MembresCharte FAQFAQ RechercherRechercher MembresMembres Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Vérifier ses messages privésVérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

[B] à [Be] comme Baie, Basse-tige, Béquillage, etc.
Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Index du Forum Plante Intérieur -> Lexique des termes utilisés en horticulture
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Gilbert
Modérateur
Modérateur


Inscrit le: 15 Jan 2006
Messages: 11245
Localisation: Mirabel, P. Q. Canada

MessagePosté le: Lun Fév 22, 2010 1:48 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Belvédère Horticulture. Pavillon ou terrasse dans un lieu élevé d’une maison, qui permet de regarder le paysage.
Le terme français belvédère a un sens plus étendu que les termes anglais ‘gazebo’ et ‘belvedere’, car il peut désigner autant une structure fermée, comme un petit pavillon, qu'une simple terrasse, une plateforme ou un lieu offrant un point de vue, alors que les termes anglais se rapportent toujours à une structure, ouverte ou fermée, mais habituellement surmontée d'un toit.

Bématiste Agronomie. Arpenteur de l'Égypte antique qui avait la charge de mesurer des distances en nombre de pas (bêma).

Benchmark Gestion. Un benchmark c'est un très bon niveau de performances atteint par des acteurs dans un secteur et qui sert de référence aux acteurs moins performants pour essayer d'amener leurs propres performances au niveau de celles du benchmark. Les groupes peuvent dans une optique de “best practice” développer une politique de benchmarking au sein de ses différentes divisions géographique.

Les benchmarks sont souvent utilisés pour des ratios d’efficacité : marge sur chiffre d'affaires, rentabilité, rotation du chiffre d'affaires par rapport à l'actif économique, vente au m², vente par employé, etc.


Benchmarking Gestion. Démarche d'évaluation de biens, de services ou de pratiques d'une organisation par comparaison avec les modèles qui sont reconnus comme des normes de référence.
On dit aussi étalonnage, parangonnage, balisage.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Gilbert
Modérateur
Modérateur


Inscrit le: 15 Jan 2006
Messages: 11245
Localisation: Mirabel, P. Q. Canada

MessagePosté le: Lun Fév 22, 2010 1:51 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Bénéfice Économie. Excédent net des recettes sur les dépenses, soit après une opération déterminée, soit après une période qui généralement est d'un an.

Bénéfice net Économie. Composante de l'état des résultats (ou compte de résultat), souvent utilisée comme mesure de la performance économique de l'entreprise, représentant l'excédent du total des produits et des profits d'un exercice sur le total des charges et des pertes de cet exercice.
Sont généralement pris en compte dans le bénéfice net toutes les opérations et tous les faits qui contribuent à augmenter ou à diminuer les capitaux propres, à l'exception de ceux et celles qui résultent des apports et des distributions de capitaux propres.

Bénéfice net part du groupe Économie. Bénéfice net consolidé du groupe sous déduction de la quote-part des profits revenant aux actionnaires minoritaires; c'est-à-dire aux actionnaires de filiales du groupe qui sont consolidées par intégration globale mais qui ne sont pas détenues à 100 % par le groupe.

Bénéfice par action BPA Économie. Le bénéfice par action se calcule en divisant le revenu net (ou bénéfice) d'une société au cours des 12 derniers mois par le nombre d'actions en circulation.
Si une société réalise des bénéfices de 10 millions de dollars, par exemple, et qu'il y a 5 millions d'actions en circulation, son bénéfice par action sera de 2 $.

Le bénéfice par action traduit l'enrichissement théorique, d'un actionnaire détenant une action, au cours d'un exercice. Le bénéfice net est en effet la part revenant aux actionnaires de la richesse créée par l'entreprise pendant ce même exercice.
Le bénéfice par action fait l'objet d'un calcul très précis, l'analyste corrigeant généralement le résultat net part du groupe publié des opérations exceptionnelles.
Trop souvent, le BPA est considéré comme le critère financier le plus important alors qu'il peut être manipulé par certains choix multiples, recours à l'endettement, une fusion, une acquisition.
La progression du BPA n'est pas toujours synonyme de création de valeur, son recul de destruction de valeur.

