Q. Canada

MessagePosté le: Ven Fév 12, 2010 4:35 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Cycle des affaires Économie. Fluctuations du niveau général de l'activité économique; ces fluctuations se produisent de façon irrégulière.

Cycle des éléments nutritifs Agronomie. Le cycle des éléments nutritifs fait référence à la restitution au sol, des éléments nutritifs du sol absorbés par les plantes.
Le cycle des éléments nutritifs peut avoir lieu via la chute des feuilles, l'exsudation racinaire (sécrétion), le recyclage des résidus, l'incorporation d'engrais verts, etc. Cela peut être important dans le cas des éléments nutritifs minéraux.
Dans un contexte plus large, cela fait référence aux cycles des éléments nutritifs dans la nature avec les circulations dans les sols, les intrants, les plantes, les animaux, les plans d'eau et l'atmosphère

Cycle des nutriments Biologie. Passage d’un nutriment ou d’un élément à travers un écosystème, y compris son assimilation et sa libération par différents organismes et sa transformation en différentes formes chimiques organiques ou inorganiques.

Cycle des ressources financières Économie. Le cycle des ressources financières est le négatif au sens photographique des cycles d'investissement et d'exploitation.
Son objectif est de combler les décalages de trésorerie induits par les dépenses d'exploitation et d'investissement.
Les deux grands types de ressources financières sont les capitaux propres et les capitaux d'emprunt.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Gilbert
Modérateur
Modérateur


Inscrit le: 15 Jan 2006
Messages: 11245
Localisation: Mirabel, P. Q. Canada

MessagePosté le: Ven Fév 12, 2010 4:36 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Cycle d'exploitation Économie. Le cycle d'exploitation correspond à l'activité de l'entreprise : consommation, transformation, vente.
Ce cycle se traduit, d'une part, en termes de création de richesse (excédent brut d'exploitation) et d'autre part en terme de trésorerie (excèdent de trésorerie d'exploitation).

Cycle diplophasique Génétique. Chez tout organisme à reproduction sexuée, le cycle de vie se caractérise par l'existence de deux phases, l'une diploïde et l'autre haploïde.
On dit que le cycle est diplophasique quand la phase haploïde est réduite aux gamètes.
Toutes les multiplications végétatives (par mitose) se font en phase diploïde.

Cycle du carbone Biologie. Cycle dans lequel le gaz carbonique est fixé, par photosynthèse ou par chimiosynthèse, par des organismes vivants, consommé sous forme d'hydrates de carbone, de protéines et de lipides par la plupart des animaux et des plantes non chlorophylliennes, et finalement retourne à son état originel par la respiration de êtres vivants et la putréfaction des plantes et des animaux morts.

Cycle du carbone Écologie. Tous les êtres vivants sont constitués de molécules contenant du carbone : glucides, protéines et lipides.
Le cycle du carbone intègre toutes les réactions permettant aux êtres vivants d'utiliser le carbone pour fabriquer leurs tissus et libérer de l'énergie.
Les végétaux représentent le point de départ du cycle du carbone. Grâce à la photosynthèse, les plantes absorbent le carbone de l'air (CO2) et l'intègrent à leur propre biomasse (feuilles, bois, racines, fleurs et fruits). Cette matière organique sert de nourriture aux organismes hétérotrophes (consommateurs). En libérant de l'énergie, la respiration des hétérotrophes et des autotrophes renvoie du carbone dans l'atmosphère (CO2).

