MembresCharte FAQFAQ RechercherRechercher MembresMembres Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Vérifier ses messages privésVérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

[A] à [Acid] comme Abaxial, Accot, Acidicline, etc.
Aller à la page 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Index du Forum Plante Intérieur -> Lexique des termes utilisés en horticulture
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Gilbert
Modérateur
Modérateur


Inscrit le: 15 Jan 2006
Messages: 11245
Localisation: Mirabel, P. Q. Canada

MessagePosté le: Jeu Sep 14, 2006 7:00 pm    Sujet du message: [A] à [Acid] comme Abaxial, Accot, Acidicline, etc. Répondre en citant

Page 1 A (Horizon) à Aboulie
Page 2 About à Accéléromètre
Page 3 Acceptabilité du fourrage à Accumulation d'acquisitions par emprunt LBU
Page 4 Acellulaire à Acide
Page 5 Acide abscissique ABA à Acide palmitique
Page 6 Acide per-fluoré (PFA) à Acidulé


A (Horizon) Pédologie. Partie supérieure du profil d’un sol caractérisé par son activité biologique ; se subdivise en horizons A00, A0, et A1, A2, A3.
Cet horizon est plus riche en matières organiques et a une population microbienne plus dense. L'activité biologique est donc plus intense que dans d'autres couches ou horizons, tels que l'horizon B et l'horizon C.
Ce terme fait aussi référence à l'horizon de surface minéral contenant de la matière organique décomposée.

C'est l'horizon le plus important du point de vue de l'apport d'éléments nutritifs aux cultures et de l'activité microbienne. Étant en surface, c’ est la première couche à disparaître au cours des processus d'érosion du sol et sa protection est assurée par différentes mesures de conservation du sol.
Il est souvent échantillonné en vue d'effectuer des analyses du sol et est représentatif du site dans lequel ont été appliqués des engrais et du fumier, sauf dans le cas d'une application de fertilisants en profondeur.

A (Vitamine) Biologie. Vitamine liposoluble présente dans les graisses animales (notamment dans l'huile de foie de morue et de flétan) ainsi que sous la forme de précurseurs (provitamines A, carotènes), dans les végétaux, le lait, les produits laitiers, les œufs et qui intervient dans de nombreux métabolismes :
- elle est un facteur de multiplication cellulaire et de tropicité épithéliale et tissulaire;
- elle joue un rôle dans le mécanisme biochimique de la vision en entrant dans la composition de la rhodopsine ou pourpre rétinien, pigment indispensable à la vision crépusculaire;
- elle accélère la formation des mucopolysaccharides sulfates;
- sa carence (ou sa surcharge) dans un organisme joue un rôle dans l'intégrité des membranes cellulaires et subcellulaires.

Elle se présente sous la forme de cristaux prismatiques jaune clair, insolubles dans l'eau et solubles dans les solvants organiques et les lipides, s'altérant sous l'action de l'oxygène et des rayons ultraviolets.
Les besoins journaliers sont estimés à environ 5 000 unités.
On l'emploie par voie orale ou parentérale dans les troubles de la croissance, la xérophtalmie (atrophie et sécheresse des conjonctives) et l'héméralopie (diminution de la vision à l'obscurité). Ces deux dernières affections sont d'ailleurs des symptômes de l'avitaminose A.
Enfin, la vitamine A se présente sous deux formes chimiques différentes : la vitamine A1 (rétinol) et la vitamine A2 (déhydrorétinol).
L'emploi de la vitamine A comme agent de régénération tissulaire et protecteur de l'épiderme dans la fabrication des cosmétiques demande un suivi médical et certaines précautions, la vitamine A pouvant donner une teinte jaune et toucher la fonction reproductrice (malformations congénitales).

A1 (Vitamine) Biologie. Préparation de vitamine A naturelle dans l'huile, présente chez les animaux et les poissons marins, impliquée dans les processus visuels.
On dit aussi rétinol.

