MembresCharte FAQFAQ RechercherRechercher MembresMembres Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Vérifier ses messages privésVérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

[As] à [Az] comme Ascidie, Aubier, Axillaire, etc.
Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Index du Forum Plante Intérieur -> Lexique des termes utilisés en horticulture
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Gilbert
Modérateur
Modérateur


Inscrit le: 15 Jan 2006
Messages: 11245
Localisation: Mirabel, P. Q. Canada

MessagePosté le: Sam Fév 27, 2010 9:44 am    Sujet du message: Répondre en citant

Automate Agronomie. Structure physique ou informationnelle qui fonctionne d'après des règles strictes, heuristiques ou probabilistes, sans l'intervention consciente de l'être humain.

Auto-mesure Biologie. Action de mesurer soi-même un paramètre comme sa tension, par exemple, à l'aide d'un appareil d'auto mesure adapté (exemple : tensiomètre).

Automnation Botanique. Influence de l’automne sur les plantes.

Automne Agronomie. Saison de l'année qui est entre l'été et l'hiver.
Astronomiquement, l'espace de temps du 20 septembre au 21 décembre. L'automne astronomique ne coïncide pas avec l'automne météorologique, qui est celui du langage vulgaire et qui s'étend de la fin d'août à la première quinzaine de novembre.

Automorphe Géologie. Se dit des minéraux des roches limités par les formes cristallines propres à leur espèce.
On dit aussi euhédral et idiomorphe.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Gilbert
Modérateur
Modérateur


Inscrit le: 15 Jan 2006
Messages: 11245
Localisation: Mirabel, P. Q. Canada

MessagePosté le: Sam Fév 27, 2010 9:45 am    Sujet du message: Répondre en citant

Autonome Agronomie. Autonome est un terme dérivé du grec signifiant "qui se gouverne par ses propres lois", c'est-à-dire capable de fonctionner de façon indépendante.

Autonome Biologie. Terme appliqué à toute unité biologique qui peut fonctionner toute seule, sans l’aide d’une autre unité, tel qu’un élément transposable (transposon) qui code une enzyme pour sa propre transposition.

Autonomie Économie. Type d'économie dans laquelle la production d'un pays (ou d'une région) suffit à la consommation de ses habitants.
On dit aussi autosuffisance.

Autonomie Généralité. Capacité et droit d'une personne de choisir ses règles de conduite, l'orientation de ses actes et les risques à courir.
Possibilité pour une personne, d'effectuer sans aide les principales activités de la vie courante, qu'elles soient physiques, mentales, sociales ou économiques, et de s'adapter à son environnement.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Gilbert
Modérateur
Modérateur


Inscrit le: 15 Jan 2006
Messages: 11245
Localisation: Mirabel, P. Q. Canada

MessagePosté le: Sam Fév 27, 2010 9:47 am    Sujet du message: Répondre en citant

Autonomie des exercices (principe de l’) Économie. Le principe comptable de l'autonomie des exercices veut que les charges et les produits qui concernent un exercice lui soient effectivement rattachés en faisant abstraction des dates d'encaissement et de décaissement.

Autonomie financière Économie. Faculté, pour un service ou une entreprise publics, d'administrer directement son budget.
Situation d'une collectivité ou d'un organisme disposant d'un pouvoir propre de gestion de ses recettes et de ses dépenses.

Autonomie financière (ratio) Économie. Le ratio d'autonomie financière (endettement net par rapport aux capitaux propres) donne une indication sur le niveau d'endettement de la société.
Supérieur à un, il peut traduire un recours trop important à l'emprunt.