Cycle biogéochimique comportant : la transformation cyclique de la forme oxydée (CO2) du carbone, sous l'action de la photosynthèse ; le passage de sa forme réduite organique (glucides), des végétaux aux animaux et aux micro-organismes (minéralisation et rétention).
Le carbone est un des principaux éléments de la matière organique constituant les êtres vivants. Ce sont les végétaux qui le fixent lors de leur croissance, à partir du CO2 présent sous forme dissoute dans les océans ou sous forme gazeuse dans l’atmosphère. Il est ensuite soit rejeté dans l’air ou dans l’eau par la respiration, soit séquestré plus ou moins longtemps dans les sols et les fonds marins. Le cycle du carbone joue un rôle déterminant dans l’effet de serre, naturel ou non, étant donné son influence sur la concentration de CO2 présent sous forme gazeuse dans l’atmosphère.
Le cycle du carbone est lié au cycle de l'oxygène.
Le dioxyde de carbone de l'air est absorbé par les plantes et la photosynthèse forme des hydrates de carbone dont se nourrissent les animaux herbivores et indirectement les animaux carnivores. L'activité respiratoire des animaux et des plantes libère dans l'atmosphère du dioxyde de carbone.
Par ailleurs, dans un cycle très long, la décomposition des végétaux accumulés a donné naissance au charbon, matière très riche en carbone. De même, la décomposition d'organismes du plancton marin a donné naissance au pétrole et au gaz naturel, très riches en carbone.

Cycle du carbone dans l'écosystème forestier écologie. Une forêt en croissance constitue un puits de carbone, c'est-à-dire qu'elle fixe (ou accumule) plus de carbone par la photosynthèse qu'elle n'en libère par la respiration. Lorsque la forêt atteint sa maturité, l'équilibre se crée entre la quantité de carbone fixé et la quantité de carbone libéré.

La forêt contient évidemment du carbone dans ses arbres. En climat nordique, la plus grande partie du carbone est toutefois stockée dans les sols forestiers à l'intérieur :
- de l'humus (matière organique stable, très difficilement attaquable par les décomposeurs);
- des racines;
- de la litière non décomposée à la surface du sol;
- d'organismes hétérotrophes présents dans le sol.

Dans un écosystème forestier, les perturbations naturelles ou provoquées par les activités humaines entraînent des changements du niveau de fixation et de libération du carbone (photosynthèse et respiration). Par exemple, le réchauffement climatique pourrait accélérer la décomposition de la litière en favorisant la respiration des décomposeurs. Le sol forestier pourrait alors devenir une source de carbone, car on aurait ainsi plus de carbone libéré que de carbone fixé.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Gilbert
Modérateur
Modérateur


Inscrit le: 15 Jan 2006
Messages: 11245
Localisation: Mirabel, P. Q. Canada

MessagePosté le: Ven Fév 12, 2010 4:37 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Cycle d’un élément Biologie. Succession des processus et spéciations chimiques par laquelle un élément est utilisé par les organismes vivants, puis libéré au moment de la mort et de la décomposition de ces organismes, puis enfin ramené à son état initial d’oxydation.

Cycle du souffre Biologie. Série de processus ayant lieu dans les sols, les plantes et l'atmosphère selon lesquels du S sous différentes formes est ajouté et retiré du système.
Dans la biosphère, de nombreuses réactions biologiques ont lieu entre les sulfures, les sulfates et les formes intermédiaires d’oxydoréduction qui participent au cycle du soufre. Seuls les végétaux et les micro-organismes sont capables de réduire les sulfates en sulfures pour permettre la synthèse des acides aminés soufrés (par réduction assimilatrice du sulfate).
Les bactéries interviennent activement dans le cycle du soufre : bactéries sulfo-oxydantes capables d’oxyder les composés soufrés à l’état réduit, et bactéries sulfato-réductrices capables de réduire les sulfates (réduction assimilatrice du sulfate) et les formes partiellement oxydées du soufre. L’hydrogène sulfuré (H2S) est le produit généralement excrété lors du métabolisme du soufre par les bactéries sulfato-réductrices.

Cycle d’Uruguay Gestion. Négociations commerciales multilatérales lancées dans le cadre du GATT à Punta del Este (Uruguay) en septembre 1986 et achevées à Genève en décembre 1993.
L’Acte final a été signé à Marrakech (Maroc) en avril 1994 et a mené à la création de l’Organisation mondiale du commerce (OMC).