Bénéfice produit Gestion. Avantage spécifique dont dispose un produit ou service sur ses concurrents, le bénéfice produit est normalement mis en avant dans la communication marketing et publicitaire et dans les argumentaires.

Bénéfices non répartis (BNR) Économie. Bénéfices accumulés d'une société.
Ils peuvent être réinvestis ou non dans l'entreprise.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Gilbert
Modérateur
Modérateur


Inscrit le: 15 Jan 2006
Messages: 11245
Localisation: Mirabel, P. Q. Canada

MessagePosté le: Lun Fév 22, 2010 1:53 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Bénin Biologie. Inoffensif, sans conséquence grave ; non cancéreux, par opposition à malin.
Une tumeur bénigne a des cellules normales ou presque normales, elle n'envahit pas les tissus avoisinants et ne forme pas de métastases.
Les tumeurs bénignes ne peuvent pas se propager aux tissus avoisinants ni aux autres parties du corps.
On peut généralement dire d’une simple maladie ou d’une condition qui ne représente aucun danger vital, quelle est de type bénin. Ces tumeurs ne réapparaissent pas une fois qu’elles ont été enlevées. Elles peuvent atteindre une taille importante et devenir un problème si elles exercent une pression sur les organes.

Benjoin Botanique. Résine aromatique tirée du tronc d'un Styrax (famille des Styracacées) de l'Asie méridionale et utilisée traditionnellement comme antiseptique.
On dit aussi storax.

Bennettitales Taxonomie. Groupe de plantes uniquement fossile, ayant vécu du Carbonifère au Crétacé.
Ce sont des plantes ligneuses aux tiges trapues, ou allongées et ramifiées, rencontrées du Trias au Crétacé inférieur (-240 -130Ma). Les feuilles sont morphologiquement semblables à celles des Cycadales et ces plantes ont longtemps été placées avec les Cycadales dans un groupe nommé Cycadophytes.
Les organes reproducteurs sont groupés en cônes unisexués ou hermaphrodites assimilés à des fleurs, avec une probable pollinisation par les insectes. Les feuilles fertiles mâles externes portent des sporanges en position de pinnules. Les ovules sont portés sur un court pédoncule rattaché à l’axe du cône entre des écailles stériles.

Benthique Biologie. Qui est relatif aux fonds marins ou lacustres.
Le terme peut s'employer pour des espèces vivantes et pour des sédiments ou des processus.
Les organismes benthiques vivent sur les fonds ou dans les sédiments.
Les organismes pélagiques vivent dans la colonne d'eau.
Par opposition à pélagique.
On dit aussi démersal.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Gilbert
Modérateur
Modérateur


Inscrit le: 15 Jan 2006
Messages: 11245
Localisation: Mirabel, P. Q. Canada

MessagePosté le: Lun Fév 22, 2010 1:55 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Benthophage Biologie. Qualifie les espèces se nourrissant des matières organiques présentes sur le fond.

Benthos Biologie. Ensemble des espèces aquatiques qui vivent sur des fonds (ou à proximité) et qui en dépendent pour leur nourriture.
Organismes qui peuplent les fonds marins ou vivent sur les sédiments et sont souvent fixés à ces derniers.
Le benthos comprend aussi bien les poissons benthiques que les organismes fouisseurs comme les mollusques et les vers polychètes.

Benzène Chimie. Hydrure de carbone (C6H6) insaturé, de molécule cyclique, facilement inflammable et toxique.
C’est le terme le plus simple et constitutif de la série des arènes (anciennement appelés "hydrocarbures aromatiques").
Il se présente sous forme d'un liquide incolore, très mobile, volatil, d'odeur caractéristique très pénétrante.
C'est un solvant utilisé pour le dégraissage, la préparation des vernis, l'industrie des matières colorantes, des parfums, etc.
En raison de son caractère cancérigène et de la toxicité de ses vapeurs, il est de plus en plus remplacé par l’un de ses dérivés, le toluène. Ce caractère cancérigène n’a été sérieusement pris en compte que récemment. Ainsi, il convient de manipuler le benzène avec précaution, d’autant plus que ses vapeurs (et lui-même) sont inflammables.
On dit aussi benzol.

