MembresCharte FAQFAQ RechercherRechercher MembresMembres Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Vérifier ses messages privésVérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

[Ag] à [Ak] comme Agent, Agrile, Aile, etc.
Aller à la page 1, 2, 3, 4, 5  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Index du Forum Plante Intérieur -> Lexique des termes utilisés en horticulture
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Gilbert
Modérateur
Modérateur


Inscrit le: 15 Jan 2006
Messages: 11245
Localisation: Mirabel, P. Q. Canada

MessagePosté le: Mar Fév 23, 2010 5:08 pm    Sujet du message: [Ag] à [Ak] comme Agent, Agrile, Aile, etc. Répondre en citant

Page 1 Agalactie à Agent oxydant
Page 2 Agent pathogène à Agriculture biologique
Page 3 Agriculture commerciale à Agromyzidés
Page 4 Agronome à Aine
Page 5 Air à Akinésie


Agalactie Biologie. Absence de lait dans les mamelles au moment où devrait se produire la lactation.

Agame Biologie. Se dit des êtres vivants qui se reproduisent sans fécondation.
Exemple : Cynips kollari (uniquement des femelles)

Agame Botanique. Se dit des plantes que l'on reproduit par multiplication végétative, en l'absence d’organes reproducteurs (dépourvu d'étamines et de pistil).
On dit aussi asexuel, asexué.

Agamique Biologie. Se dit d’un individu agame ou d'un cycle de reproduction qui ne fait pas intervenir de fécondation.
Un adulte puceron femelle qui se mettra à son tour à reproduire dans l'immédiat sans nécessité d'une fécondation préalable, d'où le nom de agamique (ou de virgine) donné à cette femelle.


Dernière édition par Gilbert le Sam Oct 16, 2010 4:52 pm; édité 2 fois
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Gilbert
Modérateur
Modérateur


Inscrit le: 15 Jan 2006
Messages: 11245
Localisation: Mirabel, P. Q. Canada

MessagePosté le: Mar Fév 23, 2010 5:10 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Agamonoïque Botanique. Se dit d'une espèce qui porte à la fois des fleurs hermaphrodites et des fleurs stériles.

Agamospermie Botanique. Se dit d'un mode de reproduction selon lequel les graines sont produites sans méiose ni pollinisation.
Englobe tous les phénomènes aponucléiques au cours desquels apparaissent des embryons identiques au parent maternel, sans qu'intervienne l'union de deux gamètes.
Se manifeste par la formation d'embryons adventifs ou la mise en place d'un gamétophyte femelle à 2 n chromosomes (apomixie gamétophytique).
Dans les deux cas, si l'alternance de générations est conservée, l'alternance de phases est supprimée.

Agapanthacées Taxonomie. Famille de plantes monocotylédones, ordre des Asparagales qui ne comprend 9 espèces du genre Agapanthus.
Ce sont des plantes herbacées, rhizomateuses, aux inflorescences en ombelles, endémique d'Afrique du Sud.
Agapanthus africanus et Agapanthus praecox sont cultivées.

Le rang de cette famille est discuté.
En classification classique (Cronquist, 1981) elle n'existe pas ; les plantes sont assignées à la famille Liliacées.
Pour la classification phylogénétique APG II (2003) cette famille est optionnelle : les plantes peuvent être incluses dans la famille des Alliacées.

Agapes Généralité. Repas copieux et joyeux entre amis.
Dans les premiers temps du christianisme, repas que les fidèles prenaient en commun.

Agar-agar Biologie. L'agar-agar (qui est appelé E406 dans la liste des additifs alimentaires) est un produit gélifiant obtenu à partir d'algues rouges Rhodophytes (entre autre Gracilaria).
C'est un polysaccharide du galactose contenu dans la paroi cellulaire de certaines espèces d'algues rouges (rhodophycées) qui est souvent utilisé comme milieu de culture.
Le type d’agar ainsi que sa concentration peuvent affecter la croissance et l’aspect des explants en culture.

D’un point de vue chimique, l'agar agar s'apparente à un polysaccharide ; elle se solidifie à environ 38°C et entre en fusion à environ 100ºC.
Cet extrait serait riche en fer. L'agar-agar purifié, débarrassé de tous ses éléments minéraux s'appelle l'agarose, utilisable selon son niveau de pureté dans diverses applications de biologie moléculaire.
Ce substitut idéal à la gélatine classique, riche en vertus nutritionnelles, est indispensable pour réussir vos aspics, mousses, gelées, confitures, entremets.
On dit aussi agarose et gélose.


