MembresCharte FAQFAQ RechercherRechercher MembresMembres Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Vérifier ses messages privésVérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

[D] à [Dem] comme Damer, Débroussailleuse, Déhiscence, etc.
Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Index du Forum Plante Intérieur -> Lexique des termes utilisés en horticulture
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Gilbert
Modérateur
Modérateur


Inscrit le: 15 Jan 2006
Messages: 11245
Localisation: Mirabel, P. Q. Canada

MessagePosté le: Ven Fév 12, 2010 1:30 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Déforestation Sylviculture. Coupe ou abattage de tous les arbres d'un lieu donné, sans programme de repeuplement ; diminution des surfaces couvertes de forêt.
L'expansion agricole est la principale cause de la déforestation dans le monde : les plantations de palmiers à huile, le développement des cultures pour l'élevage industriel, l'exploitation minière de métaux et de minéraux précieux constituent des causes majeures de déboisement.
Beaucoup de petits agriculteurs pauvres et itinérants, participent aussi à la déforestation : ils défrichent et brûlent la forêt pour ensemencer de petites parcelles de terres.
Enfin, l'extraction du pétrole et du gaz y joue aussi un rôle puisque de vastes étendues de forêt sont régulièrement endommagées par les forages et la pose de pipelines, sans parler des fuites régulières de pétrole ou l'exploitation des sables bitumineux.
Elle vise plus particulièrement, de nos jours, la réduction considérable des forêts équatoriales, qui résultent pour beaucoup d'une exploitation inconsidérée et de la volonté de certains pays de développer la présence humaine dans ces zones.

La destruction de la forêt peut entraîner une érosion des sols (susceptible d'aller dans des cas extrêmes, jusqu'à les rendre stériles) et aboutir à une modification des conditions d'environnement.
On cite souvent la déforestation comme un des principaux facteurs contribuant à l'effet de serre parce que la combustion ou la décomposition du bois rejette du dioxyde de carbone dans l'atmosphère.
Les causes principales qui mettent en danger la flore sont la déforestation, les incendies et l'urbanisation.
Les coupes à blanc (même celles ou les souches sont enlevées) ne sont pas considérées comme des actes de déforestation si elles sont suivies de près par une reforestation pour la sylviculture.
On dit aussi déboisement.

Déformation Biologie. Défaut de forme ou de position d’une partie du corps causée par une force mécanique.
Exemple : un pied bot

Défrayer Économie. Payer pour quelque chose.

Défriche Agronomie. Terrain nouvellement cultivable, que l'on vient de défricher.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Gilbert
Modérateur
Modérateur


Inscrit le: 15 Jan 2006
Messages: 11245
Localisation: Mirabel, P. Q. Canada

MessagePosté le: Ven Fév 12, 2010 1:31 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Défrichement Agronomie. Destruction de la végétation spontanée pour la mise (ou remise) en culture de nouvelles terres.
Action de mettre en culture un terrain resté en friche ou de rendre propre à la culture un terrain inculte.

Défrichement Sylviculture. Opération sylvicole ayant pour effet de détruire l'état boisé d'un terrain et de mettre fin à sa destination forestière.
Suppression de l'état boisé par abattage des arbres et destruction des souches pour donner au sol une destination autre que la forêt.

En défrichant un espace boisé pour y établir des cultures, il faut tenir compte, pour la profondeur du défoncement, des plantes et des arbres qui s'y trouvent, et aussi de la nécessité d'enlever les racines et les débris de bois, lesquels en pourrissant pourraient nuire aux plantations nouvelles, en provoquant la naissance de pourridié.

Défricher Agronomie. Transformer une terre inculte, ou en friche en terre cultivée.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Gilbert
Modérateur
Modérateur


Inscrit le: 15 Jan 2006
Messages: 11245
Localisation: Mirabel, P. Q. Canada

MessagePosté le: Ven Fév 12, 2010 1:32 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Dégagement Généralité. Espace libre permettant au personnel et au public de gagner facilement l'extérieur d'un bâtiment ou d'un local (en cas d'incendie).