Cycle économique Économie. Les cycles économiques sont des fluctuations de l'activité économique qui se produisent dans la plupart des économies modernes. Elles épousent la forme de vagues dont la longueur varie entre trois ans et demi et sept ans.
Depuis 1945, la durée des périodes de rendement économique supérieur à la moyenne est habituellement plus longue que celle des périodes de rendement économique inférieur à la moyenne. D'un cycle à l'autre, les pointes de l'activité économique sont habituellement plus élevées.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Gilbert
Modérateur
Modérateur


Inscrit le: 15 Jan 2006
Messages: 11245
Localisation: Mirabel, P. Q. Canada

MessagePosté le: Ven Fév 12, 2010 4:39 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Cycle floral Botanique. Cercle sur lequel sont placées les différentes pièces florales.
Ensemble des pièces florales d'un même type insérées en un verticille.

Cycle gonotrophique Entomologie. Espace de temps entre deux repas sanguins.
Par exemple, au village forestier d'Ebogo (Cameroun) en bordure du fleuve Nyong, le cycle gonotrophique dure 3 jours pour les Anopheles moucheti qui prennent leur repas de sang à proximité du gîte de ponte ; il dure 4 jours pour les A. moucheti qui doivent parcourir de 3,5 à 5 kilomètres du gîte de ponte.

Cycle haplo-phasique Génétique. Chez tout organisme à reproduction sexuée, le cycle de vie se caractérise par l'existence de deux phases, l'une diploïde et l'autre haploïde.
On dit que le cycle est haplo phasique quand la phase diploïde est réduite au seul zygote.
Toutes les multiplications végétatives (par mitose) se font en phase haploïde.

Cycle hydrologique Agronomie. Ensemble des phénomènes naturels subis par l'eau.
Cycle complet des phénomènes subis par l'eau depuis la vapeur d'eau atmosphérique, en passant par l'état liquide ou solide sous forme de précipitations, pour s'écouler sur ou sous la terre jusqu'à la mer, et finalement retourner à la forme de vapeur d'eau atmosphérique par l'action de l'évaporation et de la transpiration.
- précipitation : changement de l'eau de l'état de vapeur à celui de liquide.
- condensation : formation de nuages.
- évaporation immédiate : changement de l'eau en vapeur immédiatement après la précipitation, donc, dans l'air.
- transpiration : évaporation de l'eau à partir des arbres et des plantes.
- évaporation : changement de l'eau en vapeur.
- évaporation de surface : évaporation de l'eau à la surface du sol.
- ruissellement : drainage de l'eau de la terre.
- absorption par les racines : prise de l'eau du sol par les racines.
- infiltration : absorption de l'eau par le sol.
- infiltration de surface : absorption de l'eau par la couche supérieure du sol.
On dit aussi cycle de l'eau.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Gilbert
Modérateur
Modérateur


Inscrit le: 15 Jan 2006
Messages: 11245
Localisation: Mirabel, P. Q. Canada

MessagePosté le: Ven Fév 12, 2010 4:40 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Cycle long Horticulture. Durée entre le semis et la récolte d’une plante supérieure à 100 jours.

Cycle lytique Biologie. Étapes de la production virale entraînant la lyse cellulaire.

Cycle naturel Écologie. Processus naturel au cours duquel les éléments circulent continuellement sous diverses formes entre les différents milieux de l'environnement (par exemple l'air, l'eau, le sol, les organismes).
Parmi les cycles naturels, on retrouve les cycles du carbone, de l'azote et du phosphore (cycles des éléments nutritifs) ainsi que le cycle de l'eau.

Cycle œstral Biologie. Cycle de l’activité reproductive retrouvé chez la plupart des mammifères femelles sexuellement matures et non enceintes.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Gilbert
Modérateur
Modérateur


Inscrit le: 15 Jan 2006
Messages: 11245
Localisation: Mirabel, P. Q. Canada

MessagePosté le: Ven Fév 12, 2010 4:42 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Cycle para-sexuel Cryptogamie. Cycle sexuel impliquant des changements dans le nombre de chromosomes mais qui diffère du cycle sexuel habituel par la place et le temps de déroulement; Il se produit chez les champignons où le cycle normal est supprimé ou apparemment absent.