A2 (Vitamine) Biologie. Mélange de stéréo-isomères se présentant sous la forme d'un liquide huileux jaune, qui possède environ 40 % de l'activité de la vitamine A cristallisée et que l'on trouve surtout chez les poissons d'eau douce.
On dit aussi déhydrorétinol.


Dernière édition par Gilbert le Sam Oct 16, 2010 4:48 pm; édité 11 fois
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Dan
Administrateur
Administrateur


Inscrit le: 29 Avr 2005
Messages: 692
Localisation: Québec

MessagePosté le: Sam Sep 16, 2006 1:00 am    Sujet du message: Répondre en citant

Aa Géologie. Dans les volcans hawaiiens, amoncellement chaotique de fragments scoriacés à la surface d'une coulée volcanique : les laves, assez visqueuses, se couvrent aussitôt émises, d'une croûte presque solide qui, le mouvement de la coulée se poursuivant, se brise en blocs aigus qui s'entassent en désordre.
En France, le même aspect est nommé cheire.

Abaca Botanique. Nom vernaculaire du bananier des Philippines à fruits non comestibles (Musa textilis), famille des Musacées qui fournit une matière textile, le chanvre de Manille, extraite des feuilles (larges et oblongues) et des tiges. cette plante croît jusqu'à environ 6 m de hauteur.
Cette fibre est utilisée pour fabriquer des ficelles et des cordes.
On écrit aussi abaka.

Abacule Horticulture. Petite pièce, souvent cubique, de pierre ou de pâte de verre de toutes teintes, qui est l'élément de base d'une mosaïque murale ou d'un pavement.
On dit aussi tesselle.

Abandon de créance Économie. Renonciation, de la part du créancier, au remboursement de sa créance, ce qui a pour effet de dispenser le débiteur du règlement de sa dette.
Acte par lequel les financiers d'une entreprise (banquiers, fournisseurs, voire associés) abandonnent tout ou partie de leurs créances sur l'entreprise qui enregistre de ce fait un profit exceptionnel.
Cette technique est souvent utilisée lorsque l'entreprise est en difficulté et qu'elle ne peut plus faire face avec les flux générés par son actif économique à la rémunération et aux remboursements de ses dettes. Souvent les créanciers qui abandonnent tout ou partie de leurs créances obtiennent en contre partie le bénéfice d'une clause de retour à meilleure fortune qui prévoit que, si la santé de l'entreprise s'améliorait, tout ou partie des dettes qui ont été abandonnées seraient alors remboursées par l'entreprise. Cette clause peut aussi prendre la forme d'octroi de bons de souscription d'action (BSA) sur lesquels les créanciers feront un profit compensant ainsi une partie de l'abandon de leurs créances si l'entreprise se redresse effectivement.
On dit aussi remise de dette.

Abaque Généralité. Diagramme, graphique donnant par simple lecture la solution approchée d'un problème numérique.
Graphique permettant de retrouver sans calcul les valeurs numériques approchées d'une ou de plusieurs grandeurs.
Diagramme de référence indiquant les relations entre plusieurs variables à l'aide de réseaux de courbes graduées.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web du posteur
Dan
Administrateur
Administrateur


Inscrit le: 29 Avr 2005
Messages: 692
Localisation: Québec

MessagePosté le: Sam Sep 16, 2006 1:01 am    Sujet du message: Répondre en citant

Abat Climatologie. Forte pluie ; averse abondante.

Abate Arboriculture. Variété de poire de couleur jaune paille, grosse, très allongée, ventrue vers l'œil, resserrée au milieu et terminant en pointe arrondie vers le pédicelle à chair blanche-brunâtre, juteuse, sucrée. Maturité dès octobre, jusque novembre.

Abat-foin Agronomie. Ouverture pratiquée dans un grenier au-dessus d'une écurie ou d'une étable, par laquelle on jette le foin.

Abatis Agronomie. Dans les régions en voie de défrichement, terrain qui n'est pas encore complètement essouché.
Au Canada, terrain qui n'est pas encore complètement essouché.