Benzodiazépines Biologie. Ensemble de substances psychotropes à action principalement anxiolytique utilisées dans le traitement du stress et des états anxieux.
Molécules à propriétés anxiolytiques, myorelaxantes et hypnotiques, à la base de nombreuses spécialités médicamenteuses comme le Rohypnol® (flunitrazépam), le Valium® (diazépam), etc.
Leur usage peut être détourné pour leurs effets euphorisants, relaxants, "planants". Consommés de manière régulière ils peuvent amener à un état de dépendance psychologique.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Gilbert
Modérateur
Modérateur


Inscrit le: 15 Jan 2006
Messages: 11245
Localisation: Mirabel, P. Q. Canada

MessagePosté le: Lun Fév 22, 2010 1:57 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Béquillage Horticulture. Labour superficiel effectué à la fourche bêche entre les arbustes ou les plantes vivaces pour briser la croûte formée à la suite des arrosages.
On profite de ce travail pour incorporer un engrais à action lente et des matières organiques décomposées.

Béquille Généralité. Sorte de bâton surmonté d’une petite traverse, sur lequel les vieillards, les gens infirmes ou estropiés s’appuient pour marcher.
Nom général d'un support de station debout et de marche, dont la hauteur atteint le niveau du bras ou de l'avant-bras.
Aide fonctionnelle de locomotion à point d'appui brachial ou anti brachial.

Béquille Horticulture. Instrument en forme de ratissoire avec lequel on donne de légers labours aux plantes en végétation.

Béquille Sylviculture. Bras à l'extrémité duquel est attaché un patin et qui sert à stabiliser une machine lorsqu'il est déplié à l'aide d'un vérin hydraulique.
On dit aussi stabilisateur.

Béquiller Horticulture. Faire un petit labour avec la béquille, dans une planche, dans une caisse, etc.
On dit aussi béchotter.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Gilbert
Modérateur
Modérateur


Inscrit le: 15 Jan 2006
Messages: 11245
Localisation: Mirabel, P. Q. Canada

MessagePosté le: Lun Fév 22, 2010 1:59 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Ber Agronomie. Charpente, carcasse, sur laquelle repose un navire de faible tonnage en construction, en réparation, etc., et qui épouse la forme de la coque.

Berbéridacées Taxonomie. Famille de plantes dicotylédones, ordre des Ranunculales qui comprend environ 550 espèces réparties en plus de 10 genres dont : Berberis, Epimedium, Mahonia, Nandina, Vancouveria.
Ce sont des arbustes aux tissus colorés en jaune par la berbérine ou des plantes plus ou moins herbacées, à feuilles fréquemment transformées en épines des régions tempérées à subtropicales largement répandues dans l'hémisphère Nord.
Certaines espèces sont cultivées comme plantes ornementales.
Les baies de certaines espèces du genre Berberis sont comestibles et peuvent servir de condiment.

En classification phylogénétique APG II (2003) cette famille compte en fait 701 espèces réparties en 18 genres dont 600 uniquement pour le genre Berberis avec 4 genres (Leontice, Bongardia, Caulophyllum, Gymnospermium) provenant de la famille des Leonticacées, et 8 genres Aceranthus, Achlys, Diphylleia, Dysosma, Jeffersonia, Podophyllum, Ranzania, Sinopodophyllum provenant de la famille des Podophyllacées.

Berberidopsidacées Taxonomie. Famille de plantes dicotylédones, ordre des Berberidopsidales qui comprend 3 espèces réparties en 2 genres : Berberidopsis et Streptothamnus.
Ce sont des plantes grimpantes à feuillage persistant originaires du Chili et d'Australie.

Cette famille n'existe pas en classification classique (Cronquist, 1981) qui assigne ces plantes aux Flacourtiacées.