Dernière édition par Gilbert le Mer Fév 24, 2010 10:07 am; édité 1 fois
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Gilbert
Modérateur
Modérateur


Inscrit le: 15 Jan 2006
Messages: 11245
Localisation: Mirabel, P. Q. Canada

MessagePosté le: Mar Fév 23, 2010 5:12 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Agaric Cryptogamie. Terme vernaculaire désignant les champignons à chapeaux et à lamelles, appartenant essentiellement à la famille des Agaricacées.
Les agarics, appelés aussi psalliotes (les mycologues s'entredéchirent depuis de longues années pour savoir lequel des deux termes est préférable), sont des champignons Basidiomycètes du genre Agaricus, appartenant à la famille des Agaricacées. Il en existe de très nombreuses espèces, presque toutes comestibles, dont la plus consommée est Agaricus bisporus, cultivé de façon industrielle sous le nom de champignon de Paris. Les espèces sauvages croissent de façon souvent abondante, dès les premières pluies de l'été, dans les prés et les taillis, parfois dans les bois clairs.

On peut citer :
- Agaricus arvensis : agaric des jachères, appelé aussi boule de neige, c'est un des plus grands agarics,
- Agaricus campestris : agaric champêtre, appelé aussi rosé des prés,
- Agaricus silvaticus : agaric des forêts (de conifères),
- Agaricus silvicola : agaric sylvicole, appelé aussi boule de neige des bois, à odeur d’anis,
- Agaricus xanthoderma : agaric jaunissant ; il pourrait être confondu avec le précédent, mais son odeur de phénol.

Ce sont des champignons dont les lamelles, libres, sont roses lorsque le champignon est jeune, puis brun noir à noires lorsqu'il vieillit. Les spores sont bruns noirâtres ou noirs. Le chapeau, charnu, généralement lisse et blanc chez les exemplaires jeunes, se recouvre ensuite de fibrilles ou de squames de couleur ocrée à mesure qu'il s'ouvre. Le pied est au départ rattaché au chapeau par un voile, qui se transforme ensuite en anneau. Il peut facilement se séparer du chapeau. Il ne porte pas de volve.

Agaricacées Taxonomie. Famille de champignons Basidiomycètes Agaricomycètidées (ordre des Agaricales) qui comprend une quarantaine de genres, dont : Agaricus, Coprinus, Lepiota, Macrolepiota.
Parmi les caractères déterminants, il faut souligner l'existence systématique d'un anneau et l'absence de volve. Les lames sont libres, le pied et le chapeau sont séparables.

On trouve dans cette famille plusieurs espèces réputées pour leur excellence gustative, dont l'universellement connu "champignon de Paris". A l'inverse, les lépiotes comportent un nombre important d'individus dont il faut se méfier.
Certains d'entre eux, telle la "coulemelle" recherchée par les gourmets, font le bonheur des amateurs, alors que d'autres sont d'une toxicité telle qu'ils peuvent parfois mener à la mort.

Agaricales Taxonomie. Ordre de champignons Basidiomycètes (sous-classe des Agaricomycètes) qui comprend environ 4000 espèces, réparties dans une vingtaine de familles.
Il rassemble essentiellement ce que l'on appelle communément des "champignons à chapeaux" ou carpophores.
Ces champignons ont texture fibreuse, des spores soit blanches, soit de couleur brun noirâtre à noire, des lamelles libres ou sublibres et un stipe (pied) se détachant facilement du chapeau.

Agaricoïde Cryptogamie. Comme un agaric.

Agaricologue Cryptogamie. Personne qui étudie les champignons à lamelles (agarics).


Dernière édition par Gilbert le Mer Fév 24, 2010 10:08 am; édité 3 fois
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Gilbert
Modérateur
Modérateur


Inscrit le: 15 Jan 2006
Messages: 11245
Localisation: Mirabel, P. Q. Canada

MessagePosté le: Mar Fév 23, 2010 5:19 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Agaricomycètes Taxonomie. Sous-classe de champignons Basidiomycètes Homobasidiomycètes, qui est divisée en huit ordres.
Ce sont des champignons à basides non cloisonnées (homobasides) ne produisant jamais de spores secondaires. Ils sont caractérisés par la présence d'un hyménophore lamellé, et regroupent les principales espèces de champignons comestibles (et toxiques).
Il faut cependant savoir que la notion de lamelles (ou lames) doit être interprétée de façon très large, et que les bolets, où les lames prennent l'aspect de tubes porés, sont aussi des Agaricomycètes.
On dit aussi Agaricomycètidées.