Cycle parasitaire Parasitologie. Ensemble des stades successifs et éventuellement des différents hôtes ou sièges d'un parasite, depuis le stade œuf jusqu'au stade adulte pondeur.

Cycle respiratoire Biologie. Durée qui sépare deux inspirations consécutives.
Il comprend donc une inspiration suivie d'une expiration et d'un bref temps de repos avant le début du cycle suivant.

Cycle végétatif Biologie. Succession des modes de végétation (à l’exclusion des phénomènes reproducteurs) qui apparaissent au cours de la vie d’un organisme.
Exemple : le temps de repos à l’état de graine, la germination, la croissance active, les repos annuels des plantes vivaces.

Cycle végétatif Viticulture. Succession d'étapes dans le développement annuel de la vigne qui peut être divisé en sept périodes : la dormance, le débourrement, la feuillaison, la floraison, la nouaison, la véraison et la maturation.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Gilbert
Modérateur
Modérateur


Inscrit le: 15 Jan 2006
Messages: 11245
Localisation: Mirabel, P. Q. Canada

MessagePosté le: Ven Fév 12, 2010 4:43 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Cycline Biologie. Famille de protéines jouant un rôle important dans la régulation de la division cellulaire.

Cyclique Botanique. Se dit d'une fleur dont tous les organes sont verticillés, disposés en cycles dont le nombre est parfois précisé : bi cyclique, tricyclique.

Cyclodextrine Biologie. Oligomère cyclique de glucose.
Groupement de forme torique d'au moins 6 unités d'anhydro glucose unies par des liaisons glucosidiques alpha 1,4 et provenant de l'action d'enzymes produites par certaines bactéries (telles que B. macerans) sur l'amidon (ou la fécule).

Cycloheximide Biologie. Antibiotique inhibant la synthèse des protéines chez les eucaryotes mais pas chez les procaryotes.
Elle bloque la formation des liaisons peptidiques en s’accrochant à la grande sous-unité ribosomale.
On dit aussi actidione.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Gilbert
Modérateur
Modérateur


Inscrit le: 15 Jan 2006
Messages: 11245
Localisation: Mirabel, P. Q. Canada

MessagePosté le: Ven Fév 12, 2010 4:44 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Cyclone Climatologie. Dépression barométrique mobile de grande ampleur, dont le sens de rotation est lié à la force de Coriolis, et qui est caractérisée par le mouvement ascendant et giratoire du vent qui converge vers une zone de basse pression, où il a été attiré violemment d'un dôme de haute pression, causant ainsi une tempête accompagnée de précipitations et de vents très violents qui se déplacent très rapidement en tournoyant sur eux-mêmes.
Les cyclones se forment sous différentes latitudes, comme les cyclones extratropicaux (zones tempérées) et les cyclones tropicaux, ces derniers étant appelés parfois ouragans.
C’est un terme générique associé à une chute brusque et importante de la pression atmosphérique (d'où le terme dépression atmosphérique utilisé parfois), cette chute étant mesurable avec un baromètre, qui couvre une grande superficie de territoire et qui provoque de fortes intempéries (tempêtes, blizzards, tornades, orages, ouragans).

Les spécialistes parlent de dépression tropicale lorsque le vent est inférieur à 62 km/h, de tempête tropicale quand le vent est compris entre 62 et 117 km/h et d’ouragan pour un vent qui dépasse cette dernière vitesse. Un cyclone est un tourbillon enroulé sur lui même autour d’une zone centrale (œil) de très basse pression. Le diamètre total d’un cyclone peut atteindre 1000 km. Le mouvement de rotation du cyclone est formé de vents supérieurs à 120 km/h. La vitesse de déplacement d’un ouragan est d’environ 10 à 35 km/h.

Son antonyme anticyclone désigne un phénomène atmosphérique qui est porteur de beau temps sec et clair, accompagné d'une brise légère.

Cyclone Physique. Appareil permettant, sous l'effet des forces centrifuges créées par une arrivée tangentielle, de séparer les particules solides en suspension dans un fluide.

Cyclose Biologie. Mouvement giratoire continu dans la masse protoplasmique, observé par exemple grâce aux chloroplastes.