Berberidopsidales Taxonomie. Ordre de plantes dicotylédones créé en 2001 par Doweld qui comprend 2 familles : Aextoxicacées et Berberidopsidacées.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Gilbert
Modérateur
Modérateur


Inscrit le: 15 Jan 2006
Messages: 11245
Localisation: Mirabel, P. Q. Canada

MessagePosté le: Lun Fév 22, 2010 2:02 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Berceau Écologie. Région d’un continent, de surface réduite, d’ou une espèce ou une race est originaire.

Berceau Horticulture. Voûte de végétation, supportée (ou non) par une armature.
Exemple : berceau de verdure, de glycine

Berceau Taxonomie. Le berceau d’un taxon est son lieu géographique d’origine. On y associe bien entendu le climat et l’environnement.

Berge Agronomie. Partie latérale plus ou moins escarpée du lit d’un lac ou d’un cours d’eau qui peut être submergée sans que les eaux ne débordent.

Bergelade Agronomie. Mélange de vesce Vicia sp. et d’avoine qu’on sème ensemble.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Gilbert
Modérateur
Modérateur


Inscrit le: 15 Jan 2006
Messages: 11245
Localisation: Mirabel, P. Q. Canada

MessagePosté le: Lun Fév 22, 2010 2:03 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Berger Agronomie. Celui ou celle (bergère) qui garde et soigne un troupeau d'ovins.
Personne chargée de la conduite, de la garde, de la surveillance et de l'entretien d'un troupeau d'ovins.

Bergère Généralité. Large fauteuil à dossier rembourré, avec joues pleines, manchettes et coussin sur le siège.

Béribéri Biologie. Maladie due à un manque de vitamine B1 (thiamine, indispensable pour le bon fonctionnement du cœur et du système nerveux) dans l'alimentation.
Avitaminose provoquant des troubles nerveux, moteurs, sensitifs, circulatoires et sécrétoires.
Le béribéri est surtout fréquent chez les sujets se nourrissant presque exclusivement de riz décortiqué (la vitamine B1 se trouvant dans la cuticule) ou d'aliments stérilisés (la vitamine B1 étant très sensible à la chaleur).
Ne pas confondre avec le scorbut ou le rachitisme.

Berlingot Agronomie. Emballage en carton plastifié, généralement tétraédrique, utilisés pour certains liquides, notamment le lait.

Berlingot Généralité. Bonbon de sucre cuit aromatisé ayant la forme d'un tétraèdre.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Gilbert
Modérateur
Modérateur


Inscrit le: 15 Jan 2006
Messages: 11245
Localisation: Mirabel, P. Q. Canada

MessagePosté le: Lun Fév 22, 2010 2:04 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Berme Horticulture. Passage étroit qui (dans le but d'éviter les éboulements) sépare une tranchée, un fossé, un canal, etc. de l'amas de terre qui provient de son creusement.
Replat aménagé au flanc d'un talus, destiné à en faciliter l'accès, à ralentir et recueillir les eaux de ruissellement.
Dans les talus très raides, les bermes jouent un rôle stabilisateur non négligeable.

Bernache Agronomie. Oie sauvage (famille des Anatidés) à bec court et pattes noires, nichant dans l'extrême Nord, de passage l'hiver sur les côtes de l'Europe occidentale.

Besace Agronomie. Sac de tissu grossier, de forme allongée, fendu en son milieu et fermé à ses extrémités, formant deux poches lorsqu'il est porté à cheval sur l'épaule.

Besace Horticulture. Petite cloison métallique fixée dans un chéneau pour diriger les eaux vers le tuyau de descente.

Renvoi d'eau à deux pentes souvent employé derrière les frontons, lucarnes, souches de cheminées, etc.

Besaiguë Horticulture. Outil de charpentier dont les deux bouts sont taillés, l'un en ciseau, l'autre en bédane, pour équarrir les pièces de bois et faire des assemblages.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Gilbert
Modérateur
Modérateur


Inscrit le: 15 Jan 2006
Messages: 11245
Localisation: Mirabel, P. Q. Canada

MessagePosté le: Lun Fév 22, 2010 2:05 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Besoin Généralité. État de tension ou de désir.
Lorsqu'un individu éprouvant un besoin est capable de décrire l'élément ou la prestation pouvant y répondre on parle alors d'attente.