Agarose Biologie. Principal constituant fonctionnel de l’agar (polysaccaride utilisé comme agent gélifiant dans les préparations des milieux nutritifs et obtenu à partir des Rhodophytes (algues rouges).
Il est utilisé entre autres pour l’électrophorèse des acides nucléiques et possède une résolution moyenne : utilisé pour les fragments supérieurs à 500 pb (paires de bases).

Agassin Viticulture. Bourgeon le plus bas d'une branche de vigne, il ne donne pas de fruit.

Agastache Horticulture. Plante vivace herbacée de la famille des Lamiacées, sous-famille des Nepetoïdées, tribu des Menthées.
Il en existe environ 30 espèces, cultivées comme plantes ornementales, mais également aromatiques et condimentaires en Asie et en Amérique du Nord.
Elles forment des buissons de 30cm à 4m de haut selon les espèces, au feuillage vert à vert-gris, les feuilles ovales étant portées en paires opposées.
De juillet à octobre, elles produisent de magnifiques épis floraux constitués de petites fleurs tubulaires groupées en verticilles. Leurs couleurs sont variables, passant du mauve lavande au rouge en passant par les roses, l'orangé ou le blanc.

C‘est une plante mellifère. Ses épis sont en effet très appréciés des abeilles, des papillons et des insectes pollinisateurs en général.
Froissé, son feuillage exhale une senteur assez forte proche de la menthe; les fleurs sont à la croisée des chemins entre anis, menthe et réglisse ; elle attire, à l'instar de la monarde, une multitude d'insectes volants.
Outre les thés et autres tisanes, on pourra également employer les feuilles pour parfumer crudités, salades, sauces pour les poissons ou même gâteaux.
On dit aussi thé mexicain.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Gilbert
Modérateur
Modérateur


Inscrit le: 15 Jan 2006
Messages: 11245
Localisation: Mirabel, P. Q. Canada

MessagePosté le: Mer Fév 24, 2010 10:10 am    Sujet du message: Répondre en citant

Agatis Agronomie. Dommage champêtre causé par un animal quelconque.

Agatisé Géologie. Changé en agate, ressemblant à l'agate, possédant l'aspect de l'agate.

Agavacées Taxonomie. Famille de plantes monocotylédones, ordre des Liliales qui comprend environ 400 espèces réparties en 9 genres dont : Agave, Beschorneria, Hesperaloe, Littaea, Yucca.
Ce sont des plantes acaules ou encore des arbres à rosettes que l'on retrouve dans les régions tropicales ou arides et particulièrement en Amérique.
Les Agavacées ont une croissance lente et il faut attendre plusieurs années avant qu'elles ne fleurissent. Elles ne fleurissent qu'une seule fois avant de mourir. La grande hampe florale porte en général de nombreuses fleurs tubulaires. La multiplication est assurée par les graines et par des rejets ou des bulbilles à la base de la rosette qui vient de fleurir.
Parmi les agaves, Agave sisalana originaire du Mexique est cultivé dans la zone tropicale pour la production de la fibre appelée sisal qui était très utilisée pour la fabrication de ficelle en agriculture.
Au Mexique, le suc de certains agaves, fermenté puis distillé, sert à produire le mescal.
Certaines espèces sont cultivées comme plantes ornementales.

La classification phylogénétique APG (1998) place cette famille dans l'ordre des Asparagales directement rattaché au groupe des monocotylédones.
En classification phylogénétique APG II (2003) cette famille est optionnelle et ces plantes peuvent être assignées à la famille des Asparagacées.
Aux Agavacées, la classification phylogénétique APG II (2003) rajoute les espèces issues des familles suivantes :
- Anémarrhenacées,
- Anthéricacées,
- Behniacées,
- Herreriacées.
- Hespérocallidacées,
- Hostacées,
et parmi les Hyacinthacées, le genre Camassia.