Abatis Horticulture. Matériaux résultant de la démolition d'un bâtiment.

Abatis Sylviculture. Coupe faite dans un bois.
Ensemble des troncs et souches rassemblés et entassés, que l'on brûlera pour débarrasser une certaine superficie de terrain forestier de sa matière ligneuse.
On écrit aussi abattis.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web du posteur
Dan
Administrateur
Administrateur


Inscrit le: 29 Avr 2005
Messages: 692
Localisation: Québec

MessagePosté le: Sam Sep 16, 2006 1:02 am    Sujet du message: Répondre en citant

Abats Agronomie. Terme général pour les parties d’une carcasse autres que les tissus musculaires (viande).
Inclut les organes internes tels que le foie, les reins, la langue, les intestins, etc.
Selon l'espèce animale la nomenclature des abats est différente.
Chez le cheval et le bœuf, le sang, la peau, les pieds, ne sont pas des abats.
Chez le porc, le veau et l'agneau par contre, ce sont des abats car ils servent à la nourriture.
En règle générale, les viscères thoraciques (poumon, cœur, thymus), les viscères abdominaux (foie, tripes, panse, rate, etc.), ainsi que la cervelle, la langue et la mamelle, sont des abats.
La boucherie distingue les abats blancs qui sont vendus après cuisson pour le boucher (tripes, têtes, pieds) et les abats rouges qui sont vendus à l'état cru (cœur, foie, rate). Les abats font partie avec les issues du cinquième quartier.

Abattage Sylviculture. Opération consistant à couper un arbre sur pied ; travail des bûcherons effectué maintenant à la tronçonneuse.
Pour les feuillus, l’abattage se fait hors sève, en période de repos de végétation, (du moins en théorie car de plus en plus, on finit par abattre des grumes feuillues quasiment toute l'année), car :
- l’arbre à moins d’emprise au vent, ses feuilles étant tombées,
- l’ébranchage est plus facile, également grâce à l’absence de feuilles,
- le bois est moins sensible aux attaques des parasites, ces derniers étant moins virulents par temps froid,
- la teneur en eau étant plus faible, les coûts en termes de transport sont moins élevés et le temps de séchage plus court.
Il est fortement recommandé d'effectuer l'abattage en lune descendante et si possible en lune décroissante : rendement calorifique maximum.
Pour les résineux, l’abattage peut avoir lieu toute l’année.

Abatteuse Sylviculture. Type de véhicule lourd employé pour l'exploitation forestière dans les opérations de coupe, d'ébranchage et de tronçonnage des arbres.
Une abatteuse est en général utilisée conjointement avec un porteur qui transporte les billons ou les grumettes (6 m de long) dans une zone de dépôt.
Il existe des engins d'exploitation qui combinent les capacités de coupe de l'abatteuse et de transport du porteur, permettant à un seul opérateur et à une seule machine de couper, traiter et transporter les arbres.
Ces nouveaux types de véhicules ne sont utilisés que pour les courts trajets.

Les têtes d'abattage les plus évoluées sont généralement équipées (du bas vers le haut, tête en position verticale) :
- d'une lame de tronçonneuse similaire à celle présente sur une tronçonneuse portable classique. Cette lame est toute de fois plus robuste et puissante;
- de deux couteaux courbes serrant bien l'arbre afin de couper les branches;
- de deux rouleaux permettant de bien maintenir l'arbre lors de la coupe. Ils permettent également de déplacer l'arbre d'avant en arrière afin de couper les branches;
- à nouveaux de deux couteaux.
Une machine équipée de ce type de tête se nomme une abatteuse-ébrancheuse-billoneuse, nom auquel on préfère souvent par facilité le terme anglais harvester.

Abattis Agronomie. Morceaux accessoires d'une volaille, comprenant d'une part la tête, le cou, les ailerons et les pattes, d'autre part le gésier, le cœur et le foie, ainsi que les rognons et la crête du coq.
On écrit aussi abatis.