Dégagement Sylviculture. Action d'isoler un arbre, ou un bouquet d'arbres, de façon permanente en enlevant les arbres qui l'entourent.
Technique sylvicole destinée à éliminer ou mettre hors d'état de nuire la végétation indésirable, principalement ligneuse (y compris les lianes) lorsque le peuplement est à l'état de fourré, et par conséquent avant (ou au plus tard en même temps que) la première éclaircie, de façon à favoriser les meilleurs arbres.

Dégât Agronomie. Action préjudiciable à une plante, exercée par un organisme ou un ravageur, généralement lors de sa prise de nourriture.
Les dégâts directs sont :
- la spoliation : prélèvement d'une partie (ou de la totalité) d'un organe ou d'un tissu de la plante,
- l'action toxique : injection dans la plante de salive qui provoque la destruction, la déformation, la décoloration des tissus.
Les dégâts indirects sont principalement :
- la transmission de virus (surtout par les homoptères),
- les brûlures provoquées par le miellat rejeté par certains homoptères,
- la fumagine, ensemble de champignons noirs qui se développent sur le miellat.
La nature précise des dégâts dépend :
- du mode de prise de nourriture du ravageur (pièces buccales des insectes et acariens, bec des oiseaux, dents des rongeurs),
- du mode de vie du ravageur : externe à la plante ou vivant à l'intérieur (mineuses, foreurs, xylophages, etc.),
- de la réaction de la plante : galles, déformations diverses.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Gilbert
Modérateur
Modérateur


Inscrit le: 15 Jan 2006
Messages: 11245
Localisation: Mirabel, P. Q. Canada

MessagePosté le: Ven Fév 12, 2010 1:33 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Dégazage Agronomie. Élimination partielle ou totale des gaz dissous dans l'eau effectuée à l'aide de procédés chimiques, physiques ou mécaniques.
On dit désaération lorsque le gaz à éliminer est l'oxygène.

Dégazage Physique. Élimination des gaz non condensables d'un appareil ou d'un circuit.
Libération des gaz absorbés ou adsorbés par un matériau ou dissous dans un liquide, qui est provoquée par des modifications volontaires aux conditions d'environnement.
Il ne faut pas confondre le dégazement, qui est spontané, et le dégazage, qui est provoqué.

Dégazement Physique. Libération spontanée des gaz absorbés ou adsorbés par un matériau ou dissous dans un liquide, qui se produit sous l'effet du vieillissement naturel ou lorsque les conditions d'environnement changent.
Un exemple de dégazement est la libération dans l'atmosphère des gaz provenant de l'intérieur d'une planète.
L'augmentation de la température ou la baisse de la pression sont des exemples de changement de condition d'environnement pouvant provoquer un dégazement.
Il ne faut pas confondre le dégazement, qui est spontané, et le dégazage, qui est provoqué.

Dégazonneuse Horticulture. Machine utilisée pour soulever (arracher) les plaques de gazon.
Il ne faut pas confondre la dégazonneuse avec la défonceuse, utilisée en agriculture, en sylviculture ou pour des travaux de terrassement : scarification et labourage.

L'outil manuel utilisé aux mêmes fins que la dégazonneuse est la pelle à déplaquer.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Gilbert
Modérateur
Modérateur


Inscrit le: 15 Jan 2006
Messages: 11245
Localisation: Mirabel, P. Q. Canada

MessagePosté le: Ven Fév 12, 2010 1:33 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Dégel Climatologie. Fonte naturelle de la neige et de la glace à la surface du sol, consécutive à une élévation de la température au-dessus de 0°C.

Dégel des canalisations Agronomie. Action de faire fondre l'eau gelée à l'intérieur des canalisations à l'aide d'un outil prévu à cet effet (une dégeleuse, par exemple).
Les termes dégel de canalisations, dégel des conduites d'eau, dégel des conduites, dégel des conduits d'eau et dégel des conduits sont parfois utilisés pour désigner le dégel des canalisations.