Agave Botanique. Plante de la famille des Agavacées.
Plusieurs centaines d'espèces ont été décrites.
La plus répandue est l'agave américaine Agave americana.
Originaires du continent Américain, principalement du Mexique mais aussi du sud-ouest des États-Unis et d'Amérique centrale, elles ont été acclimatées dans les régions méditerranéennes.
Elles forment une rosette de feuilles épaisses, succulentes, se terminant en pointe et présentant une marge épineuse.
Les agaves ont une croissance lente et il faut attendre plusieurs années avant qu'elles ne fleurissent. Elles ne fleurissent qu'une seule fois avant de mourir. La grande hampe florale porte en général de nombreuses fleurs tubulaires. La multiplication est assurée par les graines et par des rejets ou des bulbilles à la base de la rosette qui vient de fleurir.

L'agave bleue Mexicaine Agave tequilana ou Maguey, est à la base de la boisson nationale appelée aussi Tequila, depuis que les conquistadors en distillèrent la boisson Aztèque Octli appelé aussi pulque, du jus tiré du bulbe récolté au bout de 7 ans, une fois débarrassé de ses feuilles charnues.
On en tire aussi des fibres textiles.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Gilbert
Modérateur
Modérateur


Inscrit le: 15 Jan 2006
Messages: 11245
Localisation: Mirabel, P. Q. Canada

MessagePosté le: Mer Fév 24, 2010 10:37 am    Sujet du message: Répondre en citant

Age Agronomie. Pièce maîtresse de la charrue à laquelle s'ajustent le soc et les autres pièces travaillantes (versoir, rasette, coutre, etc.), et qui est reliée au dispositif d'attelage.
Pièce de l'araire reliée au dispositif d'attelage.
La lettre "a" ne porte pas d’accent circonflexe.
On dit aussi flèche.

Âge Entomologie. Temps généralement exprimé en jours qui s'écoule entre deux mues.
Ainsi, le ver à soie qui mue quatre fois à cinq âges de durées inégales.

Âge Généralité. Durée de la vie écoulée depuis l'origine ou la naissance.
Cette notion banale donne lieu aux distinctions suivantes :
- âge atteint dans l'année : âge exact, en nombre entier d'années, atteint par une personne au cours d'une année civile ;
- âge exact : âge à une date donnée, obtenu en faisant la différence entre la date considérée et la date de naissance de la personne ;
- âge en années révolues : âge exact au dernier anniversaire.

Âge Sylviculture. Pour un arbre, c'est le temps qui s'est écoulé depuis la germination de la graine (ou le débourrage du bourgeon, de la bouture, ou du drageon) qui en est à l'origine.
Il faut donc clairement distinguer l'âge d'un rejet de celui de la souche dont il provient.

S'il s'agit d'une forêt, d'un peuplement ou d'une coupe, c'est la moyenne des âges de tous les arbres qui en font partie
- s'il s'agit d'une futaie régulière, équienne c'est l'âge moyen des arbres dominants (et également si cela est précisé, des codominants) ;
- s'il s'agit d'une plantation, c'est le temps qui s'est écoulé depuis le moment où l'on y a semé ou planté les plants (compte non tenu du temps qu'ils avaient préalablement éventuellement passé en pépinières).
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Gilbert
Modérateur
Modérateur


Inscrit le: 15 Jan 2006
Messages: 11245
Localisation: Mirabel, P. Q. Canada

MessagePosté le: Mer Fév 24, 2010 10:38 am    Sujet du message: Répondre en citant

Âge d'exploitabilité Sylviculture. Âge auquel un peuplement est considéré prêt pour la récolte suivant un plan d'aménagement établi.

Âge du bronze Géologie. Période caractérisée par la diffusion de la métallurgie du bronze, succédant à l'âge du cuivre et précédant l'âge du fer, soit entre le IVe et le IIe millénaire avant notre ère.

Age du cuivre Géologie. Période de transition entre l'âge néolithique et l'âge du bronze, caractérisée par les premières utilisations du cuivre.
On dit aussi âge aénoithique et âge chalcolithique.

Âge du fer Géologie. Période qui suit l’âge du bronze et dure jusqu’à la conquête de la Gaule par César en 52 avant notre ère.
Elle est caractérisée par le développement de la métallurgie du fer et la naissance des villes.
On distingue le premier âge du fer, ou Hallstatt, qui dure jusqu’à 475 avant notre ère, du second âge du fer, la Tène, caractérisée par la naissance et le déclin des oppida (villes fortifiées souvent situées sur des hauteurs).
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Gilbert
Modérateur
Modérateur


Inscrit le: 15 Jan 2006
Messages: 11245
Localisation: Mirabel, P. Q. Canada

MessagePosté le: Mer Fév 24, 2010 10:41 am    Sujet du message: Répondre en citant

Agence de l’eau Écologie. En France, les 6 agences de l'eau, créées en 1964, jouent un rôle clé dans le développement de la politique de l'eau.
Ces établissements publics autonomes, sous la double tutelle du ministère chargé de l’environnement et du ministère chargé du budget, mettent en œuvre les orientations définies par les comités de bassin (les parlements de l’eau), en vue de protéger les ressources en eau et d'assurer leur dépollution.