Besoin brut Économie. Quantité totale de la demande d’un article. Le besoin brut est déterminé avant déduction du stock disponible et des réceptions prévues.

Besoin dépendant Économie. Méthode de calcul des besoins en réapprovisionnement des composants lorsque ceux-ci sont parfaitement déductibles des composés en fabrication.

Besoin d'engrais des cultures Agronomie. Quantités d'éléments nutritifs dont a besoin une culture sous forme d'engrais par unité de surface.
Ces quantités doivent être apportées en fonction de la fertilité du sol et d'autres caractéristiques de croissance en vue de fournir un rendement donné.
Le besoin en engrais doit être ajusté à la quantité d'éléments nutritifs présents dans les engrais organiques, les résidus de cultures et les bio engrais.

Besoin économique Économie. Exigence et désir que les gens peuvent satisfaire en consommant des biens ou des services qu'ils achètent au prix du marché.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Gilbert
Modérateur
Modérateur


Inscrit le: 15 Jan 2006
Messages: 11245
Localisation: Mirabel, P. Q. Canada

MessagePosté le: Lun Fév 22, 2010 2:09 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Besoin en chaulage des cultures Agronomie. Quantité de chaux, en équivalent de carbonate de calcium, nécessaire pour amener un volume de sol vers un état spécifié pour ce qui est du pH ou à la teneur en aluminium soluble.
Ceci peut être déterminé dans un laboratoire d'analyse du sol.

Besoin en éléments nutritifs des cultures Agronomie. Quantité d'éléments nutritifs nécessaire pour qu'une culture produise un rendement optimal dans des conditions bien spécifiques. Celle-ci est le plus souvent satisfaite grâce aux réserves en éléments nutritifs du sol et à l'application d'éléments nutritifs externes.

Besoin énergétique Biologie. Énergie nécessaire pour le bon fonctionnement des cellules, des tissus, des organes.

Besoin en fonds de roulement (BFR) Économie. Le besoin en fonds de roulement (BFR) d'une entreprise est la somme de son BFR d'exploitation et de son BFR hors exploitation. Le BFR d'exploitation représente le solde des emplois et des ressources d'exploitation (soit en simplifiant : stocks + clients - fournisseurs).
Il correspond à l'argent gelé par l'entreprise pour financer son cycle d'exploitation (ou sécrété par celui-ci lorsque ce BFR est négatif).
Si les composantes du BFR sont liquides et renouvelées rapidement, leur niveau est relativement stable à activité constante : de là la notion de permanence du besoin en fonds de roulement. Notons que le BFR calculé au bilan à la date d'arrêté des comptes ne représente pas le BFR permanent de l'entreprise car l'activité peut être saisonnière. Sa maîtrise est par ailleurs fondamentale, notamment pour les entreprises en forte croissance.

Du fait de l'importance du financement interentreprises en Europe continentale, l'analyse du besoin en fonds de roulement est essentielle. Si le BFR doit évoluer à priori en fonction à l'activité, les périodes de croissance et de récession se traduisent dans les faits par une augmentation de son niveau relatif. Se pose alors la question de son financement, le recours aux crédits à court terme rendant l'entreprise très vulnérable à toute modification de son environnement industriel et financier.