Abattoir Agronomie. Établissement destiné à l'abattage ou sacrifice des animaux de boucherie, comportant des halles d'abattage, des salles de ressuage, des salles de découpe, des chambres frigorifiques, etc.
Il existe des abattoirs publics, appartenant aux communes et des abattoirs privés, encore appelés abattoirs industriels.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web du posteur
Dan
Administrateur
Administrateur


Inscrit le: 29 Avr 2005
Messages: 692
Localisation: Québec

MessagePosté le: Sam Sep 16, 2006 1:03 am    Sujet du message: Répondre en citant

Abatture Arboriculture. Action d'abattre les fruits (en particulier les glands).

Abatture Sylviculture. Trace laissée par les bêtes sauvages dans les taillis.

Abaxial Botanique. Dont la direction se trouve opposée à l'axe ; dans une feuille, c'est sa face inférieure.
Se dit d'un organe placé du côté opposé à l'axe principal.
Se dit d’une pièce florale dont le point d’insertion sur le pédoncule floral est situé (ou est tourné) du coté opposé de l’axe de la tige.
On dit aussi dorsal.
Par opposition à adaxial.

Abcès Biologie. Accumulation de pus, de liquide qui se forme à la suite d'une infection par des micro-organismes.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web du posteur
Dan
Administrateur
Administrateur


Inscrit le: 29 Avr 2005
Messages: 692
Localisation: Québec

MessagePosté le: Sam Sep 16, 2006 1:03 am    Sujet du message: Répondre en citant

Abdomen Biologie. Cavité organique qui est circonscrite en haut par le diaphragme, en bas par le bassin, en arrière par les vertèbres lombaires et en avant par des aponévroses et des muscles et qui contient la majeure partie des viscères de l'appareil digestif et de l'appareil urinaire.
Cette cavité est tapissée par une séreuse appelée péritoine. Elle contient l'estomac, les intestins, le foie, la rate, le pancréas, les reins, les glandes surrénales, les uretères, la vessie et les organes génitaux internes. Dans un but descriptif, elle peut être divisée en neuf régions : l'hypochondre droit; l'épigastre; l'hypochondre gauche; la région lombaire droite; l'ombilic; la région lombaire gauche; l'iliaque droit; l'hypogastre; l'iliaque gauche.

Abdomen Entomologie. L'abdomen est la troisième grande section de l'anatomie de l'insecte. Il se trouve derrière le thorax.
Il est composé 11 segments (ou moins, si plusieurs sont fusionnés).
On appelle propodéum le premier segment de l'abdomen et pygidium la face dorsale du dernier segment.
Il peut porter des cerques ou autres organes tels que des pinces (perce-oreille ou panorpes) ou des oviscaptes ou autre ovipositeurs chez les femelles de certaines espèces (sauterelles par exemple).
Il ne porte jamais de pattes chez l'insecte, adulte ou immature, mais il peut porter des fausses pattes (chenilles et fausses-chenilles).
Il porte de chaque côté une rangée de stigmates pour permettre la respiration de l'insecte.
Il contient :
- les viscères de l'insecte (intestin, rein, tubes de Malpighi, etc.), l'anus terminal s'ouvre au niveau du dernier segment) ;
- le cœur qui se trouve dans la région dorsale de l'abdomen ;
- les organes reproducteurs des insectes débouchant par les orifices génitaux.
On appelle genitalia l'ensemble des pièces de l'armature génitale.
L’orifice génital ventral est au niveau du 9ème segment chez les mâles et du 8ème chez les femelles ; ces segments concourent à la formation de l'armature génitale.

Abducteur Biologie. Se dit des muscles qui servent à écarter les membres du corps (l'abducteur du bras est le deltoïde).

Abducteur Chimie. Tube à l'aide duquel on peut recueillir des gaz.