Dégénération Agronomie. Réduction de la taille ou la perte totale d’organes durant l’évolution.

Dégénération Biologie. Changements dans les cellules, les tissus ou les organes, dus à une maladie.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Gilbert
Modérateur
Modérateur


Inscrit le: 15 Jan 2006
Messages: 11245
Localisation: Mirabel, P. Q. Canada

MessagePosté le: Ven Fév 12, 2010 1:34 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Dégénérescence Biologie. Désigne l'ensemble des phénomènes défavorables que l'on constate à la suite de certains croisements (en particulier les croisements consanguins poursuivis sur plusieurs générations); ces phénomènes comprennent entre autres, une baisse de la viabilité, une susceptibilité accrue à diverses maladies, une baisse de la fécondité, l'apparition d'anomalies ou de monstruosités, ou simplement un affaiblissement des performances spécifiques ou raciales.
Cette conception s'est répandue après la constatation du pourcentage élevé de sujets tarés ou de débiles mentaux dans certaines lignées.
On considère aujourd'hui ce concept avec prudence car la part de l'hérédité et celle du milieu dans la fragilité psychologique sont difficiles à séparer.

Dégénérescence Botanique. Perte des qualités et caractères propres à une plante, souvent causée par une maladie, un virus ou une culture trop prolongée au même endroit.
La dégénérescence peut être due au vieillissement de la plante qui est restée trop longtemps à la même place.

Dégénérescence Génétique. Spécification d’un acide aminé par plus d’un codon. Il résulte de la redondance inévitable provenant des 64 codons possibles codant seulement 20 acides aminés.

Dégénérescence maculaire liée à l'âge (DMLA) Biologie. Maladie qui affecte le centre de la rétine, appelé macula.
C’est la principale cause de perte de vision chez les personnes vieillissantes.
La dégénérescence maculaire qui débute après l'âge de 50 ans, provoque une diminution de la vision centrale, entraînant chez les personnes atteintes des difficultés à lire, à conduire et à accomplir les activités quotidiennes demandant une bonne vue centrale. Il n'existe jusqu'à présent aucun traitement contre la dégénérescence maculaire.
Les facteurs d'augmentation du risque sont l'âge, les antécédents familiaux, le sexe (féminin), la race (blanche), la consommation d'alcool et de cigarettes, l'exposition excessive au soleil et les maladies du cœur et des vaisseaux sanguins telles que l'hypertension artérielle.

On en décrit trois formes, une forme précoce et deux formes évolutives :
- forme précoce (environ 30 % des cas) est caractérisée par la présence de drusen ;
- forme atrophique (environ 50 % des cas) est caractérisée par des altérations de l'épithélium pigmentaire et un amincissement de la macula consécutif à l'évolution des drusen ; son évolution est lente sur des années ;
- forme exsudative (environ 20 % des cas) est caractérisée par le développement de néo vaisseaux choroïdiens sous la macula ; l'évolution de cette forme peut être très rapide, faisant perdre la vision centrale (AV < 1/10) en quelques semaines ou mois.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Gilbert
Modérateur
Modérateur


Inscrit le: 15 Jan 2006
Messages: 11245
Localisation: Mirabel, P. Q. Canada

MessagePosté le: Ven Fév 12, 2010 1:35 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Dégénériacées Taxonomie. Famille de plantes angiospermes archaïques, ordre des Magnoliales qui comprend 2 espèces du genre Degeneria.
Ce sont des grands arbres à feuilles entières, originaires des îles Fidji.

Déglaciation Géologie. Réduction importante et générale de l'espace occupé par les glaciers à la suite des variations climatiques.
Depuis que la terre existe, elle a été marquée par d’importants changements climatiques.
Des glaciers continentaux ont envahi une grande partie de l’hémisphère nord lors de chaque période prolongée de refroidissement du climat.

Dégorgement Viticulture. Opération d'élimination du dépôt des vins effervescents (obtenus suivant la méthode champenoise) avant bouchage définitif.