Les agences de l'eau perçoivent des redevances auprès des différents usagers de l'eau pour la pollution que ceux-ci occasionnent ou pour les prélèvements d'eau qu'ils effectuent. Ces fonds sont ensuite redistribués sous forme d'aides financières (prêts, subventions) aux collectivités locales, aux industriels et aux agriculteurs qui s'engagent à sauvegarder les ressources et la qualité de l'eau.
Elles contribuent ainsi au financement d'opérations d'intérêt collectif pour l'aménagement des ressources en eau, la lutte contre la pollution et la réhabilitation des milieux aquatiques. Ni maître d'ouvrage, ni maître d'œuvre, elles apportent leurs moyens techniques et financiers aux personnes publiques et privées qui réalisent ces opérations.
L'action des agences de l'eau est planifiée sur 6 ans, sous forme de "programmes d'intervention" qui fixent les priorités d'action et leur financement pour chaque bassin. Ces programmes doivent être adoptés par les comités de bassin et approuvés par le Premier Ministre.
Les 9èmes programmes d'intervention des Agences (2007-2012) prévoient quelque 11.6 milliards d'euros d’aide financière pour atteindre notamment les objectifs de la Directive Cadre sur l’Eau (DCE).

Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie ADEME (France) Écologie. Créée en 1991, l’ADEME est un établissement public sous la tutelle du Ministère de l’Environnement et du Ministère de l’Industrie.
L’ADEME est chargée de relayer la politique de l’état dans 3 secteurs : la gestion des déchets, la maîtrise de l’énergie et la réduction de la pollution de l’air.

Agence française de sécurité sanitaire de l'environnement et du travail AFSSET Écologie. Établissement public administratif de l’État placé sous la tutelle des ministres chargés de la santé, de l’écologie et du travail.
Dans le but d’assurer la protection de la santé humaine, l’agence a pour missions :
- d'évaluer les risques dans ces domaines de compétence, notamment les risques liés aux produits chimiques,
- de réaliser ou faire procéder à toute expertise, analyse ou étude nécessaire,
- de fournir aux autorités toutes les informations sur les risques sanitaires et les conseils nécessaires à l'élaboration de dispositions législatives et réglementaires,
- d'exercer une veille scientifique et de mettre en œuvre des programmes de recherche,
- de susciter le débat, à travers l'édition de publications, l'organisation de colloques et la participation à des manifestations didactiques et scientifiques.
Dans le cadre de la révision générale des politiques publiques (RGPP), l'AFSSA (Agence française de sécurité sanitaire des aliments) doit fusionner, d'ici l'été 2010, avec l'AFSSET.

Agence française de sécurité sanitaire des aliments AFSSA
Agronomie. Établissement public français créé le 1er avril 1999, chargé de contribuer à assurer la sécurité sanitaire dans le domaine de l'alimentation, depuis la production des matières premières jusqu'à la distribution au consommateur final.
Dans ce cadre, elle doit notamment rendre des avis sur les procédés et conditions de production, de transformation, de stockage et de distribution des denrées alimentaires.
L’AFSSA est chargée d’évaluer les risques sanitaires et nutritionnels que peuvent présenter les aliments destinés à l’homme ou aux animaux, d’assurer auprès du ministère de l’Agriculture et des autres ministères intéressés l’appui scientifique et technique nécessaire à l’élaboration, à l’application et à l’évaluation des mesures prises dans les domaines de la santé animale, du médicament vétérinaire, du bien-être des animaux et de leurs conséquences sur l’hygiène et la sécurité des aliments destinés à l’homme ou à l’animal, et enfin de délivrer, dans le cadre de l’agence nationale du médicament vétérinaire qui est intégrée en son sein, les autorisations de mise sur le marché des médicaments vétérinaires.
Dans le cadre de la révision générale des politiques publiques (RGPP), l'AFSSA doit fusionner, d'ici l'été 2010, avec l'AFSSET (Agence française de sécurité sanitaire de l'environnement et du travail).
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Gilbert
Modérateur
Modérateur