Abduction Biologie. Mouvement par lequel un membre est écarté de l'axe médian du corps ou un segment de membre ou d'organe est écarté de l'axe médian de cet organe ou de ce membre.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web du posteur
Dan
Administrateur
Administrateur


Inscrit le: 29 Avr 2005
Messages: 692
Localisation: Québec

MessagePosté le: Sam Sep 16, 2006 1:04 am    Sujet du message: Répondre en citant

Abée Agronomie. Ouverture permettant de diriger l'eau d'un moulin pour mettre celui-ci en mouvement.

Abeille Entomologie. Insecte, Hyménoptère, famille des Apidés, domestiqué depuis la Haute Antiquité, qui est élevé, dans des ruches, pour la production de miel et de cire, et, beaucoup plus récemment, pour son activité pollinisatrice.

On détermine généralement quatre espèces :
Apis mellifera indigène d'Europe et d'Afrique, largement introduite sur d'autres continents comme l'Amérique et l'Australie est la principale espèce élevée pour la production de miel. Elle convient particulièrement à l'apiculture ;
Apis cerana, présente en Asie, est également élevée à grande échelle ;
Apis dorsata,
Apis florea dont le miel est aussi parfois collecté sur des colonies sauvages.

L'abeille domestique est un insecte social, vivant en colonies composées d'une femelle féconde, la reine, de femelles stériles, les ouvrières, de mâles, les faux-bourdons et de larves et nymphes constituant le couvain.
Les ouvrières assurent, par leur comportement de butinage des fleurs, l'approvisionnement de la colonie en nectar (aliment énergétique) et en pollen (aliment de croissance des larves). Elles nourrissent les larves et la reine, construisent les rayons de cellules en cire, ventilent, nettoient et défendent la colonie.

Le corps de l'abeille est divisé en trois parties bien distinctes :
- la tête, réceptacle des sens;
- le thorax, appelé aussi corselet, portant les organes de locomotion;
- l'abdomen, où s'exercent les fonctions de respiration et de nutrition et en outre de reproduction chez la mère et le bourdon. C’esp la partie postérieure du corps de l'abeille, composée de dix segments et reliée au thorax par un fin pédicule.
Selon certains auteurs, l'abdomen est composé de neuf segments seulement.

Consommatrice de pollen et de nectar les abeilles participent au transport du pollen des fleurs qu'elles visitent et assurent ainsi la pollinisation de nombreuses espèces de plantes à fleurs sauvages ou cultivées.
Elles sont particulièrement utiles dans les vergers ou même parfois pour assurer la pollinisation dans des cultures sous serres.
Environ 80% des plantes dans le monde sont pollinisées grâce aux abeilles qui sauvegardent quelque 20.000 espèces végétales menacées de disparaître sans leur action.

Étant des insectes, elles sont parfois sensibles aux traitements phytosanitaires utilisés pour lutter contre certains ravageurs. À ce titre, leur bonne ou mauvaise santé peut être considérée comme un bon témoin de la qualité des pratiques agricoles et de leurs conséquences sur le milieu naturel.
Les traitements insecticides doivent être pratiqués de façon à ménager cet auxiliaire particulièrement utile.
L'apiculture moderne est une zootechnie, faisant usage de la sélection, de l'insémination artificielle, du nourrissage, de la transhumance, etc.

Depuis le début des années 2000, les abeilles meurent par millions.
Ce phénomène s'appelle le "Syndrome d'effondrement des colonies d'abeilles" ou CCD (Colony collapse disorder). Subitement, les ruches se vident de leurs abeilles sans que l’on ne retrouve aucun cadavre à proximité.
En France 30% des colonies d'abeilles disparaissent chaque année. En 10 ans, 15 000 apiculteurs ont cessé leur activité. En 2005 aux États-Unis, c'est 50% des colonies d'abeilles qui sont mortes. Et ainsi de suite dans plusieurs pays.
Bien que le phénomène reste inexpliqué, plusieurs facteurs - tels que les pesticides, la réduction des ressources alimentaires, la pollution, les parasites, le changement climatique - sont soupçonnés par les scientifiques d'être responsables de cette disparition massive.
Le phénomène est plus que préoccupant car les abeilles assurent plus de 80% de la reproduction des végétaux grâce à la pollinisation. La survie de l'ensemble des êtres vivants dépend étroitement d'elles.