Dégorgeoir Agronomie. Bassin réservoir d’eau de mer propre construit en béton et utilisé par les conchyliculteurs pour faire dégorger leurs produits, c’est-à-dire pour qu’ils y éliminent : sable, vase, fèces et une partie de leur charge bactérienne éventuelle.
Le dégorgeoir permet également, par pratique d’une mise à sec périodique d’apprendre aux coquillages à rester fermés. C’est l’opération de trompage. Cette pratique améliore la conservation ultérieure des coquillages lors de leur conditionnement et de leur commercialisation.

Dégorger Agronomie. Laisser tremper sous de l'eau courante froide de la viande ou du poisson pour leur faire exprimer leasing et les impuretés qu'ils contiennent.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Gilbert
Modérateur
Modérateur


Inscrit le: 15 Jan 2006
Messages: 11245
Localisation: Mirabel, P. Q. Canada

MessagePosté le: Ven Fév 12, 2010 1:36 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Dégradation Agronomie. Diminution d'un degré de qualité, notamment de la fertilité du sol, qu'elle résulte d'une évolution naturelle ou de l'action directe ou indirecte de l'homme.

Dégradation Chimie. Transformation de substances de poids moléculaire élevé en substances de poids inférieur.

Dégradation Écologie. Modification défavorable de l'état de l'environnement.
La dégradation peut être spontanée ou survenir à la suite d'une activité de l'homme (déboisement, aménagement, exploitation d'une carrière, mauvaises méthodes culturales, etc.).
Exemple : la dégradation d'un lac peut entraîner la disparition des plantes qui y vivent

Dégradation Parasitologie. En protection des plantes on entend par dégradation la transformation de substances bioactives en substances inactives pour la plante.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Gilbert
Modérateur
Modérateur


Inscrit le: 15 Jan 2006
Messages: 11245
Localisation: Mirabel, P. Q. Canada

MessagePosté le: Ven Fév 12, 2010 1:37 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Dégradation des écosystèmes Écologie. Diminution persistante de la capacité des écosystèmes à fournir des services.
La dégradation d'un service fourni par les écosystèmes consiste :
- pour les services d'approvisionnement, en une production amoindrie du service suite à des changements dans la zone responsable de la fourniture du service ou à une production plus faible par unité de surface.
- pour les services de régulation et de soutien, en une diminution des avantages tirés du service, suite soit à un changement dans le service lui-même, soit à des pressions humaines sur le service qui vont au-delà de ses limites.
- pour les services culturels, un changement dans les caractéristiques des écosystèmes amoindrissant les avantages culturels qu'ils offrent.

Dégradation des terres Agronomie. Définie comme un déclin à long terme de la fonction et de la productivité d’un écosystème, la dégradation des terres augmente en sévérité et extension dans plusieurs régions dans les proportions suivantes : plus de 20% pour toutes les terres cultivées, 30% pour les forêts et 10% pour les pâturages.
La dégradation des terres s’intensifie dans plusieurs parties du monde alors qu’environ 1,5 milliard de personnes, soit le quart de la population mondiale, dépendent directement de terres qui se dégradent, selon une étude rendue publique par la FAO et qui s’appuie sur des données prélevées sur une période de 20 ans.

Les conséquences de cette dégradation comprennent notamment la diminution de la productivité agricole, la migration, l’insécurité alimentaire, les dégâts aux ressources et aux écosystèmes de base et la perte de la biodiversité du fait des changements subis par l’habitat aussi bien au niveau des espèces qu’au niveau génétique.
La dégradation des terres a également des implications importantes sur l’atténuation et l’adaptation au changement climatique, la perte de biomasse et de matière organique du sol rejette du carbone dans l’atmosphère et affecte la qualité du sol et sa capacité à maintenir l’eau et les nutriments des plantes.