Cyclotron Physique. Accélérateur circulaire de particules.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Gilbert
Modérateur
Modérateur


Inscrit le: 15 Jan 2006
Messages: 11245
Localisation: Mirabel, P. Q. Canada

MessagePosté le: Ven Fév 12, 2010 4:45 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Cylindracé Botanique. Se dit d’un organe se rapprochant de la forme cylindrique.
On dit aussi subcylindrique.

Cylindre central Botanique. Ensemble des tissus conducteurs, constitué de parenchyme, de xylème, de phloème.
Il existe dans la racine et dans la tige, dans la racine, il est limité extérieurement par le péricycle

Cylindrique Botanique. Se dit des organes allongés et arrondis dont une coupe transversale montrerait toujours un cercle.

Cylindrique Cryptogamie. Qui a la forme d'un cylindre, donc droit (non courbé) et de section circulaire et à peu près constante sur toute sa longueur.
Se dit du chapeau, du pied, des spores, des asques, etc.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Gilbert
Modérateur
Modérateur


Inscrit le: 15 Jan 2006
Messages: 11245
Localisation: Mirabel, P. Q. Canada

MessagePosté le: Ven Fév 12, 2010 4:46 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Cymbiforme Botanique. En forme de cymbe (nacelle à deux proues relevées).

Cyme Botanique. Inflorescence dont les axes principaux sont terminés par une seule fleur, la plus ancienne, par opposition à une inflorescence en grappe dont l’axe principal n’est pas défini.
Type d'inflorescence à croissance définie chez laquelle chaque rameau se termine par une fleur ; toute nouvelle fleur apparaît en dessous de cette fleur ; le bourgeon de l’axe primaire devient florifère avant ceux des axes secondaires.
Groupe de fleurs portées sur un même axe dont l'axe principal est terminé par une fleur, chaque tige portant elle même un ou plusieurs axes secondaires qui se ramifient de façon similaire.

Inflorescence simple bien définie, de type sympodial, dans laquelle l'axe principal se termine par une fleur, donc, dont le bourgeon terminal fleurit en premier et arrête la croissance de l'axe, d'où le qualificatif de définie.
Il en est de même des axes secondaires, tous terminés par une fleur.
Contrairement au cas des inflorescences indéfinies, la floraison est centrifuge. La fleur la plus ancienne occupe une position centrale.
Exemple : Alsine tenuifolia
Ne pas confondre avec cime.

Cyme bipare Botanique. Tige se terminant par une fleur sous laquelle partent deux rameaux qui se divisent à leur tour en deux sous une nouvelle fleur terminale et ainsi de suite.
C'est un type d'inflorescence rencontrée chez les Caryophyllacées, comme l'œillet, la stellaire, le lychnis, etc. mais aussi dans d'autres familles : les bégonias, le lin, etc.

Cyme hélicoïde Botanique. Cyme unipare dont les ramifications se produisent alternativement d'un côté et de l'autre de l'axe, donnant à l'inflorescence une forme hélicoïdale ; cependant souvent les axes sont redressés et sont dans le prolongement de l'axe initial, l'ensemble simulant une grappe.
La différence avec cette dernière se décèle au fait que les fleurs se trouvent à l'opposé d'une bractée (qui est en réalité celle de la fleur supérieure (alors que dans une grappe, les fleurs sont toujours à l'aisselle d'une bractée).
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Gilbert
Modérateur
Modérateur


Inscrit le: 15 Jan 2006
Messages: 11245
Localisation: Mirabel, P. Q. Canada

MessagePosté le: Ven Fév 12, 2010 4:48 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Cyme multipare Botanique. L'axe principal porte au moins trois axes secondaires qui s'insèrent au-dessous de la fleur terminale à l'aisselle de bractées ; eux-mêmes sont ramifiés sur le même modèle.

Cyme scorpioïde Botanique. Cyme unipare dont l'inflorescence est courbée en forme de queue de scorpion, du fait que les ramifications successives se produisent toutes du même côté de l'axe, toutes les bractées florales se retrouvant à l'intérieur de la courbe et les fleurs à l'extérieur.
La cyme scorpioïde se retrouve chez de nombreuses Borraginacées, comme le myosotis.