Aber Agronomie. Type d'embouchure fluviale intermédiaire entre la ria (qui n'a subi aucun remblaiement) et l'estuaire dont la géométrie a été remaniée par le remblaiement des berges.
En breton le mot aber désigne l’estuaire d’une rivière, la vallée d'un fleuve ennoyée par l'élévation du niveau de la mer.

Aberrant Biologie. Se dit des formes ou groupes d'animaux ou de plantes qui s'écartent par des caractères importants de leurs alliés les plus rapprochés, de manière à ne pas être aisément compris dans le même groupe.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web du posteur
Dan
Administrateur
Administrateur


Inscrit le: 29 Avr 2005
Messages: 692
Localisation: Québec

MessagePosté le: Sam Sep 16, 2006 1:05 am    Sujet du message: Répondre en citant

Aberration Biologie. Variation rare et plus ou moins importante par rapport à l'espèce type.
Elle peut correspondre à une mutation si la variation est héréditaire ou à une somation si la variation résultant de quelques modifications accidentelles du milieu n'est pas héréditaire.

Aberration Physique. Écart à une approximation de référence utilisant des équations de mécanique classique rendues linéaires par simplification.
Un système optique présente une aberration lorsqu'il ne fournit pas une image nette et exacte de l'objet considéré.
Une aberration géométrique peut également être caractérisée par un écart entre la surface d'onde paraxiale et la surface d'onde réelle.

Aberration chromosomique Biologie. Changement anormal dans la structure ou le nombre de chromosomes, incluant l’absence, la duplication, l’inversion, la translocation, l’aneuploïdie, la polyploïdie, ou n’importe quelle modification de l’état normal.
Bien qu’elles puissent être des mécanismes pour accroître la diversité génétique, la plupart des altérations sont fatales ou débilitantes, surtout chez les animaux.
On dit aussi aberration de chromosome.

Abhorrer Généralité. Avoir en horreur, détester, exécrer.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web du posteur
Dan
Administrateur
Administrateur


Inscrit le: 29 Avr 2005
Messages: 692
Localisation: Québec

MessagePosté le: Sam Sep 16, 2006 1:05 am    Sujet du message: Répondre en citant

Abiétacées Taxonomie. Famille de plantes Gymnospermes, ordre des Pinales qui compte environ 250 espèces réparties en 11 genres dont:
- Abies (le sapin),
- Cedrus(le cèdre),
- Larix (le mélèze),
- Picea (l'épicéa),
- Pinus (le pin),
- Pseudolarix,
- Pseudotsuga (le douglas),
- Tsuga (la pruche).
Ce sont des arbres ou des arbustes, des régions tempérées, à feuilles persistantes en aiguille ou en écailles ou caduques comme pour les mélèzes.
De nombreuses espèces et/ou variétés ont été acclimatées pour la sylviculture et la culture d'ornement.
On dit aussi Pinacées.

Abiéticole Botanique. Qui pousse sur ou sous les sapins (Abies).

Abiétin Botanique. Relatif au sapin (Abies).

Abioseston Écologie. Ensemble de particules issues de la matière organique morte en suspension dans l'eau.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web du posteur
Dan
Administrateur
Administrateur


Inscrit le: 29 Avr 2005
Messages: 692
Localisation: Québec

MessagePosté le: Sam Sep 16, 2006 1:06 am    Sujet du message: Répondre en citant

Abiotique Écologie. Qualifie ce qui n’est pas vivant, pris dans le sens de ce qui n’a jamais été en vie ; ce qui comprend les rayons solaires, la géosphère (c’est-à-dire les roches), l’hydrosphère (c’est-à-dire l’eau) et l’atmosphère (c’est-à-dire l’air).
Se dit d'un facteur ou processus physique ou chimique de l'environnement (ne fait par conséquent pas intervenir le vivant).
Qualifie un milieu inapte à abriter ou à voir la vie se développer.
Un environnement abiotique est un milieu naturel non biologique formé d'objets inorganiques non biologiques, comme les roches et les minéraux.