Auto-organisation Biologie. La théorie de l’auto-organisation décrit comment un phénomène complexe peut apparaître par des interactions simples mais nombreuses entre différents éléments liés au phénomène lui-même ou à son environnement. Dans les années 1980, le physicien Herman Haken a énoncé les principes généraux de cette théorie pour décrire en physique la formation des trajectoires spontanées.
Outre pour l’étude de la motricité, les biologistes utilisent aujourd’hui cette théorie notamment pour comprendre l’évolution des espèces, le développement des cellules souches et, plus généralement, les comportements animaux.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Gilbert
Modérateur
Modérateur


Inscrit le: 15 Jan 2006
Messages: 11245
Localisation: Mirabel, P. Q. Canada

MessagePosté le: Sam Fév 27, 2010 9:48 am    Sujet du message: Répondre en citant

Autopollinisation Botanique. Le pollen passe des anthères aux stigmates de la fleur ou d'une fleur de la même plante (contraire à la pollinisation croisée où le pollen des anthères d'une fleur va sur les stigmates d'autres plantes).

Autopsie Biologie. Examen et ouverture raisonnée d'un cadavre pour en étudier les lésions, effectuer des prélèvements et aboutir au diagnostic.
Examen d'un cadavre et dissection de ses différents organes dans le but de rechercher les causes de la mort.
On dit aussi nécropsie.

Autopolyploïde Génétique. Polyploïde dont les constituants génomiques proviennent du même pro géniteur.
Chez un autotétraploïde, chaque chromosome est présent en quatre copies, alors que les configurations méiotiques pourront inclure plusieurs (ou exclusivement) quadrivalents (quatre paires de chromosomes) et l’hérédité des allèles sera quadruplex. Les quadrivalents ne ségrégent pas toujours normalement lors de la méiose, résultant en une fertilité moindre, alors que quelques espèces autotétraploïdes établies, à reproduction sexuée, ont restreint la formation des quadrivalents.

Autoradiographie Biologie. Technique pour visualiser la présence, la localisation et l’intensité de la radioactivité dans les préparations histologiques, les chromatogrammes sur papier ou les séparations électro-phorétiques en gel.
La visualisation est obtenue en recouvrant la surface par un film radiographique et en permettant à la radiation de former une image sur le film.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Gilbert
Modérateur
Modérateur


Inscrit le: 15 Jan 2006
Messages: 11245
Localisation: Mirabel, P. Q. Canada

MessagePosté le: Sam Fév 27, 2010 9:49 am    Sujet du message: Répondre en citant

Autorégulation Génétique. Système de régulation où le produit d'un gène contrôle sa propre expression.
Action d’un produit génique pour inhiber (régulation autogène négative) ou augmenter (régulation autogène positive) sa propre expression.
On dit aussi régulation autogène.

Autorégulation négative Génétique. Inhibition de l’expression d’un gène ou d’un ensemble de gènes régulés de façon coordonnée, par le produit du gène ou le produit d’un des gènes.
On dit aussi régulation autogène négative.

Auto-repliement Génétique. Structure d’une molécule d’ADN double brin formée lorsqu’une molécule, contenant une séquence présente en répétition inversée, est dénaturée puis rendue capable de se ré-hybrider à de basses concentrations d’ADN.
Dans ces conditions, la séquence répétée s’auto-hybride pour former une région double brin pour chacun des brins séparés de la molécule originale
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Gilbert
Modérateur
Modérateur


Inscrit le: 15 Jan 2006
Messages: 11245
Localisation: Mirabel, P. Q. Canada

MessagePosté le: Sam Fév 27, 2010 9:50 am    Sujet du message: Répondre en citant

Autorisation Droit. Transmettre une approbation officielle, un pouvoir légal ou un droit d’accès à une entité.

Autorisation de mise sur le marché (AMM) Parasitologie. Acte administratif par lequel l'autorité compétente d'un État membre de l’Union Européenne autorise la mise sur le marché d'un produit phytopharmaceutique sur son territoire.
Cette autorisation est délivrée pour une durée maximale de dix ans, renouvelable. Dans certains cas, elle peut être accordée à titre provisoire pour une durée maximale de trois ans, renouvelable.
On dit aussi homologation.