Inscrit le: 15 Jan 2006
Messages: 11245
Localisation: Mirabel, P. Q. Canada

MessagePosté le: Mer Fév 24, 2010 10:43 am    Sujet du message: Répondre en citant

Agence de notation Économie. Société commerciale qui attribue à la demande ou non des émetteurs des notes sur des titres de dettes émis par des entreprises, par des banques, par des investisseurs. La note plus ou moins élevée reflète la perception par l'agence de notation de la solvabilité de l'émetteur, c'est à dire sa capacité à payer en heure et en jour ce qu'il s'est engagé dans le contrat de dette, compte tenu des caractéristiques de ce contrat et compte tenu de la situation financière de l'émetteur et de son évolution prévisible dans son secteur d'activité.
Les principales agences de notation sont Standard & Poors', Moody's, Fitch, Dominion.

Agence internationale de l’énergie (AIE) Économie. L’Agence internationale de l’énergie (AIE) dispense des conseils de politique énergétique à ses 28 pays membres qui s’emploient à assurer pour leurs citoyens des approvisionnements en énergie fiables, propres et à des prix abordables.
Créée pendant la crise pétrolière de 1973-74, l’AIE avait pour mission dans un premier temps de coordonner les mesures à prendre en temps de crise des approvisionnements pétroliers. Au fur et à mesure que les marchés de l’énergie évoluaient, l’AIE a elle aussi changé. Son mandat s’est élargi pour prendre en considération les « trois E » qui sont à la base d’une élaboration équilibrée des politiques énergétiques : la sécurité énergétique, le développement économique et la soutenabilité environnementale. Les travaux actuels de l’Agence sont axés sur les politiques climatiques, la réforme des marchés, la coopération en matière de technologie de l’énergie et les relations avec le reste du monde, notamment avec de grands producteurs et consommateurs d’énergie tels la Chine, l’Inde, la Russie et les pays de l’OPEP.
Comptant sur un effectif de 190 personnes environ, pour l’essentiel des experts en énergie et des statisticiens provenant des ses 28 pays membres, l’AIE mène un vaste programme de recherche dans le domaine de l’énergie, de collecte et d’établissement de données, de publications et de diffusion auprès du public des analyses les plus récentes des politiques énergétiques et de recommandations sur les bonnes pratiques.

Agenda 21 Écologie. Plan d'action pour le XXIe siècle adopté par 173 chefs d'État lors du Sommet de la terre, à Rio, en 1992. Ce plan d'action décrit les secteurs où le développement durable doit s'appliquer dans le cadre des collectivités territoriales.
Il formule des recommandations dans des domaines aussi variés que la pauvreté, la santé, le logement, la pollution de l'air, la gestion des mers, des forêts et des montagnes, la désertification, la gestion des ressources en eau et de l'assainissement, de l'agriculture et des déchets.
Les collectivités territoriales sont appelées, dans le cadre du chapitre 28 de l'Agenda 21 de Rio, à mettre en place un programme d'Agenda 21 à leur échelle, intégrant les principes du développement durable, à partir d'un mécanisme de consultation de la population : c'est le principe de l'Agenda 21 local.

Agenda 21 local Écologie. L’Agenda 21 local sert de guide pour la mise en œuvre du développement durable ; il est conçu à l’échelle d’un territoire.
Ce projet vise à répondre aux besoins de toute la population, avec le souci de préserver l’environnement, d’assurer l’accès de tous aux services essentiels, de développer des activités économiques soutenables.
Impulsé par l’élu, il est élaboré et mis en œuvre en concertation avec les forces vives de la collectivité (collectivités, habitants, associations, entreprises, structures déconcentrées de l’État, réseaux de l’éducation et de la recherche, etc.).
L’Agenda 21 local est issu du Sommet de la Terre (Rio, 1992) et de son programme d’action pour le XXIe siècle, l’Agenda 21, pour lutter contre la dégradation de la planète, la pauvreté et les inégalités.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Gilbert
Modérateur
Modérateur


Inscrit le: 15 Jan 2006
Messages: 11245
Localisation: Mirabel, P. Q. Canada

MessagePosté le: Mer Fév 24, 2010 10:44 am    Sujet du message: Répondre en citant

Agénésie Biologie. Arrêt de développement d'un tissu, d'un organe ou d'une partie du corps, dès la vie embryonnaire.

Agenouilloir Horticulture. Petit escabeau sur lequel on se met à genoux.