Cyme unipare Botanique. L'axe principal ne produit qu'une seule ramification secondaire, qui elle-même porte une seule ramification, et ainsi de suite.
Selon l'orientation des ramifications, on a deux types de cymes unipares : cyme hélicoïde, cyme scorpioïde.

Cymeuse Botanique. Se dit d'une inflorescence en forme de cyme ; à croissance définie et sympodiale.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Gilbert
Modérateur
Modérateur


Inscrit le: 15 Jan 2006
Messages: 11245
Localisation: Mirabel, P. Q. Canada

MessagePosté le: Ven Fév 12, 2010 4:50 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Cymodoceacées Taxonomie. Famille de plantes monocotylédones, ordre des Najadales qui comprend 16 espèces réparties en 5 genres : Amphibolis, Cymodocea, Halodule, Syringodium, Thalassodendron.
Ce sont des plantes herbacées aquatiques marines, pérennes, rhizomateuses des zones subtropicales à tropicales.

La classification phylogénétique APG II (2003) situe cette famille dans les Alismatales.

Cymule Botanique. Désigne une petite cyme.

Cyndinique Gestion. Discipline qui évalue et tente de prévenir les dangers induits par une activité économique.
Née en 1987, la cyndinique peut se définir comme la science visant à maîtriser les dangers en développant et exploitant les outils, les méthodes et les techniques propres à améliorer et à optimiser la sécurité (plutôt industrielle, civile, nationale, mais également internationale).
On écrit aussi cindynique.

Cynégétique Agronomie. Qui concerne la chasse ; art de la chasse.
L'environnement et l'aménagement des territoires de chasse sont une des grandes préoccupations du monde cynégétique.
Les chasseurs sont conscients de la nécessité d'assurer au gibier nourriture, abri et quiétude pour le préserver.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Gilbert
Modérateur
Modérateur


Inscrit le: 15 Jan 2006
Messages: 11245
Localisation: Mirabel, P. Q. Canada

MessagePosté le: Ven Fév 12, 2010 4:53 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Cynips Entomologie. Insecte Hyménoptères de la famille des Cynipidés dont les larves provoquent la formation de galles sur diverses espèces d'arbres notamment sur les chênes (pomme de chêne).
Exemple : Xanthoteras forticone, Xanthoteras quercusforticorne

Cynorrhodon Botanique. Faux fruit de l’églantier à la pulpe comestible, acide et astringente, dont on fait des confitures, plus connu sous le nom de poil à gratter ou gratte-cul.
Les fruits à proprement parler sont les akènes contenus dans l'enveloppe charnue.
De « cyno » (chien) et de « rhodon » (rose) qui veut dire rose des chiens ; parce que l’églantier était connu par les anciens comme remède contre les morsures de chien.

Cynomoriacées Taxonomie. Famille de plantes dicotylédones, ordre des Saxifragales qui comprend espèces du genre Cynomorium.

Cette famille n'existe pas en classification classique (Cronquist, 1981).
La classification phylogénétique APG II (2003) en fait une famille de position incertaine.

Cynophobie Généralité. Peur des chiens.
Par opposition à cynophilie.

Cynotechnie Agronomie. Ensemble des connaissances et des techniques liées à l'élevage du chien, à son éducation et à sa formation à des tâches spécialisées (détection, pistage, protection).
Une équipe cynotechnique désigne généralement une association homme(s)-chien(s) dont les tâches sont la recherche et le sauvetage de personnes (avalanches, séismes, sauvetage en mer).
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Index du Forum Plante Intérieur -> Lexique des termes utilisés en horticulture Toutes les heures sont au format GMT
Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivante
Page 5 sur 6

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum



phpBB © 2001, 2005 phpBB Group

Design © 2004 Hersandesign Contenu © 2005 : Plante-interieur.com

Vente en ligne de Plantes d'intérieur, Cactées, Bonsaï, Graines etc.




Partenaires: Clic Enter |