Autorisation provisoire de vente (APV) Parasitologie. Attestation ministérielle adressée à titre provisoire à une firme phytosanitaire lui permettant de vendre une spécialité tout en terminant les expérimentations la concernant.
Une APV est généralement délivrée pour 4ans. À l’issue de ce délai, la spécialité est soit homologuée, soit retirée de la vente.

Autorisation technique d'importation (ATI) Parasitologie. L'ATI définit les conditions d'importation de certains végétaux et produits végétaux.
Les traitements ou exigences d'importation doivent être suivis, appliqués, certifiés, notés sur le certificat phytosanitaire d'origine pour le contrôle phytosanitaire à l'entrée.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Gilbert
Modérateur
Modérateur


Inscrit le: 15 Jan 2006
Messages: 11245
Localisation: Mirabel, P. Q. Canada

MessagePosté le: Sam Fév 27, 2010 9:53 am    Sujet du message: Répondre en citant

Autorité Taxonomie. Nom, souvent abrégé, de celui ou de ceux ayant participé à l'histoire taxonomique et nomenclatural d'un taxon, cité après le binôme latin correspondant.
Le Code international de nomenclature prévoit que, pour être complet, le nom latin doit être suivi par son autorité, c'est-à-dire la personne qui a décrit l'espèce. Cela permet d'éviter toute ambiguïté dans l'interprétation à donner à un nom car il est arrivé à plusieurs reprises que deux personnes aient publié des espèces différentes sous le même nom. Évidemment c'est la première publication qui a préséance, le nom de la deuxième espèce devient invalide.

L'amanite à voile jaune a pour nom Amanita flavoconia Atkinson. L'autorité est ici George Francis Atkinson, 1854-1918, qui fut professeur de botanique à l'Université Cornell aux États-Unis.
Quand une espèce a été publiée sous un genre et que, par la suite, un autre auteur reclassifie l'espèce dans un autre genre, le nom du premier auteur demeure et se place entre parenthèses devant le nom du second auteur. Ainsi le Tricholome à odeur de savon, Tricholoma saponaceum (Fries) Kummer, a été décrit par Elias Fries en 1821 sous le nom de Agaricus saponaceus ; plus tard en 1871, P. Kummer créa le genre Tricholoma et y transféra l'espèce. Remarquez le changement d'orthographe de l'épithète, c'est que celle-ci doit être accordée avec le nouveau genre selon les règles de la grammaire latine.
Dans un passé plutôt ancien, les champignons étaient diversement nommés selon les auteurs. Afin de remédier à la confusion que cela produisait, le Code international de nomenclature a édicté une règle pour déterminer quel nom devrait être utilisé. Cette règle prévoit que le nom valide d'une espèce est celui de la première publication qui en a été faite, à partir d'une certaine date de départ.

Pour une grande partie des champignons, cette date à été fixée au 1er janvier 1821, date de la publication par Elias Fries de Systema mycologicum, vol. 1. Pour les Gastéromycètes c'est plutôt le 31 décembre 1801, date de la publication par Persoon de Synopsis Methodica Fungorum.
Lorsqu'une espèce avait déjà reçu un nom avant la date fixée comme départ, on peut indiquer son auteur comme suit. Le Tricholome équestre, s'appelle Tricholoma equestre (Linné : Fries) Kummer. Il a dans un premier temps été nommé Agaricus equestre par Linné, mais dans une publication antérieure au 1er janvier 1821. Puis Fries l'a décrit dans son Systema mycologicum de 1821 sous ce même nom, rendant ainsi le nom officiel. Par la suite, comme beaucoup trop d'espèces avaient été placées dans le genre Agaricus, les mycologues ont commencé à scinder ce genre en plusieurs. C'est ainsi que Kummer a transféré l'espèce dans le nouveau genre Tricholoma qu'il venait de créer.
La règle du paragraphe précédent appliquée au Tricholome imbriqué donne Tricholoma imbricatum (Fries : Fries) Kummer. La raison pour laquelle le nom de Fries apparaît deux fois dans la parenthèse est que, dans un premier temps, Fries a décrit l'espèce sous le nom de Agaricus imbricatus mais dans une publication antérieure au 1er janvier 1821. Puis l'espèce a été incluse dans son Systema mycologicum de 1821, devenant par ce fait un nom valide. Par la suite Kummer l'a transférée dans le genre Tricholoma.