Agent Généralité. Tout corps qui produit, agit, opère un effet.

Agent Gestion. Personne ou entreprise agissant à commission pour le compte d'une entreprise dont on vend les produits sans prendre titre de propriété des marchandises.
L'agent représente le fabricant ou le grossiste régulier, recherche un marché pour la production du fabricant ou localise une source d'approvisionnement pour l'acheteur.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Gilbert
Modérateur
Modérateur


Inscrit le: 15 Jan 2006
Messages: 11245
Localisation: Mirabel, P. Q. Canada

MessagePosté le: Mer Fév 24, 2010 10:45 am    Sujet du message: Répondre en citant

Agent alkylant Biologie. Classe de substances chimiques qui transfèrent des groupes alkyles (méthyle, éthyle, etc.); par exemple au niveau des bases d’ADN.
Certaines substances (surtout éthyl-méthane-sulfonate, abrévié EMS) ont été largement utilisées comme mutagènes.

Agent antiagglomérant Agronomie. Substance utilisée comme protection pour les engrais granulés afin d'éviter leur prise en masse ou la formation de mottes lors du stockage, tout particulièrement dans des conditions de stockage humides ou de longue durée.
L'antiagglomérant est principalement utilisé pour les engrais contenant des éléments nutritifs principaux.
Exemple : talc, craie, kaolin, huile, argile.

Agent antimicrobien Biologie. Tout agent chimique ou biologique inhibant la croissance et/ou la survie des micro-organismes.
On dit aussi antibiotique.

Agent biologique Biologie. Agent tel que les vaccins, qui donne une immunité contre les maladies ou les stress biotiques nocifs.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Gilbert
Modérateur
Modérateur


Inscrit le: 15 Jan 2006
Messages: 11245
Localisation: Mirabel, P. Q. Canada

MessagePosté le: Mer Fév 24, 2010 10:47 am    Sujet du message: Répondre en citant

Agent biotique Biologie. Agent ou facteur ressortissant du monde vivant.
Par opposition aux agents ou facteurs abiotiques (climat, caractéristiques du sol, etc.).

Agent causal Biologie. Micro-organisme, substance chimique ou forme de radiation qui peut provoquer la maladie.
On dit aussi facteur causal et facteur étiologique.

Agent chélatant Biologie. Les agents chélatants ou chélates (anciennement nommés agents séquestrants) sont des composés, le plus souvent organiques mais aussi inorganiques, dont la structure chimique moléculaire est capable de fixer un atome d'un métal au moyen de deux liaisons covalentes ou plus. La structure de l'agent chélatant, sous l'effet d'un ion métallique fortement électropositif tel que le zinc, le fer, le cuivre, se déforme comme pour pincer l'ion.

Exemple d'agent chélatant : l'acide éthylène-diamine tri-acétique (EDTA), l'ion fer bloqué et littéralement séquestré est inaccessible à l'action de l'oxygène, d'où la possibilité de fabriquer des peintures antirouille à base de phosphates et d'agents chélatants

Agent chélateur Chimie. Composé ayant la propriété d'inactiver les ions métalliques en les rendant partie intégrante d'une structure cyclique centrale. Le métal est rattaché par des liaisons de coordination avec deux ou plusieurs atomes non métalliques dans la même molécule.
Utilisé dans les intoxications aux métaux et dans les chimiothérapies.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Gilbert
Modérateur
Modérateur


Inscrit le: 15 Jan 2006
Messages: 11245
Localisation: Mirabel, P. Q. Canada

MessagePosté le: Mer Fév 24, 2010 10:49 am    Sujet du message: Répondre en citant

Agent de surface Chimie. Composé chimique qui, introduit dans un liquide, en abaisse la tension superficielle, ce qui a pour effet d'en augmenter les propriétés mouillantes.
On dit aussi tensioactif, surfactant et agent tensioactif.

Agent encapsulant Biologie. Tout ce qui forme une capsule autour d’une enzyme ou d’une bactérie; les agents les plus communs étant les polysaccharides comme les alginates ou l’agar.
Ces agents inertes permettent la diffusion des nutriments et de l’oxygène vers l’intérieur ou l’extérieur de la sphère, et sont facilement convertis de la forme de gel (solide) à la forme de solution (liquide) en modifiant la température ou la concentration en ions

Agent fusogénique Biologie. Tout agent chimique, virus, etc., qui entraîne la fusion de cellules.