Besoin en fonds de roulement (financement) Économie. Du fait de son caractère permanent, le BFR impliquerait un financement au moyen de capitaux permanents, ce qui, dans les faits, s'avère difficile (caractère limité des capitaux propres…). Les entreprises utilisent en réalité le mécanisme classique des crédits revolving.
L'utilisation de ces lignes de crédit, bien que parfois dangereuses (saturation de la capacité d'endettement, accroissement excessif des frais financiers, etc.), est, au demeurant, encouragée par le caractère renouvelable des composantes du BFR: créances clients (garantie aux crédits accordés) et stocks.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Gilbert
Modérateur
Modérateur


Inscrit le: 15 Jan 2006
Messages: 11245
Localisation: Mirabel, P. Q. Canada

MessagePosté le: Lun Fév 22, 2010 2:12 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Besoin en fonds de roulement (ratios de rotation du) Économie. Les ratios de rotations du besoin en fonds de roulement permettent d'analyser en tendance la proportion de fonds gelés " dans le cycle d'exploitation.
Les principaux ratios sont :
- le ratio de rotation du BFR : BFR/CA HT x 365
- le ratio de rotation du crédit client : encours client/CA TTC x 365
- le ratio de rotation du crédit fournisseur : encours fournisseurs/CA TTC X365
- le ratio de rotation des stocks : stocks et travaux en cours/CA HT x 365

Besoin en fonds de roulement d'exploitation Économie. Le solde net des emplois et des ressources d'exploitation est appelé besoin en fonds de roulement d'exploitation.
Il est obtenu par l'addition des comptes de stocks (matières premières, marchandises, produits et travaux en cours, produits finis) et de créances d'exploitation (encours clients, avances versées à des fournisseurs et autres créditeurs d'exploitation), diminuée des dettes d'exploitation (dettes fournisseurs, dettes fiscales et sociales, avances reçues de clients et autre débiteurs d'exploitation).

Besoin en fonds de roulement hors exploitation Économie. Les décalages de trésorerie liés aux opérations hors exploitation (investissements, charges et produits exceptionnels, etc.) forment ce que l'on appelle le besoin en fonds de roulement hors exploitation.
De nature conceptuelle pauvre, le besoin en fonds de roulement hors exploitation est difficile à prévoir et à analyser car il est lié à chaque opération, contrairement au besoin en fonds de roulement d'exploitation qui est récurrent. En pratique, le besoin en fonds de roulement hors exploitation permet de classer l'inclassable.

Besoin en fonds de roulement négatif Économie. Les sociétés à besoin en fonds de roulement négatif sont caractérisées par le fait que leur cycle d'exploitation induit des ressources précédant les emplois, par le jeu des décalages financiers. Peu nombreuses, elles se retrouvent par exemple dans les secteurs de la grande distribution ou de la restauration collective.
Un besoin en fonds de roulement très faible ou négatif constitue un facteur stratégique très favorable au développement d'une politique de croissance financée sans recours à des capitaux extérieurs.

Besoin en fonds de roulement d'exploitation normatif Économie. Pour une entreprise donnée, à partir de la connaissance des délais de règlements pratiqués, de l'étude de la durée réelle du cycle de production et de la structure de coûts de ses différentes étapes, on peut calculer un besoin en fonds de roulement « normatif » permanent.
Cette norme est à comparer au niveau de BFR affiché par l'entreprise à son bilan pour éviter certains biais comme la saisonnalité.

Besoin en fonds de roulement permanent Économie. La notion de permanence du BFR est liée au fait que même si chaque élément du besoin en fonds de roulement a une durée relativement courte, l’ensemble des cycles d’exploitation conduit à ce que, globalement, il soit remplacé par un nouvel élément.
Sans remettre en cause la liquidité et l’exigibilité du bas de bilan, cette notion suggère que, si l’activité de l’entreprise est stable, les actifs liquides et les dettes exigibles seront renouvelés ; le décalage sera donc reconduit en volume et donnera ainsi naissance à un besoin permanent, véritable immobilisation de fonds.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Gilbert
Modérateur
Modérateur


Inscrit le: 15 Jan 2006
Messages: 11245
Localisation: Mirabel, P. Q. Canada

MessagePosté le: Lun Fév 22, 2010 2:15 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Besoin essentiel Biologie. Dans les cultures tissulaires et cellulaires végétales, ce sont des sels inorganiques, comprenant tous les éléments nécessaires au métabolisme de la plante; des facteurs organiques (acides aminés, vitamines); des régulateurs endogènes de croissance employés habituellement (auxines, cytokinines et souvent gibbérellines); des sources de carbone (sucrose ou glucose).