Vous remarquerez que dans la plupart des livres récents, les index alphabétiques des espèces sont construits par ordre de "épithète spécifique - genre" plutôt que par "genre - épithète spécifique". La raison est que depuis plus d'une cinquantaine d'années beaucoup d'espèces ont été changées de genre par divers auteurs. Certains de ces changements ont été suivis par la majorité des botanistes, d'autres moins. Mais comme ces changements n'affectent pas l'épithète spécifique, ou tout au plus une légère modification de sa terminaison lorsqu'il y a un changement de genre grammatical, les auteurs ont réalisé qu'il était plus pratique d'utiliser l'épithète comme ordre de classement dans leur index afin que le lecteur puisse s'y retrouver plus facilement.

Autorité des marchés financiers (AMF) Économie. En France, l'Autorité des Marchés financiers est l'institution en charge de veiller à la bonne application des règles qui régissent le marché boursier français (règles d'admission, fonctionnement du marché et des intervenants, suivi de l'information communiquée au marché...).
L'AMF résulte de la fusion entre la Commission des opérations de Bourse (COB) et le Conseil des marchés financiers (CMF).
Son pendant en Belgique est la CBFA et en Suisse la COPA.

Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) Agronomie. L'EFSA est la pierre angulaire de l'Union européenne pour ce qui concerne l'évaluation des risques relatifs à la sécurité des aliments destinés à l'alimentation humaine et animale.
En étroite collaboration avec les autorités nationales et en consultation ouverte avec les parties prenantes, l'EFSA fournit des avis scientifiques indépendants ainsi qu'une communication claire sur les risques existants et émergents.
Le comité scientifique et les groupes scientifiques de l’EFSA sont constitués d’experts hautement qualifiés dans le domaine de l’évaluation scientifique des risques.
Abréviation : EFSA pour European food safety authority.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Gilbert
Modérateur
Modérateur


Inscrit le: 15 Jan 2006
Messages: 11245
Localisation: Mirabel, P. Q. Canada

MessagePosté le: Sam Fév 27, 2010 9:54 am    Sujet du message: Répondre en citant

Autosome Biologie. Tout chromosome autre que les chromosomes sexuels X et Y.
Il y a 22 paires d'autosomes dans les cellules humaines, soit 44 chromosomes non sexuels.

Autosomique dominant Biologie. Mode de transmission d'une maladie héréditaire dans laquelle la personne malade a reçu un chromosome porteur de l'anomalie génique celui du parent malade.
L'atteinte d'un seul des deux parents par la maladie suffit à transmettre la maladie à l'enfant avec un risque de 1/2 (50%) à chaque grossesse.

Autosomique récessif Biologie. Mode de transmission d'une maladie héréditaire dans laquelle la personne malade a reçu deux chromosomes porteurs de l'anomalie génique celui de son père et celui de sa mère.
Pour les parents, le risque de transmettre une maladie autosomique récessive est de ¼ (25%) à chaque grossesse.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Gilbert
Modérateur
Modérateur


Inscrit le: 15 Jan 2006
Messages: 11245
Localisation: Mirabel, P. Q. Canada

MessagePosté le: Sam Fév 27, 2010 9:55 am    Sujet du message: Répondre en citant

Autostérile Botanique. Variété ne pouvant pas se féconder elle-même.
Se dit d’une plante qui doit être pollinisée par un autre cultivar pour produire des fruits ; incapable de produire des graines fertiles par pollinisation directe.
Il faudra donc planter, à proximité, d'autres variétés capables de la féconder.
Par opposition à autofécond.