Dégradé Sylviculture. Se dit d’un groupement végétal (forêt) maltraité par une exploitation ou une intervention abusive.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Gilbert
Modérateur
Modérateur


Inscrit le: 15 Jan 2006
Messages: 11245
Localisation: Mirabel, P. Q. Canada

MessagePosté le: Ven Fév 12, 2010 1:39 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Dégraisser Agronomie. Débarrasser de sa graisse un animal de boucherie, de sa couche graisseuse un aliment qu’on fait cuire.
Nettoyer ce qui est enduit de matière grasse ou d'hydrocarbures visqueux.

Dégraisser Pédologie. Produire le mauvais effet que les torrents et les ravines d’eau font sur les terres labourables, en emportant ce qu’il y a de plus propre à les rendre fertiles.

Dégraisser Viticulture. Ôter au vin, au moyen de quelque traitement, la mauvaise qualité qu’il contracte en tournant à la graisse.

Dégrappage Agronomie. Action de briser les « grappes » de moules pour séparer les individus.

Dégravoiement Agronomie. Dégradation (d'une construction) par l'effet d'une eau courante.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Gilbert
Modérateur
Modérateur


Inscrit le: 15 Jan 2006
Messages: 11245
Localisation: Mirabel, P. Q. Canada

MessagePosté le: Ven Fév 12, 2010 1:39 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Degré Métrologie. Unité de différence de température, généralement définie comme une fraction donnée de l'intervalle fondamental dans une échelle de température (dont le degré porte le nom).
Lorsqu'on ne précise pas, se réfère généralement à la température exprimée en degré centigrade ou degré Celsius (0 °C - 100 °C).
Son symbole ° s'emploie moins qu'auparavant.

Degré Celsius °C Métrologie. Unité de mesure de température.
L’échelle de température est établie sous une pression atmosphérique normale et qui est basée sur la répartition de 100° entre deux valeurs fixes, soit 0° pour la température de la glace fondante et 100° pour la température d'ébullition de l'eau.
La formule suivante permet de faire la conversion entre les degrés Celsius et les degrés Fahrenheit encore en usage dans la plupart des pays anglo-saxons. La température en Celsius qu'on multiplie par 1,8 et à laquelle on additionne 32 est égale à la température équivalente en Fahrenheit, par exemple : (30 °C x 1,8) + 32 = 86 °F.

Degré de défoliation Agronomie. Proportion d'herbage consommée sur la masse d'herbages initiale.

Degré d’homozygotie Botanique. Pourcentage dans une plante de gène identique sur les deux chromosomes homologues.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Gilbert
Modérateur
Modérateur


Inscrit le: 15 Jan 2006
Messages: 11245
Localisation: Mirabel, P. Q. Canada

MessagePosté le: Ven Fév 12, 2010 1:40 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Degré Fahrenheit °F Métrologie. Unité de mesure de température anglo-saxonne.
Les températures de références sont 32° pour la température de la glace fondante et 212° pour la température d'ébullition de l'eau.
La formule suivante permet de faire la conversion entre les degrés Fahrenheit, encore en usage dans la plupart des pays anglo-saxons, et les degrés Celsius. La température en Fahrenheit à laquelle on soustrait 32 puis qu'on divise par 1,8 est égale à la température équivalente en Celsius.
Exemple : (86 °F - 32) ÷ 1,8 = 30 °C.

Degré géothermique Agronomie. Profondeur dont il faut s'enfoncer dans l'écorce terrestre pour enregistrer une élévation de température d'un degré C.
Près de la surface (dans les premiers kilomètres) il est en moyenne de 33 m.

Degré Kelvin K Métrologie. Unité SI de température équivalant à la fraction 1/273,16 de la température thermodynamique du point triple de l'eau. La température de fusion de la glace est 273 K.
Unité de température utilisée pour exprimer la température couleur d'une source lumineuse.
Unité de base de la température thermodynamique s'exprime en kelvin et non plus en degré Kelvin.
La température du blanc est à 6 500 kelvin ou 6 500 K.