Besoin externe en éléments nutritifs d’une culture Agronomie. Quantité d'un élément nutritif à appliquer (en kg) par kg de produit agricole obtenu.
Elle dépend de l'état de fertilité du sol, de la variété, des pratiques de gestion et de l'humidité disponible.

Besoin indépendant Économie. Méthode de réapprovisionnement ne fondant pas le calcul des composants nécessaires sur celui des composés.

Besoin net Économie. Quantité d’un article calculée à partir du besoin brut, après déduction du stock disponible et des réceptions prévues de cet article.

Besoin nutritif des plantes Agronomie. Connaître les besoins nutritifs des plantes permet de fertiliser de manière raisonnée.
La plante puise dans le sol des éléments de construction et de croissance.
L'azote (N) est l'élément le plus important pour la vie de la plante. Extrait de l'air par quelques plantes ou du sol, il en est le moteur et sert à construire toutes les parties vertes qui assurent la croissance et la vie.
Un excès d'azote entraîne notamment retard de la maturité comme par exemple un retard ou une absence de floraison (dû à l'allongement excessif de la période végétative) et augmente également la sensibilité aux champignons et au gel.
La potasse (K) permet à la plante d'avoir une croissance équilibrée et renforce la résistance aux maladies et à la sécheresse en limitant la transpiration. Elle améliore également la saveur des fruits et la rigidité des tiges.
Sa carence comme son excès augmente la sensibilité des plantes aux parasites.
Le phosphore (P) transporte l'énergie dans la plante. Il favorise la croissance générale de la plante, notamment du système racinaire et des tiges. En fin de végétation, il est stocké dans les organes de réserves pour servir au développement des futures pousses.
Le magnésium (Mg) est un des constituants de la chlorophylle. Sa présence améliore la couleur et la santé des plantes, des fleurs et des fruits. Il favorise l'absorption du phosphore.
Son absence se traduit par une chlorose manifestée par une décoloration de la feuille.
Le soufre (S) entre dans la composition des feuilles et des parties vertes de la plante. Les légumes en sont les plus gros consommateurs.
Le calcium (Ca) améliore la rigidité des tiges et la maturité des fruits et des graines. Le calcium contenu dans les eaux d'arrosage est souvent suffisant aux besoins des plantes.
Les oligo-éléments (bore, chlore, cuivre, fer, manganèse, molybdène, zinc) sont utiles en plus petite quantité pour toutes les réactions chimiques qui ont lieu dans la plante tout au long de l'année.

Au printemps, apportez un engrais riche en azote qui sera rapidement assimilé et permettra une croissance rapide des parties vertes des plantes. Le phosphore et la potasse sont deux éléments qui ont besoin de beaucoup de temps pour arriver jusqu'aux racines, apportés à l'automne, ils vont être disponibles au printemps. Si on veut encore améliorer la récolte de fruits ou la résistance des plantes, il faudra incorporer l'engrais plus profondément dans le sol. C'est le moment de satisfaire l'appétit des plantes en début de végétation.
A l'automne, vous enfouirez de l'azote sous forme organique (guano, fumier) qui restera dans le sol, se décomposera et sera assimilable qu'au printemps. Quant au phosphore et à la potasse, il faudra les apporter sous forme d'engrais fortement dosé, ils seront à la disposition de la plante pour la reprise du printemps. C'est une saison qui est très importante car elle permet de reconstituer les réserves d'aliments dans le sol.
Toutes les plantes ont des besoins différents ce qui explique l'existence d'une très grande diversité d'engrais.
Certains engrais sont vendus comme spécifiques à telle ou telle plante mais, si l'on regarde de plus près, ils peuvent convenir à d'autres du même type. Par exemple un engrais pour géraniums conviendra à la plupart des plantes à fleurs.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Gilbert
Modérateur
Modérateur


Inscrit le: 15 Jan 2006
Messages: 11245
Localisation: Mirabel, P. Q. Canada

MessagePosté le: Lun Fév 22, 2010 2:17 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Best practice Gestion. Analyse des meilleures pratiques observées dans l’industrie afin de fixer des objectifs d’amélioration pluriannuels.