Les facteurs abiotiques comprennent, entre autre, les facteurs climatiques, les caractéristiques du sol, la composition chimique du sol, etc.
Ces facteurs sont essentiels pour la nutrition des plantes, l'activité microbienne et la croissance des cultures.

Ablactation Biologie. Cessation de l'allaitement maternel.
Cessation de la lactation considérée par rapport à la mère.

Ablais Agronomie. Blés coupés qui sont encore dans le champ, qui ne sont pas encore rentrés.

Ablais Viticulture. Désigne la véraison des raisins, dans certaines régions.

Ablaquéation Agronomie. Trou que l'on faisait dans la terre autour des arbres, pour aérer le sol et exposer les racines à l'air, à la pluie, au soleil.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web du posteur
Dan
Administrateur
Administrateur


Inscrit le: 29 Avr 2005
Messages: 692
Localisation: Québec

MessagePosté le: Sam Sep 16, 2006 1:06 am    Sujet du message: Répondre en citant

Ablation Botanique. Acte chirurgical qui consiste à enlever une partie d’un organe ou un organe entier.

Ablation Physique. Ensemble des phénomènes physico-chimiques subis par un matériau exposé à des sollicitations aérothermiques sévères comme l'éjection des gaz dans une tuyère.
Suite à une élévation de température, le matériau subit en général des transformations internes (pyrolyse) en injectant dans le fluide des produits volatils, puis différentes réactions chimiques ont lieu à la paroi, entre le matériau et le fluide.

L'ablation se traduit par un transfert de masse du matériau vers le fluide. Ce phénomène est souvent appelé aussi érosion thermochimique.
La dissipation d'énergie due à ces réactions retarde la pénétration de la chaleur dans le matériau. On parle généralement de protection thermique par ablation.

Able Agronomie. Petit poisson grégaire qui vit en groupe dense (Leucaspius delineatus) voisin de l'ablette ; il vit dans les eaux douces en Europe.
En France, il se rencontre essentiellement dans le Rhin et ses affluents.

Ablépharie Biologie. Absence congénitale des paupières.

Ableret Agronomie. Filet de pêche de forme carré.
On dit aussi ablier.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web du posteur
Dan
Administrateur
Administrateur


Inscrit le: 29 Avr 2005
Messages: 692
Localisation: Québec

MessagePosté le: Sam Sep 16, 2006 1:08 am    Sujet du message: Répondre en citant

Ablette Agronomie. Petit poisson grégaire qui vit en groupe dense (Alburnus lucidus) ; il vit dans les dans les courants lents des rivières et des fleuves, beaucoup plus rarement dans les lacs et les étangs en Europe.
Il se reproduit près des berges et sur les zones peu profondes, la femelle pond entre 1.000 et 2.500 œufs.

Ablution Généralité. Rite de purification présent dans plusieurs religions ou, tout simplement, action de se laver.
Le plus souvent utilisé au pluriel.

Aboi Agronomie. Cri poussé par les chiens courants lorsque l'animal qu'ils poursuivent s'est arrêté.

Aboiement Agronomie. Cri du chien et d’autres canidés.

Aboiteau Agronomie. Barrage dont les vannes sont disposées de telle sorte qu'elles se ferment automatiquement quand la marée monte, et s'ouvrent au baissant, afin de laisser l'eau s'écouler.
Digue permettant la récupération des terres littorales pour la culture.
Par extension, le terme aboiteau est aussi utilisé pour désigner la surface de terrain récupérée.