Degré-jour Entomologie. Unité de "quantité de chaleur", servant à prévoir la durée de développement d'un animal poïkilotherme (ou hétérotherme), dépourvu de régulation de sa température interne (cas de tous les Invertébrés).
Le nombre de degrés est la somme des différences entre la température moyenne de chaque jour et un seuil, le zéro de développement de l'espèce.

Degrés dans la façon d’apporter l’eau Horticulture.
Humecter : l’eau ne permettra pas le démarrage de la germination ; se pratique pour fixer les produits de traitement des semences.

Humidifier : apport “léger” répété régulièrement permettra la germination et conservera une “structure” du sol favorable au développement de la plantule.

Arroser : apporter de l’eau à un sol ensemencé ou planté en respectant les normes d’apports instantanés on protégera la culture des dégâts liés à l’irrigation.

Inonder : quelle soit naturelle (orage), ou liée à l’irrigation, l’inondation est toujours préjudiciable (asphyxiante), préservez-vous de ce phénomène en prévoyant des systèmes d’évacuation des eaux de surface.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Gilbert
Modérateur
Modérateur


Inscrit le: 15 Jan 2006
Messages: 11245
Localisation: Mirabel, P. Q. Canada

MessagePosté le: Ven Fév 12, 2010 1:41 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Dégrèvement Économie. Exonération d'impôt, totale ou partielle.
Diminution d'une imposition par décision individuelle compte tenu de la situation personnelle du contribuable.

Dégrillage Biologie. Retenue des matières solides de plus ou moins gros calibre à l'aide d'une grille calibrée en conséquence.
Avec les filtres à grille on peut retenir des matières en suspension de 500 à 50 µ (microns) suivant le besoin.

Dégustation Agronomie. Opération consistant à expérimenter, analyser et apprécier les caractères organoleptiques, et plus particulièrement les caractères olfacto-gustatifs d'un produit.

Dé-halogénation Biologie. Élimination des atomes d’halogène (fluorure, chlorure, bromure, iodure) de certaines molécules comme, par exemple, durant la biodégradation.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Gilbert
Modérateur
Modérateur


Inscrit le: 15 Jan 2006
Messages: 11245
Localisation: Mirabel, P. Q. Canada

MessagePosté le: Ven Fév 12, 2010 1:42 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Déhiscence Biologie. Terme médical signifiant une ouverture ou une rupture anormale.
On dit aussi désunion.

Déhiscence Botanique. Phénomène d’ouverture naturelle d’un organe clos, généralement sec, pour libérer des graines, le pollen ou des spores.
Exprime le mode suivant lequel le péricarpe mûr s’ouvre spontanément pour laisser échapper la graine ou la mettre à nu.
Exemple : déhiscence des fruits libérant les graines, déhiscence des anthères libérant le pollen

Déhiscent Botanique. Se dit d'un organe (anthère, fruit, sporange) qui s'ouvre spontanément à maturité pour libérer son contenu (graines, pollens, spores).
Un fruit déhiscent (capsule, gousse, silique) porte des lignes de moindre résistance (couche d'abscission) qui lui permettent de s'ouvrir spontanément.
Exemple : capsule du marronnier d'Inde
Par opposition à indéhiscent.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Gilbert
Modérateur
Modérateur


Inscrit le: 15 Jan 2006
Messages: 11245
Localisation: Mirabel, P. Q. Canada

MessagePosté le: Ven Fév 12, 2010 1:42 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Déjection Biologie. Excrément, fèces, crotte d’animaux.
Résidus de digestion qui sont rejetés de l’organisme des animaux.

Déjeté Botanique. Se dit d'un organe dévié.

Déjeté Sylviculture. Se dit d'un bois (gauchi) façonné car insuffisamment sec.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Index du Forum Plante Intérieur -> Lexique des termes utilisés en horticulture Toutes les heures sont au format GMT
Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivante
Page 6 sur 8

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum



phpBB © 2001, 2005 phpBB Group

Design © 2004 Hersandesign Contenu © 2005 : Plante-interieur.com

Vente en ligne de Plantes d'intérieur, Cactées, Bonsaï, Graines etc.




Partenaires: Clic Enter |