Bêta (β) Économie. Mesure de la volatilité d'un fonds relativement au marché. Elle prend en considération l'écart-type et le coefficient de corrélation du fonds en comparaison avec son indice de référence.
Si un fonds présente le même niveau d'instabilité que l'indice, la valeur Bêta est égale à 1.
Si le fonds a un écart-type supérieur à celui de l'indice, la valeur Bêta est supérieure à 1.
De la même façon, la valeur Bêta est inférieure à 1 si le fonds est moins instable que l'indice.
Il s'obtient en régressant la rentabilité de ce titre sur la rentabilité de l'ensemble du marché.

Bêta de l'actif économique Économie. A l'image du bêta d'un titre qui mesure la sensibilité de sa rentabilité par rapport à celle du marché, le bêta de l'actif économique ou bêta désendetté, mesure la dispersion des flux de trésorerie futurs de cet actif par rapport à ceux du marché.
Ces deux bêtas ne sont pas indépendants : une firme qui investit dans des projets caractérisés par un bêta élevé (c'est à dire risqués) aura un bêta de ses actions élevé (c'est à dire dont la rentabilité sera très fluctuante).
Le bêta de l'action économique peut être calculé en sachant qu'il est égal à la moyenne pondérée par les valeurs du bêta des capitaux propres ou du bêta de l'endettement net.
Dans la pratique, la formule suivante est souvent appliquée : bêta e = bêta cp/(1 + (1 - IS) x Vd / Vcp)

Bêta de l'endettement net Économie. Le bêta de l’endettement net se calcule de la même façon que le bêta d’une action en régressant les rentabilités de la dette cotée contre les rentabilités du marché.
Pour des groupes faiblement endettés, l’approximation bêta d = 0 est fréquemment faite.

Bêta des capitaux propres Économie. Le bêta des capitaux propres reflète à la fois le risque d'exploitation et le risque de structure financière rattachés à une action.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Gilbert
Modérateur
Modérateur


Inscrit le: 15 Jan 2006
Messages: 11245
Localisation: Mirabel, P. Q. Canada

MessagePosté le: Lun Fév 22, 2010 2:19 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Bétacyanine Botanique. pigment azoté rouge violacé présent dans les betteraves (Beta spp.) et autre Chénopodiacées (aussi présentes dans certaines Cactacées dont le pitaya Hylocereus undatus, anciennement H. triangularis, et les Portulacacées)
Les bétacyanines tonifient le système immunitaire et purifient le sang. 10 à 14 % des humains sont incapables de décomposer la bétanine (une bétacyanine), qui colore en rouge leur urine après qu’ils ont mangé de la betterave rouge.

Bêta-galactosidase Biologie. Enzyme bactérienne qui catalyse le clivage du lactose en glucose et galactose, utilisée couramment comme marqueur lors du clonage d’ADN.

Bêta-glucuronidase (GUS) Biologie. Enzyme produite par certaines bactéries, qui catalyse le clivage d’une gamme entière de glucuronides bêta.
A cause de l’absence de cette activité chez les plantes, le gène bactérien codant a été largement utilisé comme gène rapporteur pour la transgénèse végétale.

Bêta-lactamase Biologie. Enzyme qui détoxifie les antibiotiques de la famille des pénicillines, telle que l’ampicilline.
Le gène de la bêta-lactamase est généralement utilisé comme marqueur de sélection : seules les cellules transformées sont capables de tolérer la présence d’ampicilline.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Index du Forum Plante Intérieur -> Lexique des termes utilisés en horticulture Toutes les heures sont au format GMT
Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivante
Page 8 sur 9

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum



phpBB © 2001, 2005 phpBB Group

Design © 2004 Hersandesign Contenu © 2005 : Plante-interieur.com

Vente en ligne de Plantes d'intérieur, Cactées, Bonsaï, Graines etc.




Partenaires: Clic Enter |