Au Canada, désigne aussi un abri construit avec de la neige ou des branches pour se protéger contre le vent sur les lacs et les rivières où l'on pratique la pêche à travers la glace.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web du posteur
Dan
Administrateur
Administrateur


Inscrit le: 29 Avr 2005
Messages: 692
Localisation: Québec

MessagePosté le: Sam Sep 16, 2006 1:08 am    Sujet du message: Répondre en citant

Abominer Généralité. Avoir en horreur, détester, haïr.

Abondance Agronomie. Grande quantité, quantité dépassant les besoins.

Abondance Écologie. Conditions de vie où les ressources disponibles dépassent les besoins.
L'abondance correspond au nombre d'individus par unité de surface ou de volume.
Elle subit des variations dans le temps et dans l'espace.

Abondance d'une espèce Écologie. Quantité relative au nombre d'individus d'une espèce donnée par unité de surface ou de volume par rapport à leur nombre total.

Abondance dominance Écologie. Indice combinant l'abondance (ou la densité) des individus d'une même espèce et le volume qu'ils occupent (fonction de leur dimensions) dans une communauté végétale.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web du posteur
Dan
Administrateur
Administrateur


Inscrit le: 29 Avr 2005
Messages: 692
Localisation: Québec

MessagePosté le: Sam Sep 16, 2006 1:09 am    Sujet du message: Répondre en citant

Abondance (indice d’) Écologie. Paramètre d’ordre quantitatif servant à décrire une population.
Le dénombrement exhaustif d’une population animale ou végétale, est généralement impossible, d’où le recours à des indicateurs.
Par extension, l’abondance désigne un nombre d’individus, rapporté à une unité de temps ou de surface, dans une catégorie donnée.

Abondance isotopique Physique. C'est le rapport entre le nombre d'atomes d'un isotope et le nombre total d'atomes, dans un mélange d'isotopes.
Rapport du nombre des atomes d'un isotope donné d'un élément au nombre total des atomes de cet élément contenus dans une matière.

Abondance relative Écologie. Quantité relative au nombre d'individus d'une espèce donnée par unité de surface ou de volume par rapport au nombre total d'individus de toutes espèces confondues.
Indice d'abondance indiquant, par exemple, le nombre d'oiseaux vus et entendus le long d'un itinéraire échantillon déterminé parcouru toujours à la même vitesse et à la même heure.

Aborigène Biologie. Autochtone dont les ancêtres sont considérés comme les premiers habitants de son pays.
L'aborigène se définit par opposition à ceux qui viennent s'établir dans son pays par le biais de la colonisation ou de l'immigration.
Le terme est surtout utilisé pour désigner les Aborigènes d'Australie.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web du posteur
Dan
Administrateur
Administrateur


Inscrit le: 29 Avr 2005
Messages: 692
Localisation: Québec

MessagePosté le: Sam Sep 16, 2006 1:09 am    Sujet du message: Répondre en citant

Abortif Biologie. Qualifie une substance, une plante ou une manœuvre susceptible de provoquer l'avortement.

Abortif Botanique. Avorté, non développé jusqu'à son terme (un germe, etc.).
Se dit d’un organe, d’une partie végétale, incomplètement développé.
Se dit des processus qui ne terminent pas normalement leur évolution.

Abot Agronomie. Entrave qu'on fixe au paturon des chevaux pour les retenir et les empêcher d'avancer ou de reculer.

Aboulie Biologie. Trouble mental caractérisé par la diminution ou la perte de la capacité de décider et de choisir.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web du posteur
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Index du Forum Plante Intérieur -> Lexique des termes utilisés en horticulture Toutes les heures sont au format GMT
Aller à la page 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivante
Page 1 sur 6

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum



phpBB © 2001, 2005 phpBB Group

Design © 2004 Hersandesign Contenu © 2005 : Plante-interieur.com

Vente en ligne de Plantes d'intérieur, Cactées, Bonsaï, Graines etc.




Partenaires: Clic Enter |