Autostérilité Botanique. Impossibilité de se reproduire par autofécondation.
Chez les plantes, incapacité du pollen à féconder les ovules (gamètes femelles) de la même plante.
On dit aussi auto-incompatibilité.

Autosuffisance alimentaire Économie. Capacité d’un pays à couvrir ses besoins alimentaires internes par la production nationale.

Autotomie Biologie. Moyen de fuite de quelques animaux qui, saisis par la queue ou par une patte, peuvent rompre l'attache de cet organe au corps pour se libérer.
Elle est connue pour la queue des lézards, et commune pour les pattes des arthropodes et les bras des ophiures.
L'étoile de mer s'autotomise facilement et se reconstitue grâce à un pouvoir régénérateur développé.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Gilbert
Modérateur
Modérateur


Inscrit le: 15 Jan 2006
Messages: 11245
Localisation: Mirabel, P. Q. Canada

MessagePosté le: Sam Fév 27, 2010 9:57 am    Sujet du message: Répondre en citant

Autotrophe Botanique. Est considéré autotrophe un organisme qui puise directement dans le milieu environnant les éléments nécessaires à sa nutrition (trophe). L'assimilation chlorophyllienne qui est effectuée par les plantes vertes à partir du CO2 de l'air et de l'eau est l'exemple le plus évident de l'autotrophie (autotrophie au carbone).
Qualifie certains organismes vivants (végétaux ou microorganismes) qui ont la capacité de créer de la matière organique à partir d’éléments minéraux sans utiliser la photosynthèse.
Un organisme autotrophe est capable de synthétiser par lui-même les matières organiques qui le composent à partir d'éléments minéraux. C'est le cas de la plupart des plantes chlorophylliennes.
Les organismes phytoplanctoniques constituent l'essentiel des producteurs primaires en milieu marin; ils sont la base de la chaîne alimentaire marine.
Par opposition à hétérotrophe.

Autotrophie Biologie. Capacité d’un être vivant d’élaborer des molécules organiques à partir de substances inorganiques simples : eau, dioxyde de carbone (CO2), sels minéraux, et d’énergie solaire (les végétaux verts sont des photo autotrophes), soit d’origine chimique (les bactéries nitrifiantes sont des chimio-autotrophes).
Aptitude d'un organisme à synthétiser ses constituants à partir de molécules minérales, en utilisant comme source d'énergie primaire soit la lumière (photosynthèse), soit des substances minérales (chimiosynthèse).
L’assimilation chlorophyllienne qui est effectuée par les plantes vertes à partir du CO2 de l’air et de l’eau est l’exemple le plus évident de l’autotrophie (autotrophie au carbone).

L'autotrophie s'oppose à l'hétérotrophie qui caractérise un organisme effectuant la biosynthèse de ses constituants à partir de substances organiques d'où il tire à la fois les éléments et l'énergie nécessaires.

Autres charges externes Économie. Les autres charges externes se composent de la sous-traitance, des achats non stockables de matières et de fournitures (eau, énergie, petit équipement, entretien, fournitures administratives, etc.), des travaux d'entretien et de réparation, des primes d'assurances, des études et recherches, du personnel extérieur à l'entreprise, des rémunérations d'intermédiaires et honoraires, des frais de publicité, de transports, des déplacements, réunions et réceptions, des frais postaux, des commissions sur services bancaires (différentes des intérêts sur crédits bancaires, comptabilisées en charges financières), et de dépenses diverses.