Agent inactivé Biologie. Virus, bactérie ou autre organisme traité pour l’empêcher de provoquer une maladie.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Gilbert
Modérateur
Modérateur


Inscrit le: 15 Jan 2006
Messages: 11245
Localisation: Mirabel, P. Q. Canada

MessagePosté le: Mer Fév 24, 2010 10:49 am    Sujet du message: Répondre en citant

Agent infectieux Biologie. Se dit d'un micro-organisme qui, infectant une plante ou un animal, y provoque une maladie.
Micro-organisme qui peut engendrer des intoxications alimentaires graves, notamment sur les personnes fragiles.
Ils sont la principale préoccupation de ceux qui établissent les méthodes de fabrication.
Exemple : bactérie ou microbe
On dit aussi pathogène.

Agent intercalant Biologie. Produit chimique capable de s’insérer entre les paires de bases adjacentes d'un acide nucléique double-brin.
Exemple : bromure d'éthidium

Agent latent Biologie. Agent pathogène, généralement un virus, présent dans un organisme hôte de façon asymptomatique

Agent mouillant Agronomie. Produit qui, introduit dans un liquide, en augmente le pouvoir mouillant, lui permettant ainsi, lorsqu'il est étalé, de recouvrir plus uniformément ou de mieux imprégner une surface.
En agriculture, des mouillants sont introduits dans certains produits pulvérisés pour faciliter leur adhérence aux feuilles des végétaux.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Gilbert
Modérateur
Modérateur


Inscrit le: 15 Jan 2006
Messages: 11245
Localisation: Mirabel, P. Q. Canada

MessagePosté le: Mer Fév 24, 2010 10:50 am    Sujet du message: Répondre en citant

Agent mutagène Génétique. Agent qui augmente le taux spontané de mutations en causant des changements dans l’ADN.

Agent non virulent Biologie. Organisme virulent qui a été modifié pour produire une forme moins virulente, mais qui conserve pourtant la capacité de déclencher la production d’anticorps contre la forme virulente.
On dit aussi vaccin atténué.

Agent orange Malherbologie. Défoliant contenant des dioxines et utilisé comme arme chimique à des fins militaires, afin de détruire la couverture naturelle qu'offre, à l'ennemi, une végétation dense constituée de dicotylédones, ou dans le but de créer un périmètre de sécurité vaste et dépourvue de plantes obstruant la vue.

L'agent orange a été utilisé au Vietnam par les forces d'occupation états-uniennes, entre 1961 et 1971, pour la défoliation tactique des zones de végétation dense. Ce défoliant, très toxique pour les dicotylédones, n'a pas détruit seulement les feuilles de la flore sauvage, mais aussi toutes les cultures de légumineuses qui appartiennent à la famille des plantes dicotylédones. Les récoltes subséquentes à cette première défoliation ont été cultivées dans des sols qui restent contaminés aux dioxines pendant des dizaines d'années; dioxines qui sont alors passées dans la chaîne alimentaire des humains et des animaux d'élevage.
La toxicité à court, moyen et long termes de ce produit, tant pour les sols, la flore, la faune et les humains, a été démontrée par toute la communauté scientifique internationale qui a dénoncé l'utilisation de ce défoliant, considéré comme une arme sale, parce que ses effets nocifs, pour l'environnement, peuvent persister pendant des dizaines d'années et parce que sa toxicité, pour l'organisme humain, peut causer des cancers, des malformations congénitales graves ou des maladies dégénératives touchant des organes et des systèmes anatomiques vitaux. La guerre chimique, menée par l'armée états-unienne il y a plus de trente ans, fait encore des victimes au Vietnam de nos jours.

Le nom de ce défoliant provient du code de couleurs différentes les unes des autres qui identifiaient, par une bande entourant le baril, la nature du produit qu'il contenait, soit l'agent orange, l'agent blanc, l'agent bleu ou l'agent pourpre.

Agent oxydant Biologie. Molécule acceptant un ou plusieurs électrons et qui devient ainsi une substance réduite.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Index du Forum Plante Intérieur -> Lexique des termes utilisés en horticulture Toutes les heures sont au format GMT
Aller à la page 1, 2, 3, 4, 5  Suivante
Page 1 sur 5

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum



phpBB © 2001, 2005 phpBB Group

Design © 2004 Hersandesign Contenu © 2005 : Plante-interieur.com

Vente en ligne de Plantes d'intérieur, Cactées, Bonsaï, Graines etc.




Partenaires: Clic Enter |