Autres dettes Économie. Dans les bilans des sociétés les autres dettes rassemblent en général les dettes fiscales et sociales des sociétés, les dettes dues aux fournisseurs d’immobilisations ainsi que d’autres dettes diverses.
La notion d’autres dettes se définit d’abord par le fait de n’être ni des dettes financières ni des dettes fournisseurs stricto sensu.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Gilbert
Modérateur
Modérateur


Inscrit le: 15 Jan 2006
Messages: 11245
Localisation: Mirabel, P. Q. Canada

MessagePosté le: Sam Fév 27, 2010 9:57 am    Sujet du message: Répondre en citant

Auxèse Botanique. Accroissement irréversible de la taille d'une cellule végétale dans une dimension (élongation), ou dans les trois dimensions.

Auxiblaste Botanique. Pousse de croissance allongée ; par extension, les feuilles (aiguilles) de certaines Gymnospermes en particulier des pins.
Ce terme s'oppose à brachyblaste qui désigne de petites structures écailleuses enveloppant la base des verticilles foliaires.

Auxiliaire Économie. Se dit de documents comptables se rapportant à une seule catégorie d'opérations et qui aident à établir ensuite les registres principaux.
On parle de grand livre auxiliaire, de journal auxiliaire.

Auxiliaire Généralité. Forme verbale réduite à la fonction grammaticale de formation des temps composés des verbes.
"Avoir" et "Être" sont des auxiliaires de temps
"Aller", "devoir", "pouvoir", "venir", placés devant le gérondif et l’infinitif d’autres verbes, expriment diverses nuances de temps ou d’affirmation. Ce sont les auxiliaires de modes.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Gilbert
Modérateur
Modérateur


Inscrit le: 15 Jan 2006
Messages: 11245
Localisation: Mirabel, P. Q. Canada

MessagePosté le: Sam Fév 27, 2010 9:58 am    Sujet du message: Répondre en citant

Auxiliaire Gestion. Employé qui aide à la réalisation des objectifs d'une organisation ou d'une personne en préparant ou en complétant le travail à accomplir et en effectuant diverses autres tâches accessoires qui s'y rapportent.

Auxiliaire Parasitologie. Organisme vivant favorable aux activités humaines.
Animal prédateur ou parasite qui, par son mode de vie, apporte son concours à la destruction de ravageurs nuisibles aux cultures.
Parmi les auxiliaires :
- les ennemis naturels des ravageurs ;
- les agents de lutte biologique ;
- les pollinisateurs, naturels ou élevés (bourdons, abeilles), qui assurent la fécondation de nombreuse plantes ;
- les vers de terre et tous les animaux et micro-organismes qui favorisent la fertilité des sols.
Ils sont utilisés pour la lutte biologique.
La coccinelle, qui dévore les pucerons, est un insecte auxiliaire.

Auximone Agronomie. Se disait des substances du sol capable de stimuler la croissance des plantes.

Auxine Botanique. Hormone de croissance produite par le végétal lui-même, agissant à dose infime, et déterminant l’allongement ou le grandissement des cellules des tiges, des racines, des pétioles etc. et la prolifération des cellules du cambium.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Gilbert
Modérateur
Modérateur


Inscrit le: 15 Jan 2006
Messages: 11245
Localisation: Mirabel, P. Q. Canada

MessagePosté le: Sam Fév 27, 2010 9:59 am    Sujet du message: Répondre en citant

Auxomètre Biologie. Instrument pour mesurer de combien un appareil d'optique grossit les objets.

Auxotrophe Biologie. Se dit d'une souche qui exige pour sa croissance l'apport d'un (ou de plusieurs) métabolites(s) appelés facteur(s) de croissance.
Organisme capable de fabriquer sa propre nourriture en utilisant le dioxide de carbone ou les carbonates comme la seule source de carbone et en obtenant l'énergie de l'énergie rayonnante ou de l'oxydation d'éléments inorganiques, ou de composés tels que le fer, le soufre, l'hydrogène, l'ammonium et les nitrites.
Par opposition à hétérotrophe.

Auxotrophie Biologie. Caractérise une souche qui ne peut croître sur un milieu minimum et dont la croissance exige l'addition d'un ou plusieurs métabolites à ce milieu.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Gilbert
Modérateur
Modérateur


Inscrit le: 15 Jan 2006
Messages: 11245
Localisation: Mirabel, P. Q. Canada

MessagePosté le: Sam Fév 27, 2010 10:00 am    Sujet du message: Répondre en citant

Aval Chimie. En génie chimique, ce sont les phases du processus de fabrication qui suivent l’étape de biotransformation. On se réfère souvent à la récupération et à la purification du produit d’un processus de fermentation.

Aval Droit. Engagement d'un tiers (le donneur d'aval) à payer le montant d'un effet de commerce en cas de défaillance du souscripteur.
Convention par laquelle une personne (nommée donneur d'aval) se porte garante d'une dette, d'une lettre de change, d'un billet à ordre ou d'un chèque.
Le donneur d'aval peut se contenter de porter sa signature précédée de la date et de la mention « bon pour aval » sur la reconnaissance de dette elle-même ou sur l'effet de commerce en cause, ou il peut intervenir au moyen d'un écrit distinct du document attestant l'existence de la dette.
Le donneur d'aval garantit le paiement du montant de la dette à son échéance s'il y a défaillance du débiteur en faveur de qui l'aval est donné.

Aval Économie. Engagement par lequel un tiers se porte garant du paiement d'un effet de commerce à l'échéance.

Aval Génétique. Relativement à l’ADN, les nucléotides qui se trouvent dans la direction 3’ par rapport à un point de référence, souvent le site d’initiation de la transcription.
Ce dernier est généralement désigné par +1 et les nucléotides en aval numérotés +2, +10 etc.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Gilbert
Modérateur
Modérateur


Inscrit le: 15 Jan 2006
Messages: 11245
Localisation: Mirabel, P. Q. Canada

MessagePosté le: Sam Fév 27, 2010 10:01 am    Sujet du message: Répondre en citant

Aval Géologie. Partie d'un cours d'eau comprise entre un point considéré et la fin de ce cours d'eau, généralement marquée par l'arrivée des eaux dans la mer ou l'océan.
Le long d’une rivière ou sur un versant, l’aval est la région ou le segment de rivière, d’altitude plus basse vers lesquels vont les eaux courantes ou le ruissellement.
Par opposition à amont.

Aval Gestion. Succession des entreprises clientes se situant entre une firme quelconque et le consommateur final. S'oppose à amont, qui est l'ensemble des fournisseurs de la firme considérée.

Aval Physique. Côté refoulement d'une pompe, qui vient après le point considéré dans le sens de l'écoulement d'un fluide.

Avalanche Climatologie. Une avalanche est une masse de neige et de glace se détachant brusquement des flancs d'une montagne, dont elle dévale la pente à grande vitesse en provoquant un déplacement brutal d’air (le vent d'avalanche) et en entraînant avec elle de la terre, des rochers et des débris de toute nature.
Ce phénomène est dû aux transformations du manteau neigeux qui ne cesse d'évoluer, en montagne, sous l'effet de facteurs mécaniques et physiques où les conditions météorologiques exercent un rôle de premier plan : ainsi cette couverture de neige superpose-t-elle des strates de consistances différentes, formant autant de couches plus ou moins stables les unes par rapport aux autres ; c'est de l'instabilité de ces couches, favorisée par les phases de redoux et de grand vent, que résultent les avalanches.

Avalanche de débris Géologie. Correspond au déplacement sur une pente d'un volume important de roches variées.
Ce phénomène résulte de l'écroulement partiel de la région sommitale d'un édifice volcanique.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Index du Forum Plante Intérieur -> Lexique des termes utilisés en horticulture Toutes les heures sont au format GMT
Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivante
Page 6 sur 8

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum



phpBB © 2001, 2005 phpBB Group

Design © 2004 Hersandesign Contenu © 2005 : Plante-interieur.com

Vente en ligne de Plantes d'intérieur, Cactées, Bonsaï, Graines etc.




Partenaires: Clic Enter |